Les Fondations communautaires du Canada lancent Signes vitaux, un nouveau rapport annuel sur la qualité de vie au pays



    OTTAWA, le 2 oct. /CNW Telbec/ - Les Fondations communautaires du Canada
lancent aujourd'hui la première édition nationale du rapport annuel
Signes vitaux. On y constate que deux réalités radicalement différentes
séparent notre pays et les gens qui y vivent.
    D'une part, le rapport Signes vitaux présente un portrait encourageant
des progrès que nous avons accomplis en tant que nation : augmentation du
nombre de diplômés d'études postsecondaires et du revenu familial; baisse du
taux de chômage et des infractions contre les biens.
    D'autre part, à l'abri des projecteurs, se déroule une histoire très
différente marquée non pas par une évolution en dents de scie, mais par
l'absence totale d'évolution. Le taux de pauvreté au Canada n'a pratiquement
pas changé depuis 20 ans. Plus de 20 % des Canadiens vivent dans la pauvreté,
y compris des enfants, des Autochtones et des immigrants récents dont la
contribution à l'économie canadienne est essentielle pour contrer les effets
du vieillissement de notre population.
    "Nous espérons que Signes vitaux deviendra un moteur de changement sur
les scènes locale et nationale, déclare Monica Patten, présidente et chef de
la direction des Fondations communautaires du Canada (FCC), l'association
nationale qui représente le réseau des 159 fondations communautaires du pays.
Nous souhaitons aussi qu'il amène le secteur bénévole, le milieu des affaires,
les gouvernements et d'autres organisations à dire : Oui, nous avons accompli
beaucoup de choses ensemble, mais tous ne profitent pas de notre prospérité."
    Le rapport Signes vitaux des FCC s'inspire d'une initiative lancée par la
Toronto Community Foundation en 2001, Toronto's Vital Signs(MC), un bilan de
santé du milieu fondé sur des indicateurs de vitalité qui connaît un énorme
succès. Aujourd'hui, 11 fondations communautaires publient leur propre édition
de Signes vitaux.
    "Signes vitaux procure aux fondations, aux donateurs et à la communauté
dans son ensemble un portrait utile des forces, des défis et des possibilités
de la communauté, affirme Vincenza Travale, présidente du conseil
d'administration des FCC. Nos rapports ont un rôle catalyseur; ils visent à
guider les actions de nos fondations et à galvaniser nos communautés."

    Edition canadienne des Signes vitaux
    ------------------------------------

    Dans leur rapport Signes vitaux, les FCC, au même titre que chacune des
communautés qui publient un rapport cette année, évaluent la qualité de vie à
l'aide de 10 indicateurs clés. Elles ont compilé des données en provenance de
diverses sources, dont Statistique Canada, Environnement Canada, la Société
canadienne d'hypothèques et de logement et l'Institut canadien d'information
sur la santé, pour brosser un portrait des facteurs déterminants pour la
qualité de vie dans notre pays et des liens entre ces facteurs. Le rapport est
conçu et présenté de manière à rendre d'importants résultats de recherche
accessibles à tous les Canadiens.

    Le rapport Signes vitaux comprend aussi des commentaires de théoriciens
et de dirigeants nationaux dont :

    
      - Phil Fontaine, chef national de l'Assemblée des Premières nations
      - John Ralston Saul, auteur et coprésident de l'Institut pour la
        citoyenneté canadienne
      - Dr Richard Lessard, directeur de santé publique, Agence de la santé
        et des services sociaux de Montréal
      - Zabeen Hirji, chef des Ressources humaines, RBC
      - Michael Clague, président du Carold Institute for the Advancement of
        Citizenship in Social Change (Vancouver, C.-B.)
      - Erminie J. Cohen, sénatrice canadienne à la retraite,
        (Saint-Jean, N.-B.)
      - Simon Jackson, fondateur et président de la Spirit Bear Youth
        Coalition, qui compte 6 millions de voix dans le monde, et producteur
        délégué du film d'animation CGI hollywoodien The Spirit Bear bientôt
        à l'affiche
      - Quinn Runkle, étudiant en 11e année, organisateur et conférencier,
        conférence Going Green de Jeunesse et philanthropie Canada,
        responsable de la liaison avec la jeunesse pour la Sunshine Coast
        Botanical Garden Society et Save Our Sunshine Coast.

    Le rapport fait aussi état des progrès accomplis sur divers plans par une
gamme d'organisations, y compris des fondations communautaires.

    Au nombre des progrès réalisés pour les Canadiens :

      - Le revenu familial moyen, corrigé en fonction de l'inflation, a
        augmenté de 6,4 % depuis 2000.
      - La proportion de Canadiens qui ont terminé des études postsecondaires
        a grimpé de quelque 50 % depuis 1990.
      - Le taux de chômage au Canada en 2006 (6,3 %) était à son niveau le
        plus bas en une génération, et était encore plus bas pour la première
        moitié de 2007 (6,1 %).
      - Le taux des infractions contre les biens a baissé de 41,8 % depuis
        1991. Bien que ce taux varie considérablement d'une région à l'autre
        du Canada, il a diminué sensiblement dans toutes les communautés qui
        publient un rapport Signes vitaux. Le taux des crimes avec violence a
        aussi baissé, d'un peu plus de 10 % depuis 1991.
      - Plus de la moitié (55 %) des Canadiens âgés de 15 à 24 ans font du
        bénévolat.

    Le rapport signale aussi des faits et chiffres troublants concernant la
pauvreté, la santé de notre environnement, les difficultés économiques des
nouveaux arrivants, et la dégradation de l'accès à la propriété :

      - Le taux de pauvreté au Canada en 25 ans, de 1980 à 2005, n'a glissé
        qu'une fois en deçà de 20 % - en 1989.
      - La proportion de nouveaux arrivants qui vivent dans la pauvreté est
        plus que deux fois supérieure à celle des autres Canadiens.
      - Les personnes seules, les Autochtones, les immigrants récents, les
        jeunes, les personnes handicapées et d'autres groupes de personnes
        continuent d'être frappés par un taux de chômage plus élevé que la
        moyenne. La proportion de Canadiens autochtones susceptibles d'être
        sans emploi est plus que deux fois supérieure (16,5 % contre 5,9 %
        en 2001).
      - Les immigrants qui arrivent au pays sont plus qualifiés que jamais,
        mais sont presque deux fois plus susceptibles d'être sans emploi.
        Dans les villes où le nombre d'immigrants récents est élevé, l'écart
        est encore plus grand.
      - Le Canada compte au nombre des plus grands producteurs de dioxyde de
        carbone par habitant dans le monde, et nos émissions de gaz à effet
        de serre continuent d'augmenter, alors qu'elles diminuent dans
        d'autres pays.
      - En 2005, le coût moyen d'une propriété au Canada était au bas mot
        quatre fois plus élevé que le revenu familial moyen.

    Le rapport Signes vitaux est accessible pour téléchargement à l'adresse
www.cfc-fcc.ca.

    Onze rapports locaux aussi publiés aujourd'hui
    ----------------------------------------------

    Les fondations communautaires des villes et régions suivantes participent
au projet Signes vitaux en 2007 :

      - Victoria           - Toronto               - Saint John(*)
      - Vancouver          - Sudbury(*)             ((*)communauté qui lance
      - Calgary(*)         - Région de              son premier rapport
      - Medicine Hat(*)      Waterloo(*)            Signes vitaux)
      - Red Deer(*)          (Ontario)
      - Ottawa             - Montréal
    

    La publication donne suite à l'examen de facteurs clés qui contribuent à
la qualité de vie - tels l'écart entre les riches et les pauvres, la santé, le
logement et l'environnement - et traduit les faits et chiffres en un rapport
de recherche facile à lire.
    "La publication des rapports Signes vitaux marque le début d'un
processus, non pas la fin, déclare Monica Patten, présidente et chef de la
direction des FCC. Les rapports locaux visent à amener les gens et les
organisations à discuter des étapes à franchir pour renforcer nos
communautés."

    A propos des fondations communautaires
    --------------------------------------

    Les fondations communautaires établissent et gèrent des fonds de dotation
permanents pour appuyer des priorités locales. Grâce à leurs vastes
connaissances des besoins du milieu, elles peuvent faire le pont entre les
donateurs et les causes qui leur importent le plus, et les aider ainsi à
favoriser le mieux-être à long terme de leur collectivité.
    Doté d'un actif de plus de 2,7 milliards $, le mouvement des fondations
communautaires est l'un des plus importants bailleurs de fonds au Canada : il
a versé l'an dernier des subventions totalisant plus de 137 millions $ à des
milliers d'organismes de bienfaisance.

    Note aux rédacteurs en chef et réalisateurs : Les 11 rapports Signes
vitaux et les coordonnées des personnes-ressources des fondations
communautaires participantes se trouvent à www.signesvitauxcanada.ca/.




Renseignements :

Renseignements: Jasmin Kay, Coordonnatrice, Administration et
communications, Fondations communautaires du Canada, (613) 236-2664, poste
301, jkay@cfc-fcc.ca

Profil de l'entreprise

FONDATIONS COMMUNAUTAIRES DU CANADA

Renseignements sur cet organisme

VITAL SIGNS

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.