Les groupes environnementaux félicitent le gouvernement de l'Ontario pour l'élaboration de la loi sur la protection des espèces en danger la plus vigoureuse qui soit au Canada



    On invite tous les partis politiques à adopter le projet de loi avant
    l'été

    TORONTO, le 20 mars /CNW/ - Les principaux groupes oeuvrant pour la
protection de l'environnement en Ontario se réjouissent du nouveau projet de
loi sur les espèces en voie de disparition présenté aujourd'hui à l'Assemblée
législative. Selon ces groupes, le projet de loi, le financement de la gestion
et les incitatifs prévus auront un effet favorable sur toutes les parties
concernées, protégeant la flore et la faune en voie de disparition, tout en
tenant compte des préoccupations des propriétaires et des utilisateurs des
ressources.
    La présentation du projet de loi survient suite à une consultation
exhaustive auprès du public et à la publication du rapport d'un comité
d'experts. La nouvelle loi et les programmes proposés sont conçus pour
protéger efficacement les quelque 200 espèces en voie de disparition en
Ontario, ainsi que leurs habitats. Il est urgent d'agir, puisqu'en Ontario
plus de 75 % des plantes et animaux en danger (et au sujet desquels les
tendances sont connues) ont déjà disparu ou sont en voie de disparaître.
    "Nous remercions le ministre Ramsay, le premier ministre McGuinty, ainsi
que la grande majorité des résidents de l'Ontario qui ont appuyé ce nouveau
projet de loi. C'est en travaillant de concert que nous pourrons le mieux
assurer la protection à long terme de notre patrimoine naturel," a déclaré
Aaron Freeman, directeur des politiques, Défense environnementale.
    "Il y a longtemps que la Loi de 1971 sur les espèces en voie de
disparition aurait dû être révisée," a ajouté Rachel Plotkin, analyste des
politiques au sein des bureaux ontariens de la Fondation David Suzuki. "Le
Commissaire à l'environnement, le vérificateur général de l'Ontario et
plusieurs experts insistent depuis des années sur les faiblesses de l'actuelle
législation."
    Le ministre des Ressources naturelles, David Ramsay, a mis de l'avant ce
projet de loi avec l'appui du premier ministre Dalton McGuinty. Ce dernier
avait promis de rectifier les lacunes de l'ancienne loi avant les dernières
élections.
    "S'il est adopté dans sa formulation actuelle - et l'Ontario ne mérite
rien de moins - ce projet de loi deviendra la meilleure loi au Canada sur la
protection des espèces en voie de disparition," a déclaré Rob Wright, avocat
pour Sierra Legal.
    "Grâce au nouveau fonds de gestion qui accompagne ce projet de loi, les
propriétaires n'auront pas à assumer seuls le coût de la protection des
plantes et des animaux rares," a ajouté Wendy Francis, directrice de la
section conservation et sciences, Ontario Nature.
    Les groupes pour la protection de l'environnement ne ménageront pas leurs
efforts pour assurer l'adoption du projet de loi avant l'arrivée de l'été. Ils
ont lancé une campagne publicitaire à la radio et sur le réseau de la TTC afin
de souligner l'importance d'agir rapidement.
    "Une loi efficace sur la protection des espèces en voie de disparition
constitue la toute dernière ligne de défense pour de nombreuses plantes et
animaux. Elle est devenue nécessaire parce que nous n'avons pas réussi à
assurer leur survie par des mesures proactives, telle une planification
adéquate de l'utilisation des terres ou par le biais de régimes de gestion
industrielle socialement responsable, comme la certification de la gestion
forestière dans le domaine de la foresterie, a fait observer Janet Summer,
directrice générale de CPAWS Wildlands League. Les entreprises progressistes
seront heureuses de cette législation."

    L'organisations Save Ontario's Species (S.O.S.)
(www.saveontariospecies.ca): cette organisation est le fruit d'une
collaboration entre CPAWS Wildlands League, Défense environnementale, Ontario
Nature, Sierra Legal et la Fondation David Suzuki. ForestEthics et le Western
Canada Wilderness Committee appuient également la campagne S.O.S.





Renseignements :

Renseignements: ou pour obtenir une entrevue, veuillez joindre: Jennifer
Foulds, Défense environnementale, (416) 323-9521, poste 232, (647) 280-9521
(cell.); Wendy Francis, Ontario Nature, (416) 846-2404; Janet Sumner,
CPAWS-Wildlands League, (416) 971-9453, poste 39; Robert Wright, Sierra Legal,
(416) 368-7533, poste 31; Rachel Plotkin, Fondation David Suzuki, (613)
796-7999


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.