Les infirmières autorisées de première ligne soulignent la Journée nationale de commémoration et d'action contre la violence faite aux femmes



    TORONTO, le 6 déc. /CNW/ - Des membres de l'Association des infirmières
et infirmiers de l'Ontario (AIIO), le syndicat qui représente 53 000
infirmières et infirmiers autorisés de première ligne et professionnels
paramédicaux travaillant en milieu hospitalier, dans les établissements de
soins de longue durée, dans la santé publique, dans les organismes
communautaires et en entreprise, en Ontario, se rassemblent pour souligner la
Journée nationale de commémoration et d'action contre la violence faite aux
femmes.
    Comme le fait remarquer la présidente de l'AIIO, Linda Haslam-Stroud, IA,
au moment où les infirmières et infirmiers soulignent cette journée de
commémoration, ils attendent aussi les recommandations du jury du coroner à
Windsor, qui vient d'écouter pendant plusieurs semaines les témoignages
relatifs au meurtre de Lori Dupont, IA, sur son lieu de travail.
    "Nos membres ont été horrifiés lorsque Lori a été poignardée à mort par
l'anesthésiste Marc Daniel", déclare Mme Haslam-Stroud. "Le problème de la
violence faite aux femmes nous concerne tous et nous espérons que les
recommandations du jury, lorsqu'elles seront rendues publiques, seront
appliquées par les établissements de soins de santé et par le gouvernement, de
façon à mieux protéger les femmes contre les agressions."
    En plus de souligner cette journée, certains membres de l'AIIO prennent
la parole dans le cadre de manifestations et d'événements marquant le
6 décembre. L'AIIO fait remarquer que le personnel infirmier, composé en
majorité de femmes, est victime de violence en milieu de travail dans des
proportions beaucoup plus grandes que les policiers ou les pompiers. L'AIIO
demande que le principe de précaution, directive consistant à privilégier la
prudence, fasse partie de la Loi sur la santé et la sécurité au travail afin
de mieux protéger les travailleuses de première ligne des agressions.
    Le mois dernier, au Centre de toxicomanie et de santé mentale de Toronto,
trois infirmières ont été violemment agressées par des patients au
comportement instable et imprévisible. Deux d'entre elles ont eu besoin de
soins chirurgicaux en raison de fractures de la mâchoire et de l'épaule.





Renseignements :

Renseignements: Association des infirmières et infirmiers de l'Ontario:
Sheree Bond, (416) 964-8833, poste 2430, cellulaire: (416) 986-8240; Melanie
Levenson, (416) 964-8833, poste 2369

Profil de l'entreprise

Association des infirmiers et des infirmières de l'Ontario

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.