Les étudiants s'endettent de plus en plus auprès des banques



    OTTAWA, le 22 avr. /CNW Telbec/ - Dans un rapport alarmant publié
aujourd'hui, Statistique Canada a fait état d'une tendance inquiétante selon
laquelle les prêts contractés auprès d'institutions privées prennent de plus
en plus d'importance dans le financement des études postsecondaires. Le
rapport indique que la proportion de diplômés endettés auprès de prêteurs
privés a augmenté de 37,5 % de 2000 à 2005. La dette de ces diplômés est en
moyenne de 32,4 % plus élevée que ne l'était celle de leurs pairs en 2000.
    "Les étudiants réalisent que le Programme canadien de prêts aux étudiants
ne couvre pas adéquatement leurs besoins financiers", a déclaré le directeur
national de l'Alliance canadienne des associations étudiantes (ACAE), Zach
Churchill. "Par conséquent, ils sont obligés de s'endetter auprès de banques
privées."
    Le Programme canadien de prêts aux étudiants tente d'évaluer l'écart
entre les ressources financières de l'étudiant et ce qu'il lui en coûte pour
suivre des études. Malheureusement, certaines politiques empêchent le
programme de combler tout l'écart :

    
    - Les exigences liées à la contribution parentale demandant aux parents
      de liquider leurs avoirs (soit leur maison, leur petite entreprise, ou
      leur voiture) pour aider à payer l'éducation de leurs enfants, ce qui
      n'est pas une attente raisonnable.
    - Les prêts aux étudiants ne tiennent pas compte de la nécessité
      d'acheter un ordinateur de bureau ou portable, outil essentiel pour la
      recherche et les études dans un système d'enseignement moderne.
    

    Le gouvernement du Canada s'est donné pour objectif de rationaliser et de
moderniser le Programme canadien de prêts aux étudiants; cela doit inclure une
réforme de la façon dont les besoins financiers des étudiants sont évalués et
financés, ou on verra de plus en plus d'étudiants se tourner vers les prêteurs
privés. Les prêts privés aux étudiants ont des taux d'intérêt exposés à de
plus grandes fluctuations que les prêts gouvernementaux; ils offrent peu de
possibilités de gérer son endettement autrement que par une faillite et
exigent des étudiants qu'ils paient des intérêts pendant qu'ils poursuivent
leurs études.
    "Aucun étudiant ne devrait avoir à supporter un lourd fardeau
d'endettement pour son éducation", a poursuivi Zach Churchill, "et l'ACAE
s'inquiète depuis plusieurs années de voir que les prêteurs privés aggravent
ce problème."
    L'ACAE recommande donc au gouvernement fédéral de prendre les mesures
suivantes :

    
    1. Exclusion des biens matériels tels que maisons, voiture principale ou
       petites entreprises de l'évaluation de prêt aux étudiants.
    2. Réduction de la contribution à l'éducation de l'étudiant demandée à la
       famille.
    3. Autorisation d'une allocation spéciale dans le prêt gouvernemental à
       l'étudiant pour l'achat de matériel informatique.
    4. Création d'une bourse fondée sur les besoins pour les étudiants de
       deuxième et de troisième cycle.
    

    L'Alliance canadienne des associations étudiantes (ACAE) est un organisme
étudiant national non partisan, sans but lucratif, composé de 23 associations
représentant 300 000 étudiants de tout le pays.




Renseignements :

Renseignements: Zach Churchill, Directeur national, Alliance canadienne
des associations d'étudiants (ACAE), (613) 236-3457, poste 222; cell.: (613)
266-2272, casand@casa.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.