Les Grands Ballets Canadiens de Montréal - A la conquête de Paris du 21 juillet au 9 août 2008



    MONTREAL, le 3 juill. /CNW Telbec/ - Le compte à rebours est commencé
pour Les Grands Ballets Canadiens de Montréal, qui préparent fébrilement leur
séjour au festival Les étés de la danse de Paris en juillet et août.
Trente-quatre ans après l'éclatant succès de Tommy en 1974, ce retour attendu
de la compagnie dans la capitale française s'inscrit dans le cadre des
événements officiels des célébrations du 400e anniversaire de la ville de
Québec. Du 21 juillet au 9 août, Paris vibrera au rythme du Québec !
    "La jeunesse, la passion, la diversité culturelle des danseurs, la
qualité artistique et l'éclectisme des choix chorégraphiques sont autant
d'éléments qui m'ont fait choisir Les Grands Ballets Canadiens de Montréal
comme compagnie invitée des Etés de la danse. Je suis sûr qu'ils trouveront à
Paris l'accueil réservé à toutes les grandes compagnies internationales",
déclare le directeur de l'événement, Valéry Colin.
    Après des compagnies aussi renommées que le San Francisco Ballet, l'Alvin
Ailey American Dance Theater et le Ballet national de Cuba, invités respectifs
des trois éditions précédentes de ce festival, Les Grands Ballets, sous la
direction artistique de Gradimir Pankov, défendront les couleurs de leur pays
au Grand Palais, avec 16 spectacles au total et trois programmes différents,
réunissant les créations récentes de son répertoire, signées Ohad Naharin,
Didy Veldman, Stijn Celis, Jiri Kylian et Mauro Bigonzetti. La compagnie
mettra ainsi en relief sa raison d'être : faire découvrir au public - autour
de 45 000 spectateurs participent aux Etés de la danse ! - de nouvelles
facettes du ballet d'aujourd'hui dans toute sa diversité. Plusieurs de ces
oeuvres sont des premières en France.
    Minus One d'Ohad Naharin, succès phénoménal du répertoire des Grands
Ballets depuis sa création en 2002, ouvre le bal le 21 juillet. A travers ce
patchwork débridé de danse et de divertissement, associant le chant, le
mouvement et le cabaret, on découvre l'incroyable variété du style du
chorégraphe israélien. Parions que le public parisien ne résistera pas à son
enthousiasme contagieux ! A voir les 21, 22, 23, 24, 25 et 26 juillet à
21 h 30.
    Le 2e programme est composé de TooT, Noces et Six Dances. TooT, une pièce
pour 15 danseurs de la chorégraphe néerlandaise Didy Veldman, a été inspirée
par la Suite no 2 pour orchestre de jazz de Chostakovitch. Sur le mode de
l'humour et de la dérision, Didy Veldman s'interroge ici sur l'identité et sur
les rapports entre l'individu et la société. Noces a été créée par le
chorégraphe belge Stijn Celis sur l'envoûtante partition d'Igor Stravinsky.
Cette délirante noce paysanne balkanique, qui fait appel à 24 interprètes,
pose un regard critique sur l'institution du mariage. Six Dances de Jiri
Kylian, chorégraphiée pour 8 danseurs sur les Six danses allemandes de W.A.
Mozart, est selon Kylian, "un déferlement de poésie absurde en six actes" dont
l'humour devrait "mettre en évidence la relativité de nos valeurs". Trois
chorégraphies présentées les 29, 30, 31 juillet, 1er et 2 août à 21 h 30.
    Enfin, le 3e programme comprend Les Quatre Saisons et Cantata du
chorégraphe italien Mauro Bigonzetti. Avec Les Quatre Saisons, conçue en 2007
pour les GBCM sur la célébrissime musique de Vivaldi, Mauro Bigonzetti relève
le défi d'exprimer, à travers cette oeuvre mille fois exploitée, quelque chose
de différent, laissant jaillir "les saisons intérieures de l'homme, ses états
d'âme et ses revirements". Enfin, Cantata, commandée par le Ballet Gulbenkian
en 2001, est inscrite au répertoire des GBCM depuis l'an dernier. Sur des airs
traditionnels du sud de l'Italie, interprétés live par les chanteuses du
Gruppo Musicale Assurd, Cantata explore, au moyen d'une danse instinctive et
vitale, les multiples facettes des relations entre hommes et femmes. Un peu,
beaucoup, passionnément méditerranéen ! Un spectacle offert les 5, 6, 7, 8, et
9 août à 21 h 30.

    Autour des GBCM

    Des activités périphériques, présentant divers aspects de la création
contemporaine québécoise, seront offertes tous les jours de spectacle de la
compagnie au Grand Palais, à partir de 19 h, avec le soutien du gouvernement
du Québec. Le public pourra y découvrir Occidents, une installation
photographique de la photographe, sculpteur et artiste conceptuelle Jocelyne
Alloucherie. Après les représentations, des after shows DJ/VJ seront proposés
tout au long du festival. Du 21 au 26 juillet, le Festival Elektra de Montréal
présentera des performances DJ/VJ avec les artistes montréalais Baya
(Jean-Sébastien Baillat, DJ et VJ), Poison Arrow (Alain Thibault, DJ), DelRay
(Mathew Biederman, VJ) et Soul Sista (Marie-France Paquin, DJ). Du 21 au 23
juillet, ils seront accompagnés des Cubes volants, une performance arts et
nouvelles technologies de l'artiste, architecte et designer Nicolas Reeves,
composée de trois "aérobots" sur lesquels les VJ projetteront des images vidéo
en temps réel et les spectateurs pourront envoyer des messages texte, au moyen
d'un Palmtop ou d'un téléphone cellulaire. A partir du 27 juillet et jusqu'à
la fin du festival le 9 août, la DJ Soul Sista prendra la relève de ces after
shows avec un programme-panorama de musique et de chanson québécoise
spécialement conçu pour l'occasion.

    Gala

    Sous la présidence d'honneur de Son Excellence l'Ambassadeur du Canada,
M. Marc Lortie, et du Délégué général du Québec à Paris, M. Wilfrid-Guy
Licari, une grande soirée marquera la première des Grands Ballets et
l'ouverture du Festival le 21 juillet, en présence de Mme Christine St-Pierre,
ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du
Québec.

    Classes en public

    Les danseurs des GBCM donneront également six classes ouvertes au grand
public, les 23, 26 et 30 juillet, 2, 6 et 9 août à 15 h.

    Partenaires et organismes subventionnaires

    Les Grands Ballets Canadiens de Montréal sont heureux d'être associés aux
prestigieux partenaires suivants : GE Capital Solutions, commanditaire de
production et de la soirée d'ouverture, Air Canada, transporteur officiel, le
ministère du Tourisme du Québec, commanditaire de soirée, et Global Jump,
partenaire de la soirée d'ouverture. Les GBCM ont pu également compter sur
l'aimable collaboration de l'Ambassade du Canada et de la Délégation générale
du Québec à Paris.
    Les Grands Ballets Canadiens de Montréal bénéficient du soutien financier
du Conseil des arts et des lettres du Québec, du Conseil des Arts du Canada,
du Conseil des arts de Montréal, du ministère des Affaires étrangères et du
Commerce international du Canada et de Patrimoine canadien.
    La compagnie remercie le ministère de la Culture, des Communications et
de la Condition féminine et le ministère des Relations internationales pour
leur soutien spécial.




Renseignements :

Renseignements: Francine Arsenault, Communications, (514) 849-8681,
poste 227, farsenault@grandsballets.com; www.grandsballets.com

Profil de l'entreprise

LES GRANDS BALLETS CANADIENS DE MONTREAL

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.