Les infirmières font l'éloge de la décision de la Cour suprême : le centre Insite sauve des vies et améliore la santé

TORONTO, le 30 sept. 2011 /CNW/ - Une coalition de trois associations infirmières représentant des infirmières et infirmiers de partout au pays affirme que la décision d'aujourd'hui, prise à l'unanimité par la Cour suprême du Canada, sur le fait de maintenir ouvertes les portes du centre Insite est une grande victoire pour la réduction des méfaits et pour les clients qui dépendent de ce service pour obtenir aide et soutien.

« Cette décision place la santé en tête, » affirme Mme Doris Grinspun, directrice exécutive de la l'Association des infirmières et infirmiers autorisés de l'Ontario (AIIAO/RNAO). « Les juges ont clairement établi que le centre Insite sauve des vies et que les infirmières jouent un rôle important dans la réduction des méfaits. Nous avons toujours pensé que le centre devait demeurer en fonction afin que les infirmières et les autres professionnels de la santé puissent continuer à prodiguer aux clients le soutien spécialisé capable de les maintenir en vie et de les aider à se libérer de leur dépendance. »

L'AIIAO, l'Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC) et l'Association of Registered Nurses of British Columbia (ARNBC) avaient obtenu le statut de parties intervenantes auprès du haut tribunal lors de la présentation des arguments en mai.

« Les infirmières de partout au Canada sont extraordinairement encouragées par cette décision, » affirme Mme Rachel Bard, directrice générale de l'AIIC. « Nous sommes les premières à constater à quel point les programmes de réduction des méfaits fonctionnent et améliorent la santé des Canadiens, surtout parmi les populations vulnérables aux prises avec la pauvreté, la santé mentale et l'itinérance. En tant qu'infirmières, nous sommes responsables et déterminées à prodiguer des soins sécuritaires, compatissants et compétents et à améliorer la santé des personnes dans le besoin. »

« Le centre Insite ne fonctionnerait pas sans la présence des infirmières et infirmiers et des autres professionnels de la santé. Ils jouent tous un rôle essentiel dans la réduction des méfaits », a déclaré Rob Calnan, coprésident de l'ARNBC.

Les infirmières et infirmiers des trois groupes affirment que la décision va plus loin que la région de Vancouver : il est possible que des établissements semblables soient ouverts dans d'autres provinces ou territoires où se manifeste un besoin en programmes de réduction des méfaits dans le secteur de la santé publique. Les associations infirmières indiquent qu'il est important de compter sur la participation du public et de rassembler les élus autour de cette notion afin que les personnes de toutes les provinces et territoires puissent avoir accès au traitement dont elles ont besoin et auquel elles ont droit.

Au moment de son ouverture en 2003, le centre Insite fonctionnait en vertu d'une exemption d'application de la loi fédérale traitant de l'usage de drogues et de substances contrôlées. Cette exemption a pris fin en 2008 et elle n'a pas été renouvelée par le gouvernement conservateur. Deux décisions de la cour de la Colombie-Britannique avaient maintenu le fonctionnement du centre Insite. Aujourd'hui, la Cour suprême du Canada a rejeté l'appel du gouvernement fédéral au sujet des décisions de la cour provinciale.

L'AIIAO est l'association professionnelle qui représente les infirmières et infirmiers autorisés  pratiquant dans cette province. Depuis 1925, l'AIIAO préconise des politiques publiques favorables à la santé, encourage l'excellence dans la pratique des soins infirmiers, aide les infirmières et infirmiers à contribuer davantage à l'orientation du système de soins de santé et influe sur des décisions qui ont une incidence sur les infirmières et infirmiers et sur les membres de la population auxquels ils prodiguent des soins.

L'AIIC est la voix professionnelle nationale des infirmières et des infirmiers autorisés du Canada. En tant que fédération de 11 associations et ordres provinciaux et territoriaux représentant 143 843 infirmières et infirmiers autorisés, l'AIIC fait progresser la pratique et la profession infirmière afin d'améliorer les résultats pour la santé et de renforcer le système de santé public et sans but lucratif du Canada.

L'Association of Registered Nurses of British Columbia (ARNBC) a été incorporée en juillet 2010 et représente les infirmières et infirmiers de tous les secteurs et domaines de pratique. Le mandat de l'association est de promouvoir la position de la profession dans les  politiques sociales et sanitaires.

SOURCE Association des infirmières et infirmiers de l'Ontario

Renseignements :

Pour de plus amples renseignements ou pour une entrevue avec une infirmière, veuillez communiquer avec :

Marion Zych, directrice des communications
AIIAO/ RNAO
Cell: 647-406-5605
Téléphone: 416-408-5605
Sans frais: 1-800-268-7199 ext. 209
mzych@rnao.org

Rob Calnan, coprésident
Association of Registered Nurses of British Columba
Cell. : 250 709-1215

Kate Headley, coordonnatrice des communications externes
Association des infirmières et infirmiers du Canada
Cell : 613 697-7507

Profil de l'entreprise

Association des infirmières et infirmiers de l'Ontario

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.