Les institutions canadiennes, dont EDC, serviront de modèle pendant la période qui suivra la récession, selon l'allocution de M. Siegel présentée à la Chambre de commerce de Vancouver



    VANCOUVER, le 17 juin /CNW Telbec/ - Dans son allocution présentée
aujourd'hui à la Chambre de commerce de Vancouver, M. Eric Siegel, président
et chef de la direction d'EDC, a affirmé que le système financier canadien,
dont EDC fait partie, sera un modèle pour les autres nations qui tenteront de
trouver le juste équilibre entre le secteur public et le secteur privé dans la
foulée de la crise du crédit.
    "Les institutions financières du Canada, y compris EDC, ont beaucoup à
offrir au monde en ce sens qu'elles proposent un modèle financier viable. Ce
modèle assure aux marchés du crédit la capacité dont ils ont besoin et
soutient les entreprises dans leurs efforts de croissance et de
diversification, le tout dans un cadre de surveillance et de gestion
responsable des risques", a expliqué M. Siegel.
    "Notre système financier - qu'on parle de services bancaires,
d'hypothèques ou de développement des exportations - est un hybride qui occupe
une position enviable sur le marché. Disons que le Canada est la Prius du
monde financier et que les autres nations ont toutes des VUS gourmands dont
elles veulent se débarrasser", a-t-il poursuivi.
    Dans son allocution, M. Siegel a précisé que le resserrement du crédit
démontre au monde entier ce qui se produit lorsque le libre marché et la
surveillance du marché sont en déséquilibre. Il a aussi expliqué que la crise
que nous vivons actuellement oblige tous les pays à adopter un modèle fondé
sur une collaboration accrue - un modèle en développement depuis quelque temps
déjà au Canada.
    "Nous avons pu organiser notre réponse à la récession plus rapidement que
les autres pays parce que nous avons déjà les institutions et les partenariats
pour nous soutenir, a indiqué M. Siegel. EDC joue un rôle important dans ce
scénario."
    "Vu notre solide position financière, notre connaissance des outils
financiers et nos relations avec les institutions financières du secteur
privé, nous sommes bien placés pour aider le gouvernement à combler les
lacunes du marché du crédit intérieur", a-t-il ajouté.
    M. Siegel a souligné le fait que le mandat d'EDC, incluant ses pouvoirs
accrus sur le marché intérieur, continuera d'être exécuté de manière
complémentaire à celui du secteur privé.
    "Cette directive est tout à fait logique pour nous; notre rôle est de
partager les risques et d'accroître la capacité du marché. Et la façon la plus
rapide et la plus efficace d'aider les entreprises canadiennes à obtenir du
crédit, c'est d'établir des partenariats avec des banques, des compagnies
d'assurance et des sociétés de cautionnement", a-t-il expliqué.
    "Nous sommes là pour appuyer le secteur financier privé, pas pour le
remplacer".
    M. Siegel a déclaré que les entreprises canadiennes sont bien placées
pour profiter des nouvelles occasions présentées par la reprise économique
mais a ajouté que le travail n'était pas terminé.
    "Même avant la récession, nous avions la pire performance du G-7 au
chapitre de la pénétration des marchés. Pour un pays comme le Canada, qui
dépend du commerce avec les autres pays, c'est là un problème de taille",
a-t-il dit.
    "Si nous voulons être la locomotive de la reprise mondiale, et non
seulement un wagon de queue, nous devons investir, former nos gens, planifier
et nous préparer", a-t-il conclu.
    Organisme de crédit à l'exportation du Canada, EDC offre des solutions
commerciales novatrices pour aider les exportateurs et les investisseurs
canadiens à réussir sur les marchés mondiaux. Chaque année, plus de 8 300
entreprises canadiennes et leurs clients étrangers tirent profit de ses
connaissances et de ses partenariats pour faire des affaires sur environ 200
marchés. Société financièrement autonome, EDC est un chef de file reconnu dans
l'établissement de rapports financiers et l'analyse économique. Elle figure
parmi les 100 meilleurs employeurs du Canada pour la huitième année
consécutive.




Renseignements :

Renseignements: Phil Taylor, Exportation et développement Canada, (613)
598-2904, BlackBerry: ptaylor@edc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.