Les familles canadiennes ont atteint l'échelon des six chiffres!

OTTAWA, le 17 févr. /CNW/ - Ça y est, les familles canadiennes ont atteint l'échelon des six chiffres! Malheureusement, il s'agit de la mauvaise extrémité de l'échelle. Dans son douzième rapport annuel sur l'état actuel du budget de la famille canadienne, l'Institut Vanier de la famille annonce que la dette moyenne des familles a franchi le cap des 100 000 $. C'est sans compter que le ratio d'endettement des ménages, soit l'endettement du ménage exprimé en pourcentage de son revenu, a atteint le sommet record de 150 %; ainsi, pour chaque tranche de 1 000 $ de revenu net d'impôt, les familles canadiennes ont une dette de 1 500 $.

Véritable figure d'autorité en matière de famille au Canada, l'Institut Vanier de la famille lance des avertissements sur la situation de l'endettement des familles canadiennes depuis longtemps, le ratio d'endettement n'ayant cessé de gonfler au cours des vingt dernières années. En 1990, l'endettement moyen des ménages s'élevait à 56 800 $ et le ratio d'endettement se situait à 93 %. Le cap des 100 000 $ représente une augmentation réelle de 78 % sur les vingt dernières années.

Or à mesure que le ratio d'endettement grimpe, le taux d'épargne ne cesse de baisser. En 1990, les familles canadiennes arrivaient à épargner 8 000 $, ce qui représentait un taux d'épargne de 13 %. En 2010, ce taux a chuté pour atteindre 4,2 %, soit une moyenne de 2 500 $ par ménage.

Selon Katherine Scott, directrice des programmes de l'Institut, "Même si les indicateurs économiques habituels indiquent que la récession est techniquement terminée, la confiance des familles canadiennes en leur situation économique et financière est fragile. Tandis que les divers ordres de gouvernement préparent leur budget pour l'année à venir et considèrent sabrer les programmes afin de réduire le déficit, ils doivent être conscients que la santé financière des familles canadiennes demeure précaire."

On observe que plusieurs postes du budget familial croulent sous le poids de l'endettement. Le nombre de ménages qui cumulent trois mois ou plus de retard dans le paiement de leurs mensualités hypothécaires a grimpé à 17 400 à l'automne 2010, soit une hausse de près de 50 % depuis le début de la récession. Le nombre de cartes de crédit en souffrance et de faillites demeure supérieur à celui enregistré avant la récession. Les Canadiens auront accès à de nouvelles ressources pour assurer une meilleure gestion de leur situation financière si le gouvernement met en œuvre les recommandations du Groupe de travail sur la littératie financière.

Le rapport souligne que malgré la récente création d'emplois, tous les ordres de gouvernements doivent se préoccuper d'une éventuelle hausse du taux de chômage dans un contexte où les travailleurs qui ont quitté le marché de l'emploi tentent d'y revenir et où les travailleurs à temps partiel (plus de 90 000) continuent de chercher un emploi à temps plein.

Dans ce contexte, la situation des familles dont les jeunes préparent leur entrée sur le marché du travail est particulièrement préoccupante. Seulement 5 % des nouveaux emplois créés durant la deuxième moitié de 2009 ont été attribués à des jeunes de 15 à 24 ans. Le rapport indique également que les types d'emploi créés se trouvent dans le secteur des services, et que très peu sont renouvelés dans le secteur manufacturier.

Roger Sauvé, auteur du rapport, affirme qu'il s'agit là d'un des principaux résultats du rapport. "Bien qu'au total la grande majorité des emplois perdus durant la récession ait été recréée, la réalité est que ceux qui ont perdu leur emploi ne sont pas ceux qui obtiennent les nouveaux postes. En outre, de nombreux travailleurs doivent accepter un emploi moins bien rémunéré que celui qu'ils occupaient avant la récession."

Chez les jeunes qui tentent d'améliorer leurs perspectives d'emploi en entreprenant des études postsecondaires, près de 57 % ont recours à des prêts étudiants pour financer une partie de leurs frais, ce qui peut représenter une dette moyenne de 18 000 $ accumulée à la fin des études.

Cette année, le rapport de l'Institut Vanier comporte également une section spéciale sur l'expérience des ménages à revenu moyen, téléchargeable du site Web de l'Institut Vanier : www.vifamily.ca.

SOURCE Institut Vanier de la famille

Renseignements : Pour toute demande d'entrevue ou de renseignements supplémentaires au sujet de ce rapport, veuillez communiquer avec Roger Sauvé, Auteur du rapport, Président, People Patterns Consulting, 613 931-2476, peoplepatternsconsulting@sympatico.ca, www.peoplepatternsconsulting.com

Profil de l'entreprise

Institut Vanier de la famille

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.