Les étudiants des cycles supérieurs dénoncent la décision du gouvernement
Harper d'arrêter le financement de la Fondation canadienne pour les sciences
du climat et de l'atmosphère

MONTRÉAL, le 12 janv. /CNW Telbec/ - Le Conseil national des cycles supérieurs de la Fédération étudiante universitaire du Québec (CNCS-FEUQ) et l'Association étudiante du secteur des sciences de l'Université du Québec à Montréal (AESSUQAM) joignent leur voix à celles, nombreuses, qui décrient la décision du gouvernement Harper d'arrêter de financer la Fondation canadienne pour les sciences du climat et de l'atmosphère (FCSCA). "Alors que tous les pays s'accordent pour dire que les problèmes climatiques sont l'enjeu du XXIe siècle, le gouvernement Harper fait reculer l'expertise du Canada dans ce secteur névralgique", a commenté Olivier Beaulieu-Mathurin, président du CNCS-FEUQ

En effet, même si la FCSCA s'est vue reconduire son mandat jusqu'en 2012, aucun nouvel argent n'a été débloqué pour que cette dernière puisse continuer à financer les recherches en cours et celles à venir. Étant donné qu'elle chapeaute le Centre pour l'étude et la simulation du climat à l'échelle régionale (ESCER) de l'UQAM, cette décision des Conservateurs a des répercussions directes au Québec pour plusieurs étudiants et chercheurs québécois. "La perte de ce centre serait catastrophique pour la Faculté des sciences et la recherche en environnement. Avec les menaces qui planent sur les écosystèmes avec le réchauffement planétaire, il serait inconséquent d'arrêter le développement de la recherche sur des outils prévisionnels", a poursuivi Alexis Laferrière, coordonnateur général de l'AESSUQAM.

Cette dernière décision s'ajoute à celle sur la rentabilité des recherches financées par les organismes subventionnaires fédéraux comme critère d'attribution des bourses de recherche. "Les nombreuses décisions afin de diriger la recherche fondamentale dans les secteurs proches des intérêts du Parti conservateur démontrent la méconnaissance flagrante de ce gouvernement en matière de recherche universitaire", a conclu M. Beaulieu-Mathurin.

Depuis plus de 20 ans, la FEUQ représente les étudiantes et les étudiants universitaires du Québec. Composée de 15 associations membres et forte de plus de 120 000 membres, la FEUQ est le plus important groupe jeune au Québec. Au sein de la Fédération, le CNCS-FEUQ représente plus de 30 000 étudiantes et étudiants des cycles supérieurs des universités du Québec. www.feuq.qc.ca

L'AESSUQAM représente 3350 étudiants de la Faculté des sciences de l'UQAM. Provenant en autres de l'Institut des sciences de l'environnement, ses membres sont reconnus pour leurs réalisations environnementales.

SOURCE Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ)

Renseignements : Renseignements: Mathieu Le Blanc, attaché de presse, FEUQ, (514) 396-3380, Cell.: (514) 609-3380; Alexis Laferrière, président de l'AESSUQAM, (514) 987-0308

Profil de l'entreprise

Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ)

Renseignements sur cet organisme

ASSOCIATION ETUDIANTE DU SECTEUR DES SCIENCES DE L'UQAM (AESS-UQAM)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.