Les gouvernements complices des requins de la finance? - Y'en a marre de se faire prendre pour des poissons!

MONTRÉAL, le 1er avril /CNW Telbec/ - La Coalition montréalaise pour la survie des services publics se mobilise aujourd'hui pour dénoncer la faible contribution des grandes entreprises aux revenus de l'État et le manque de volonté du gouvernement pour corriger cette situation.

La Coalition a choisi de manifester devant les bureaux montréalais de la Banque HSBC, qu'elle considère comme le symbole international de l'évasion fiscale et des paradis fiscaux, pour dénoncer la faible contribution du monde financier et des grandes entreprises aux revenus de l'État. En effet, alors que les contribuables croulent sous les nouvelles hausses de taxes et de tarifs régressifs, les grandes entreprises, dont les banques, ont vu leur contribution fondre comme neige au soleil. Crédit de taxes, subventions aux entreprises, baisses d'impôt et congés fiscaux sont autant de mesures qui grugent la marge de manœuvre des gouvernements et augmentent les marges de profits des actionnaires. Résultat, les contribuables assument 79% des revenus du Québec alors que les entreprises ne contribuent que pour un maigre 21%. « Quand ces politiques se font sur le dos de la majorité de la population et de nos services publics, nous nous devons de réagir »,  déclare Catheryn Roy-Goyette, porte-parole de la Coalition montréalaise pour la survie des services publics.

Une Contribution déséquilibrée

Le Québec est la province canadienne qui accorde le plus de fonds publics en subventions aux compagnies, dont les entreprises financières. D'ailleurs, ces dernières ont un taux d'imposition anémique de 20% (fédéral, provincial et international confondu). Pendant ce temps, le ministre Bachand tente de nous faire croire que le gouvernement ne peut trouver les fonds pour financer les services publics autrement qu'en se servant dans nos poches. « La population québécoise n'est pas dupe, on nous saigne au bénéfice de grandes entreprises déjà rentables », renchérit Mme Roy-Goyette.

Des mesures simples et efficaces

Pourtant, de simples mesures nous permettraient d'aller chercher plus de fonds sans affecter la classe moyenne et les PME. Accroitre le taux d'imposition des grandes entreprises, entamer une vraie lutte contre l'évasion fiscale, augmenter significativement les redevances sur les ressources naturelles et abandonner le recours aux PPP sont autant de mesures qui permettraient de dégager des marges de manœuvre financière significatives. À titre d'exemple, rétablir la taxe sur le capital pour les entreprises financières dégagerait environ 800 millions de dollars. C'est plus du double de ce que rapportera la hausse annoncée des frais de scolarité!

La Coalition montréalaise pour la survie des services publics est la branche régionale de la Coalition opposée à la tarification et la privatisation des services publics.  Elle s'est formée pour venir en support régionalement aux mobilisations contre les politiques d'austérité mise en place par le gouvernement du Québec.

SOURCE COALITION MONTREALAISE POUR LA SURVIE DES SERVICES PUBLICS

Renseignements :

Catheryn Roy-Goyette
Cellulaire (514) 806-2118
Bureau (514) 277-1118
www.nonauxhausses.org

Profil de l'entreprise

COALITION MONTREALAISE POUR LA SURVIE DES SERVICES PUBLICS

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.