Les futurs enseignants méritent d'être rémunérés



    MONTREAL, le 14 oct. /CNW Telbec/ - Depuis 1992, la durée de la formation
en enseignement est de 4 ans. Les étudiantes et les étudiants en éducation
doivent faire une série de stages dans les classes avant d'obtenir du
ministère leur brevet d'enseignement. Lors du dernier stage de la formation
d'un maître, les étudiantes et étudiants sont appelés à faire le même travail
qu'un professionnel de l'enseignement, soit la prise d'une charge complète. Ce
stage leur demande ainsi 40 heures de présence en classe, en plus des
20 heures de préparation des cours, de correction des examens et de rencontres
avec les parents. "Avec toutes ces heures à consacrer hebdomadairement au
stage, alors que le stagiaire fait le travail d'un professeur à temps plein,
il est impossible pour les futurs enseignantes et enseignants de s'assurer
d'un revenu décent en travaillant en parallèle. Il faut rémunérer de façon
adéquate les stagiaires qui participent pleinement à la formation des futures
générations. Pour l'instant, trop nombreux sont les étudiantes et étudiants en
éducation qui peinent à boucler leur fin de mois. Les préoccupations et le
stress engendrés par le manque de ressources financières ne devraient pas
venir troubler le travail des futurs enseignantes et enseignants auprès des
élèves", a affirmé Maxime Tassé, président de l'Association des étudiantes et
des étudiants de la Faculté des sciences de l'éducation de l'UQAM
(ADEESE-UQAM).
    "Ce matin, dans un article de Devoir, on a pu lire que la situation des
futurs enseignants n'est pas rose. Les étudiants en éducation doivent bien
souvent laisser tomber leur emploi pendant 12 semaines, ce qui représente
2200 $ de perte en plus d'acquitter les frais de scolarité. Il faut
impérativement donner les moyens de leurs ambitions à ceux et celles qui
supporteront le système d'éducation de demain. On paie bien pour la résidence
des futurs médecins, les stages en droits sont plus souvent qu'autrement bien
payés et c'est la même chose pour les ingénieurs. Malheureusement, en
éducation, où les femmes sont traditionnellement plus représentées que dans
ces professions libérales, tel n'est pas le cas", a déploré David Paradis
président de la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ).
    Chaque année, c'est plus de 3 500 futurs enseignantes et enseignants qui
doivent sacrifier leur qualité de vie pendant 8 à 12 semaines afin de pouvoir
exercer le métier qui forme la jeunesse québécoise. " Ce que nous réclamons,
ce n'est pas le ciel, mais nous demandons au moins de rémunérer les stagiaires
au salaire minimum lors de leur dernier stage. Une telle mesure couterait à
l'Etat quelque 16M$; ce qui est peu afin que les stagiaires puissent se
consacrer entièrement aux enfants et à leur apprentissage", a convenu M
Paradis.
    Rappelons qu'un nouveau professeur sur cinq quitte l'enseignement dans
les 5 premières années de pratique. "Les raisons de ces abandons sont
nombreuses et l'endettement issu des études, qui affecte la condition
financière des jeunes enseignants, y contribue. Ainsi, aider les futurs
enseignants à compléter leurs études sans souci financier, c'est également les
outiller pour affronter la transition vers le marché du travail", ont conclu
MM. Paradis et Tassé
    Depuis plus de 19 ans, la FEUQ représente les étudiantes et les étudiants
universitaires du Québec. Composée de 15 associations membres et forte de plus
de 120 000 membres, la FEUQ est le plus important groupe jeunesse au Québec.
www.feuq.qc.ca

    Avec plus de 4700 membres, l'ADEESE-UQAM représente, depuis plus de 20
ans, les étudiantes et les étudiants qui constitueront près de 30% des futurs
professeurs. www.adeese.org




Renseignements :

Renseignements: Dany St-Jean, attaché de presse FEUQ, bureau : (514)
396-3380, cell.: (514) 212-5457

Profil de l'entreprise

Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.