Les entreprises canadiennes en quête d'une présence mondiale se heurtent à de nombreux obstacles

Une étude d'Aimia montre qu'une entreprise sur quatre envisageant de faire une expansion internationale ne sait même pas par où commencer

MONTRÉAL, le 7 juin 2016 /CNW Telbec/ - Aimia Inc. (TSX: AIM), une société de marketing propulsé par les données et l'analytique de la fidélité, a dévoilé aujourd'hui 100 champions mondiaux : Soutenir la réussite internationale des moyennes entreprises canadiennes, une étude sur les défis et les opportunités qui attendent les entreprises dans leur expansion en dehors de l'Amérique du Nord.

L'étude s'est penchée sur quelque 350 compagnies qui ont leur siège social au Canada et au moins 50 employés, et qui soit envisagent de prendre une expansion internationale, soit l'ont déjà fait ou soit n'envisagent pas de le faire. Elle révèle que parmi celles qui envisagent l'expansion internationale, une sur quatre (24 pour cent) ne sait même pas par où commencer.

Ces entreprises se heurtent à d'autres défis, notamment le fait de ne pas avoir les connaissances voulues pour repérer les marchés propices à leur expansion (46 pour cent) et de ne pas connaître les démarches à faire pour s'implanter à l'étranger (63 pour cent). Et la moitié d'entre elles (51 pour cent) ne savent pas si leur entreprise est prête.

En revanche, 90 pour cent des compagnies canadiennes de stature mondiale jugent que leur expansion internationale fut un succès.

« En tant qu'entreprise mondiale ayant des racines au Canada, nous avons pour objectif d'inspirer et de soutenir la prochaine génération d'entreprises internationales de premier plan - les 100 champions mondiaux - qui sont les meilleures du monde dans ce qu'elles font, a déclaré Rupert Duchesne, chef de la direction du groupe Aimia. Nous avons constaté, grâce à notre étude, que les entreprises mondiales ont un plus grand éventail de clients et accès à de nouveaux partenaires, se protègent des ralentissements économiques au Canada et affichent des rendements supérieurs sur les investissements. »

En dépit des avantages considérables dont bénéficient les entreprises mondiales, six sur 10 parmi celles qui n'envisagent pas actuellement une expansion internationale ne voient aucun avantage de faire affaires à l'international. Les trois quarts d'entre elles (74 pour cent) n'ont aucune intention à long terme de s'étendre en dehors de l'Amérique du Nord, et 80 pour cent estiment que leur entreprise n'est pas bien préparée pour prendre de l'expansion.

Qu'est-ce qui retient les entreprises canadiennes?

L'étude fait ressortir ce que les entreprises perçoivent comme étant quatre obstacles majeurs à l'expansion mondiale : les connaissances, les talents, les ressources et l'exposition au risque.

Quarante-cinq pour cent des entreprises envisageant de prendre de l'expansion n'ont pas les connaissances ou les partenaires voulus sur place.

Et même si la population canadienne est diversifiée et instruite, plus d'un tiers (37 pour cent) des entreprises au Canada qui pensent à s'étendre disent ne pas avoir les talents nécessaires pour réussir à l'étranger.

Autres constatations de l'étude :

  • Les services de soutien sont sous-utilisés - Les entreprises sont au courant des 11 organismes de soutien canadien mentionnés dans l'étude, notamment des banques de développement, des chambres de commerce et des organismes gouvernementaux, mais rares sont celles qui y ont recours - en moyenne, les entreprises de services font moins souvent appel à ces services (13 pour cent) que celles qui produisent des biens (22 pour cent).
  • Les relations personnelles comptent - Près d'un tiers des entreprises de services (30 pour cent) et 44 pour cent de celles qui produisent des biens misent sur leurs relations personnelles pour faire des affaires à l'international.
  • Il y a de toute évidence moyen de bâtir une économie du savoir au Canada - La plupart des entreprises qui envisagent de prendre une expansion internationale offrent des services (60 pour cent), mais la moitié d'entre elles (50 pour cent) estiment ne pas avoir le soutien et les ressources voulus pour s'étendre en dehors du Canada.

Cette étude est pour Aimia une première démarche en vue d'amener les leaders d'affaires au Canada et les partenaires gouvernementaux à discuter de la façon de mieux aider les chefs d'entreprise canadiens de demain et d'encourager les ambitions mondiales.

« Nous espérons être simplement le catalyseur d'une conversation importante sur la prospérité future de notre pays », a ajouté Rupert Duchesne.

Méthode utilisée pour l'étude

Le rapport intégral est disponible sur Aimia.com. L'étude sur les 100 champions mondiaux d'Aimia a été commandée par Aimia et menée par Vision Critical et Edelman entre le 17 et le 25 février 2016.

Au total, 348 propriétaires d'entreprise, dirigeants et cadres supérieurs de sociétés ayant leur siège social au Canada et au moins 50 employés ont participé à l'étude. Ces leaders d'affaires ont ensuite été répartis en trois groupes, en fonction de l'état actuel de leur organisation : n'envisageant pas de prendre une expansion mondiale (n=106), envisageant de prendre une expansion mondiale (n=123) et entreprises mondiales (n=119). Les entreprises visées par l'étude appartiennent à différentes industries, entre autres les services professionnels, les technologies de l'information, l'hôtellerie, le commerce de détail, la fabrication et les transports.

À propos d'Aimia

Aimia Inc. (TSX: AIM) est une entreprise de marketing propulsé par les données et d'analytique de la fidélité. Nous fournissons à nos clients les connaissances sur leur propre clientèle dont ils ont besoin pour prendre des décisions commerciales plus éclairées, pour bâtir à long terme des relations individuelles pertinentes et gratifiantes, faisant évoluer l'échange de valeur dans l'intérêt mutuel de nos clients et des consommateurs.

Avec ses 3200 employés présents dans 17 pays, Aimia forme des partenariats avec des groupes d'entreprises (coalitions) et des compagnies individuelles afin de les aider à générer, à recueillir et à analyser des données sur les collectionneurs, et à obtenir des connaissances pouvant servir à personnaliser l'activité commerciale.

Nous avons recours pour cela à nos propres programmes de fidélisation coalisés, comme Aéroplan au Canada, Nectar au Royaume-Uni et Air Miles Moyen-Orient; à la prestation de services axés sur les stratégies de fidélisation, le développement, la mise en oeuvre et la gestion de programmes - soutenus par des produits et des plateformes technologiques de premier plan, comme la plateforme de fidélisation Aimia et SmartButton - et par l'entremise de nos services d'analytique et de connaissances, comme Intelligent Shopper Solutions.

Nous possédons une participation dans des programmes de fidélisation comme Club Premier au Mexique et Think Big, un partenariat avec Air Asia et Tune Group. Nos clients sont variés et nous répondons à leurs besoins uniques grâce à notre expertise, sans pareille dans l'industrie, des biens de consommation courante, de la vente au détail, des services financiers et des secteurs du voyage et du transport aérien à l'échelle mondiale.

Pour consulter la liste intégrale de nos partenariats et investissements et pour obtenir plus de renseignements sur Aimia, visitez http://www.aimia.com.

SOURCE AIMIA

Renseignements : Médias : Cheryl Kim, Vice-présidente, Réputation de l'entreprise, +1 (647) 329-5139, cheryl.kim@aimia.com

RELATED LINKS
www.aimia.com

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.