Les gouvernements doivent redresser le système d'épargne-retraite du Canada



    Claude Lamoureux demande la tenue d'un sommet national sur la réforme des
    pensions

    TORONTO, le 3 juin /CNW Telbec/ - Le Canada doit tenir un sommet national
afin de réformer notre système d'épargne-retraite, affirme Claude Lamoureux,
ancien chef de la direction de l'un des plus importants régimes de retraite du
pays.
    S'adressant à l'Economic Club de Toronto dans le cadre de sa première
allocution en qualité de conseiller spécial auprès de l'Institut canadien des
actuaires, M. Lamoureux a demandé au ministre fédéral des Finances de
convoquer, en novembre 2008, une rencontre des ministres responsables des
pensions. Ce sommet traiterait d'un éventail de questions relatives aux
pensions, notamment le déclin constant des régimes de retraite à prestations
déterminées.
    "Le tiers des Canadiens sur le marché du travail ne disposent d'aucune
épargne en vue de leur retraite. Une bonne partie des deux tiers restants
n'épargnent pas suffisamment pour s'assurer une indépendance financière à la
retraite. Et pourtant, en dépit des nombreux avantages qu'ils présentent pour
les Canadiens en tant que véhicule d'épargne-retraite, les régimes à
prestations déterminées poursuivent leur déclin sous le regard impassible des
gouvernements", se désole M. Lamoureux, récemment retraité du poste de
président et chef de la direction du Régime de retraite des enseignantes et
des enseignants de l'Ontario.
    "Je suis profondément préoccupé de ce que les Canadiens n'aient plus,
d'ici quelque temps, accès aux régimes à prestations déterminées. La perte de
ce véhicule d'épargne-retraite attrayant, efficace et fiable et de ce pilier
important du système d'épargne retraite du Canada serait désastreuse", ajoute
M. Lamoureux.
    Dans son allocution, M. Lamoureux a dressé la liste des avantages
comparatifs des régimes à prestations déterminées par rapport aux régimes à
cotisations déterminées, l'autre véhicule d'épargne-retraite associé aux
milieux de travail. Les régimes à prestations déterminées, a indiqué
M. Lamoureux, assurent aux participants une plus grande prévisibilité, aident
les promoteurs à attirer et conserver les employés et offrent un meilleur
rendement. Ils constituent en outre un fonds de capitaux permettant de
financer des projets d'investissement à long terme qui procurent aux Canadiens
des avantages sociaux et économiques.
    M. Lamoureux a exprimé son appui à l'égard de trois solutions qui ont été
proposées au gouvernement fédéral par l'Institut canadien des actuaires pour
redresser la situation des régimes à prestations déterminées.

    
        1.   L'adoption de mesures législatives qui permettent la mise sur
             pied de fonds de sécurité de retraite entièrement provisionnés
             par le promoteur. Les cotisations au fonds seraient
             indépendantes des fonds de retraite, mais complémentaires. Les
             excédents du fonds qui ne sont pas nécessaires pour satisfaire
             aux engagements en matière de rentes de retraite pourraient être
             restitués au promoteur.

        2.   L'adoption de mesures législatives stipulant que les régimes de
             retraite à prestations déterminées doivent établir une marge de
             solvabilité cible. Les congés de cotisations ne seraient permis
             que lorsque l'excédent est supérieur à la marge de solvabilité
             cible.

        3.   La modification des règles fiscales de manière à permettre aux
             promoteurs de régime d'accumuler des excédents plus substantiels
             que la limite actuelle de 10 pour cent, ce qui accroîtrait la
             sécurité des prestations pour les participants des régimes.

    Mentionnant qu'à l'heure actuelle, seulement quatre ministres des Finances
au Canada sont responsables des pensions, M. Lamoureux fait valoir avec
insistance que les ministres qui en sont chargés doivent commencer à
harmoniser leurs efforts et amorcer un dialogue sur l'élaboration d'un ordre
du jour national en vue de la réforme des pensions.
    Tout en enjoignant au ministre des Finances fédéral, M. Flaherty, de
lancer un sommet national sur la réforme des pensions, M. Lamoureux lui offre
le soutien et la collaboration de l'Institut canadien des actuaires quant à
l'organisation du sommet.
    "Bien qu'il n'y ait pas de solution rapide au système de retraite, le
moment est venu pour les gouvernements de prendre ensemble des mesures
décisives afin de mettre en oeuvre des réformes qui sont nécessaires",
ajoute M. Lamoureux. "Un sommet national sur la réforme des pensions constitue
un premier pas dans cette direction, soit vers un système d'épargne-retraite
plus vigoureux et un avenir financier plus reluisant pour tous les Canadiens."
    En conclusion, M. Lamoureux a livré quatre messages fondamentaux :

    1. les personnes qui sont intéressées par une réforme des pensions
       doivent unir leurs efforts;

    2. tous les gouvernements doivent unir leurs efforts;

    3. les employeurs ne se prêteront pas à un jeu où ils sont responsables
       des déficits mais ne peuvent partager les excédents;

    4. il est impératif d'améliorer tant les régimes à prestations qu'à
       cotisations déterminées.
    

    L'Institut canadien des actuaires est l'organisme professionnel de la
profession actuarielle au Canada. Dirigé par ses membres, l'Institut est voué
au service de la population en veillant à ce que les services et les conseils
actuariels fournis par la profession soient de la plus haute qualité. L'ICA
fait passer l'intérêt du public avant les besoins de la profession et de ses
membres. Les actuaires font appel à leurs connaissances spécialisées des
mathématiques de la finance, des statistiques et de la théorie du risque pour
résoudre les problèmes auxquels sont confrontés les régimes de retraite, les
organismes de réglementation gouvernementaux, les sociétés d'assurances
(assurance-vie et assurances IARD), les programmes sociaux et les
particuliers.

    Pour obtenir une copie de l'Ordonnance de l'Institut sur les régimes de
retraite, consultez le site www.actuaires.ca.




Renseignements :

Renseignements: et pour fixer des entrevues: Josée Racette, (613)
236-8196, poste 107

Profil de l'entreprise

Institut Canadien des Actuaires

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.