Les états financiers de l'UQAM 2010-2011 : des résultats encourageants

MONTRÉAL, le 27 sept. 2011 /CNW Telbec/ - Le Conseil d'administration a approuvé le 26 septembre, les états financiers de l'UQAM pour la période du 1er mai 2010 au 30 avril 2011. Ces états financiers témoignent d'un assainissement continu de la situation financière de l'Université.

« La situation financière de l'UQAM a évolué de façon fort satisfaisante en 2010-2011. Les résultats financiers de l'exercice 2010-2011 ont respecté les exigences du Plan de retour à l'équilibre budgétaire, comme ce fut le cas en 2009-2010; cela témoigne de la qualité de la gestion institutionnelle et du haut niveau de responsabilité et de professionnalisme en matière financière des gestionnaires, tant académiques qu'administratifs », a déclaré le recteur de l'UQAM, M. Claude Corbo.

En effet, alors que le Plan de retour à l'équilibre budgétaire 2009-2016, autorisé par le gouvernement du Québec, fixait le déficit de l'année à un maximum de 16 M $, le résultat réel de l'exercice est déficitaire de 6 M $ après virements. Le déficit accumulé de l'UQAM, qui était de 154,8 M $ au 31 mai 2010, est ramené à 133,5 M $ au 30 avril 2011.

Évolution des revenus
Plusieurs facteurs ont contribué à ces résultats encourageants. Premièrement, la croissance des effectifs étudiants va bien au-delà des prévisions établies en 2009 par le Plan de retour à l'équilibre, soit de 5 % plutôt que de 1 %. Ce développement constitue l'un des facteurs les plus structurants pour l'avenir, puisqu'il s'agit d'une tendance amorcée l'année dernière et qui se poursuit encore pour l'année 2011-2012.

Deuxièmement, des revenus ponctuels supplémentaires ont été encaissés à la suite du règlement du dossier du projet de l'Îlot Voyageur, après le transfert des actifs à un tiers et à l'engagement du gouvernement du Québec de tenir l'UQAM indemne des conséquences financières du projet. Les revenus liés à ce règlement ont donné lieu à un versement de près de 100 M $, dont 27,4 M $ au fonds de fonctionnement.

Enfin, le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MELS), qui avait demandé à toutes les universités d'adopter la même année financière (du 1er mai au 30 avril de chaque année), a accepté de reconsidérer le financement des établissements pour une année de 11 mois. En fin d'année financière, le MELS a accepté de hausser les subventions de 91 à 94 % pour tenir compte de dépenses incompressibles correspondant à une année de 12 mois. Cette décision procure à l'UQAM près de 8 M $ supplémentaires.

Des dépenses contrôlées
Les dépenses ont aussi été contrôlées : les masses salariales correspondent à l'évaluation au budget initial et les autres dépenses ont été inférieures de 7,6 M $. Cela témoigne d'une gestion très prudente par les responsables, tant académiques qu'administratifs.

Finalement, le Conseil d'administration a aussi autorisé la création de certaines réserves permettant de réaliser des projets indispensables à la poursuite du développement de l'Université et qui requièrent des fonds d'immobilisation. C'est ainsi que l'UQAM constitue des réserves, notamment pour son Plan directeur immobilier et son Plan directeur des technologies, avant que les travaux soient engagés. Notons que le Plan directeur immobilier ne comporte pas de nouvelle construction et mise sur l'optimisation des espaces à même le parc immobilier existant et que le Plan directeur des technologies de l'information est en cours de préparation.

Un assainissement continu des finances de l'UQAM
« À l'heure des bilans, il importe de souligner le leadership exercé par le recteur et son équipe. Leur persévérance et la rigueur appliquée dans l'atteinte des objectifs fixés constituent une source d'inspiration pour l'ensemble de la communauté universitaire et un gage de confiance auprès du Conseil d'administration. Celui-ci s'est d'ailleurs montré tout aussi engagé à redresser la situation financière de l'UQAM, sans faire de compromis sur la qualité des services et des programmes offerts. L'appui continu manifesté par le gouvernement du Québec témoigne éloquemment de cette réussite », a affirmé la présidente du Conseil d'administration de l'UQAM, Mme Isabelle Hudon.

Depuis les difficultés financières de l'UQAM en 2006, c'est la première fois que l'Université a une encaisse positive en fin d'année et même un placement temporaire.

Tous ces résultats ont amené le MELS à verser pour la première fois la subvention conditionnelle aux résultats financiers à l'UQAM en même temps que pour toutes les autres universités. Autre résultat positif, la firme DBRS à augmenté, en août 2011, la cote de crédit de l'UQAM à A-, avec une tendance stable.

Les états financiers de l'UQAM ont été audités par le Vérificateur général du Québec et son rapport ne comporte pas de restrictions. Dans le cadre de son plan de vérification où il effectue une vérification dans le milieu de la santé et de l'éducation, il est prévu que son mandat à l'UQAM soit de deux années, avec possibilité d'une troisième année.

SOURCE UQAM

Renseignements :


Francine Jacques, directrice
Division des relations avec la presse et événements spéciaux
Service des communications
Tél. : 514 987-3111
jacques.francine@uqam.ca
twitter.com/FrancineJacques

Profil de l'entreprise

UQAM

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.