Les étudiants de premier cycle de McGill, inquiets des effets de la grève des auxiliaires d'enseignement sur la qualité de leur éducation, exigent que l'administration négocie une solution dès maintenant !



    MONTREAL, le 2 juin /CNW Telbec/ - L'Association étudiante de
l'Université McGill (AEUM) exhorte l'administration de l'Université McGill à
négocier sincèrement avec ses auxiliaires d'enseignement qui sont en grève
depuis six semaines. Les étudiants de premier cycle sont inquiets des effets
nocifs qui risquent de découler de la ligne exagérément dure tenue par
l'administration au cours de cet arrêt de travail.
    "Les demandes des auxiliaires d'enseignement sont - dans l'ensemble -
plus que raisonnables et amélioreraient grandement la qualité de la formation
à McGill. Des limites au nombre d'étudiants par groupes, des formations
pédagogiques pour les auxiliaires et des salaires raisonnables sont tous des
éléments essentiels à notre éducation, surtout à McGill où les auxiliaires
sont le principal contact entre les étudiants et leur cours", lance Kay
Turner, présidente de l'AEUM qui représente 19,000 étudiants de premier cycle
au campus principal de l'Université McGill situé au centre-ville. "Nous sommes
profondément déçus de l'attitude exagérément dure de l'administration face à
ces demandes raisonnables".
    Plutôt que de se présenter à la table de négociation avec une attitude
sincère, l'administration a suspendu sans salaire les superviseurs d'examens,
les assistants de recherche, les employés de la bibliothèque, les programmes
études-travail et même les chargés de cours estivaux qui font partie du
syndicat. Ce moyen de pression a parfois résulté en l'annulation de cours
estivaux ou le remplacement d'un enseignant expérimenté par un étudiant de
premier cycle. De plus, l'administration emploie les auxiliaires
d'enseignement de premier cycle à une fraction du salaire qu'elle verserait
normalement aux auxiliaires d'enseignement inscrits aux cycles supérieurs.
Pour certains étudiants, ces annulations représentent un danger véritable de
ne pas pouvoir terminer leur programme dans les délais prévus.
    "Non seulement est-ce que l'approche de l'administration est
déraisonnablement dure compte tenu du fait qu'elle négocie avec ses propres
étudiants, mais il semble qu'elle n'hésite pas à sacrifier la qualité de la
formation à McGill pour faire un exemple d'un syndicat", dénonce Devin Alfaro,
vice-président aux affaires externes de l'AEUM. "Jouer avec l'éducation de ses
étudiants pour obtenir des gains politiques est en-deçà de ce que l'on est en
droit de s'attendre de la part d'une université de recherche qui se prétend
centrée sur les étudiants".
    L'AEUM a été informée récemment que l'administration a mis sur pied un
groupe de travail visant à évaluer la possibilité d'entamer le trimestre
d'automne sans auxiliaires d'enseignement. Les étudiants n'ont pas été invités
à siéger à ce comité, pas plus que leur avis n'a été sollicité dans le cadre
des travaux de ce même comité.




Renseignements :

Renseignements: Boris Savoie-Doyer, Coordinateur des campagnes et des
affaires politiques, Students' Society of McGill University, (514) 398-8036,
Fax: (514) 398-7490

Profil de l'entreprise

ASSOCIATION ETUDIANTE DE L'UNIVERSITE MCGILL (AEUM)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.