Les étudiantes et étudiants demandent aux nouveaux ministres d'être des activistes pour l'éducation abordable



    TORONTO, le 30 oct. /CNW/ - Des étudiantes et étudiants de collèges et
d'universités partout dans la province ont bien accueilli aujourd'hui la
nouvelle de la nomination de John Milloy à titre de ministre de la Formation
et des Collèges et Universités, de Dwight Duncan à titre de ministre des
Finances, et de Deb Matthews à titre de ministre des Services à l'enfance et à
la jeunesse.
    "Je tiens à féliciter M. Milloy, M. Duncan et Mme Matthews à l'occasion
de leur nomination", dit Jen Hassum, présidente de la Fédération canadienne
des étudiantes et étudiants-Ontario. "Les étudiantes et étudiants sont
encouragés d'entendre que le gouvernement a l'intention de réduire la
pauvreté. Nous nous attendons à des engagements fermes qui reconnaissent
l'importance d'une éducation postsecondaire abordable pour atteindre cet
objectif."
    Un rapport de Statistique Canada publié plus tôt ce mois-ci confirme que
les hausses des frais de scolarité introduites en 2006 après que le
gouvernement de l'Ontario a annulé le gel des frais de scolarité ont élevé la
moyenne nationale du taux des hausses. Les étudiantes et étudiants du premier
cycle en Ontario paient en moyenne 4,4 % de plus depuis 2006-2007,
comparativement à la moyenne nationale du taux de hausse de 2,8 %. Cette
année, la moyenne des frais de scolarité des étudiantes et étudiants du
premier cycle en Ontario a atteint 5 381 $, soit 6 081 $ si on tient compte
des frais afférents. Pour certains programmes comme l'école de droit à
l'Université de Toronto, les frais annuels dépassent largement les 18 000 $.
    "Une éducation postsecondaire abordable est une partie essentielle des
mesures pour réduire la pauvreté", dit Jen Hassum. "Les Ontariennes et
Ontariens les plus pauvres ont besoin des chances que seule une éducation au
collège ou à l'université peut offrir au 21e siècle. Aucune stratégie de
réduction de la pauvreté digne de ce nom ne devrait comprendre des hausses des
frais de scolarité et un système d'aide financière aux études basé sur
l'endettement."
    Les étudiantes et étudiants et les familles continuent de demander au
nouveau gouvernement de l'Ontario de renverser les hausses des frais de
scolarité, d'arrêter la perception des frais afférents illégaux, et de
réinvestir pour que tous les Ontariens et Ontariennes aient un accès égal à
l'éducation, en remplaçant le système d'aide actuel, qui est basé sur des
prêts, par un système d'aide basé sur des bourses.
    "Les étudiantes et étudiants demandent au ministre Milloy d'être un
activiste pour l'abordabilité", ajoute Jen Hassum. "Dans les conditions
actuelles de prospérité sans précédent dans la province et un surplus de plus
de 2 milliards de dollars, ainsi que l'appui évident de l'électorat pour des
frais de scolarité et des dettes d'études moins élevés, nous attendons avec
impatience l'occasion de travailler avec les nouveaux ministres pour que
l'éducation postsecondaire en Ontario devienne un modèle d'accessibilité et de
qualité à suivre."

    La Fédération canadienne des étudiantes et étudiants-Ontario regroupe
plus de 300 000 membres représentés par 35 syndicats étudiants de collèges et
d'universités partout dans la province.





Renseignements :

Renseignements: Jen Hassum, présidente: (416) 925-3825 ou (416) 832-9073
(cell.); Joel Duff, organisateur: (416) 925-3825 ou (416) 707-0349 (cell.)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.