Les infirmières et infirmiers du Canada à la défense de l'assurance-maladie



    OTTAWA, le 2 oct. /CNW Telbec/ - Les infirmières et infirmiers du Canada
ont lancé aujourd'hui l'initiative "Les infirmières et infirmiers pour
l'assurance-maladie" afin de protéger et de renforcer le régime public. Comme
il reste moins de deux semaines à la campagne électorale, "Les infirmières et
infirmiers pour l'assurance-maladie" demande aux 300 000 infirmières et
infirmiers et plus du Canada de faire entendre leur voix pour appuyer le
système de soins de santé financé par l'Etat.
    "Nous partageons les frustrations de la population canadienne face à
l'accès aux soins de santé et nous sommes déterminés à collaborer avec le
gouvernement et les autres professionnels de la santé pour mettre en oeuvre
des solutions qui ont fait leurs preuves dans un système de santé financé par
l'Etat", a déclaré Kaaren Neufeld, présidente de l'Association des infirmières
et infirmiers du Canada. "Nous prenons toutefois position sans équivoque
contre l'expansion de la privatisation parce qu'elle mettra les soins de santé
hors de portée de ceux et celles qui en ont le plus besoin et rendra inégal
l'accès à des services de santé essentiels."
    Selon des organisations de premier plan, la prestation des soins de santé
par le secteur privé ne réduit pas les temps d'attente. Une étude portant sur
cinq pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques
(OCDE) a révélé que les temps d'attente dans le secteur public sont plus longs
en Grande-Bretagne et en Nouvelle-Zélande, qui comptent toutes deux des
systèmes financés à la fois par le secteur privé et par le secteur public, que
dans des pays qui offrent seulement des services financés par le secteur
public, comme le Canada et les Pays-Bas (Tuohy et coll., 2004).(*)
    "Les infirmières et infirmiers doivent annoncer officiellement qu'ils
appuient l'assurance-maladie afin de contrer les partisans de l'accroissement
du rôle du secteur privé dans les soins de santé. Les soins de santé privés à
but lucratif ne sont ni efficients ni conformes à l'éthique", a déclaré Linda
Silas, présidente de la Fédération canadienne des syndicats
d'infirmières/infirmiers, un des organismes fondateurs de l'initiative "Les
infirmières et infirmiers pour l'assurance-maladie".
    Dans une lettre ouverte adressée à tous les dirigeants politiques, "Les
infirmières et infirmiers pour l'assurance-maladie" a demandé aux
gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux d'imposer un moratoire sur
l'expansion à but lucratif du système de santé, d'étendre les soins sans but
lucratif financés par le secteur public à l'assurance-médicaments et aux soins
à domicile, par exemple, et d'appliquer la Loi canadienne sur la santé.

    L'initiative "Les infirmières et infirmiers pour l'assurance-maladie" est
vouée aux soins de santé fondés sur le besoin et non sur la capacité de payer.
Les infirmières et infirmiers pour l'assurance-maladie croient que les
solutions aux défis posés par l'accès et la viabilité reposent dans des
réformes du système actuel financé par le secteur public comme les soins
interprofessionnels, la promotion de la santé et des investissements
stratégiques dans la technologie.
    Pour en savoir davantage sur "Les infirmières et infirmiers pour
l'assurance-maladie", visitez le www.infirmierespourlassurancemaladie.ca

    (*)Tuohy CH, Flood CM, Stabile M. How does private finance affect public
    health care systems? Marshaling the evidence from OECD nations. Journal
    of Health Politics, Policy and Law. 2004;29(3):359-96.


    Le 2 octobre 2008

    Lettre ouverte aux dirigeants des partis politiques fédéraux du Canada

    Les infirmières et infirmiers du Canada, par leur travail aux premières
    lignes des soins de santé, ont les connaissances pratiques pour savoir
    comment améliorer l'efficacité de notre système de santé. Nous savons que
    les moyens de relever les défis posés par le système de santé actuel ne
    résident pas dans l'expansion des soins de santé privés. Il faut plutôt
    appuyer l'innovation, mettre en oeuvre de nouvelles technologies,
    augmenter le nombre de professionnels de la santé et atteindre
    l'efficacité au moyen de nouveaux modèles de soins.

    Les études menées depuis des années ont constamment démontré que la
    privatisation et les systèmes à deux vitesses n'améliorent ni la qualité
    des services, ni les résultats ni les temps d'attente. Nous croyons qu'un
    système de santé financé par l'Etat et sans but lucratif représente la
    façon la plus éthique et efficace de fournir des soins de santé. Nous
    appuyons le principe fondamental selon lequel l'accès aux soins de santé
    doit être fondé sur les besoins, et non sur la capacité de payer. C'est
    pourquoi l'Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC) et
    la Fédération canadienne des syndicats d'infirmières/infirmiers (FCSII)
    appuient Les infirmières et infirmiers pour l'assurance-maladie
    (www.infirmierespourlassurancemaladie.ca), une initiative populaire qui
    offre des renseignements, des ressources et un appui aux infirmières et
    infirmiers qui préconisent la durabilité du système de santé.

    "Les infirmières et infirmiers pour l'assurance-maladie" implore aux
    partis politiques fédéraux du Canada de travailler avec les gouvernements
    provinciaux et territoriaux et d'agir par les moyens suivants :

    
    - décréter un moratoire sur l'expansion à but lucratif du système de
      santé;
    - élargir les soins sans but lucratif et financés par l'Etat (p. ex.
      l'assurance-médicament, les soins à domicile);
    - mettre en application la Loi canadienne sur la santé.

    Nous demandons à votre parti de divulguer sa position quant à la santé en
    général et quant au régime public d'assurance-maladie en particulier.

    Nous savons que votre parti appuie, tout comme l'AIIC et la FCSII, le
    principe selon lequel il faut garantir à tous les Canadiens et
    Canadiennes un accès sûr et opportun aux services de santé. Nous vous
    recommandons fortement d'appuyer Les infirmières et infirmiers pour
    l'assurance-maladie et notre demande d'agir.

    La présidente de l'Association des      La présidente de la Fédération
    infirmières et infirmiers du            canadienne des syndicats
    Canada                                  d'infirmières/infirmiers

    (Signé)                                 (Signé)
    Kaaren Neufeld                          Linda Silas
    




Renseignements :

Renseignements: Tina Grznar, Association des infirmières et infirmiers
du Canada, (613) 237-2159, poste 283, Cell.: (613) 889-5213; Deanna MacArthur,
Fédération canadienne des syndicats d'infirmières/infirmiers, Cell.: (613)
266-0306

Profil de l'entreprise

Association des infirmières et infirmiers du Canada

Renseignements sur cet organisme

ELECTIONS FEDERALES 2008

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.