Les entrepreneurs du Québec plus optimistes que ceux de l'Ontario, mais beaucoup moins que ceux de l'Ouest



    Sondage de chefs d'entreprises sur les perspectives économiques 2009

    MONTREAL, le 21 janv. /CNW Telbec/ - Le niveau d'optimisme des chefs
d'entreprises au Canada s'est littéralement effondré et n'affiche qu'une
avance de 3% sur un nombre record d'entrepreneurs pessimistes en ce début
d'année 2009. En effet, selon un sondage mené par Raymond Chabot Grant
Thornton à la grandeur du pays, les entrepreneurs du Québec se situent en
ligne avec la moyenne canadienne alors que ceux de l'Ontario sont davantage
pessimistes avec une note de -10% mais ceux de l'Ouest affichent un niveau
d'optimisme surprenant avec +38%.
    Voilà l'une des nombreuses et étonnantes conclusions d'une vaste enquête
menée annuellement par Grant Thornton auprès de 7 000 chefs d'entreprises
privées, moyennes et grandes, dans 36 pays, dont le Canada, et à laquelle
Raymond Chabot Grant Thornton a ajouté, pour la première fois, un
échantillonnage représentatif d'entrepreneurs québécois.

    
    -------------------------------------------------------------------------
    A quel point êtes-vous optimiste concernant les perspectives économiques
                 de votre pays pour les douze prochains mois?
                -------------------------------------------------------------
                                         Ni
                                     optimiste
                  Très    Légèrement     ni     Légèrement    Très
                optimiste  optimiste pessimiste pessimiste pessimiste Indice
                -------------------------------------------------------------
    Québec             5%        33%        24%        33%         5%      0
                -------------------------------------------------------------
    Ouest du
     Canada            8%        50%        22%        14%         6%    +38
                -------------------------------------------------------------
    Atlantique        10%        24%        24%        34%         8%     -8
                -------------------------------------------------------------
    Ontario            8%        26%        22%        30%        14%    -10
                -------------------------------------------------------------
    Montréal           2%        45%        23%        26%         4%    +17
                -------------------------------------------------------------
    Autres
     régions
     métropoli-
     taines
     (Qc.)             8%        28%        30%        28%         6%     +2
                -------------------------------------------------------------
    Reste du
     Québec            4%        26%        19%        47%         4%    -21
                -------------------------------------------------------------
    Canada             7%        33%        23%        30%         7%     +3
    -------------------------------------------------------------------------

    "Le fait que l'économie du Québec semble avoir été moins affectée par la
crise économique mondiale que celle de l'Ontario peut expliquer la nature plus
réservée du jugement des chefs d'entreprises d'ici; par ailleurs le niveau
d'optimisme des entrepreneurs de l'Ouest canadien ne peut que refléter leur
confiance dans une remontée rapide du prix du pétrole", de commenter Sébastien
Bellemare, directeur du centre d'affaires international de Grant Thornton à
Montréal.

    Préoccupations d'affaires

    L'étude, qui compare notamment le pourcentage des entrepreneurs se disant
légèrement ou très optimistes avec celui des autres se disant légèrement ou
très pessimistes, sonde également les chefs d'entreprises sur leurs autres
préoccupations de gestionnaires.
    On y découvre notamment :

    - Moins de confiance dans les régions : Les entrepreneurs québécois "en
      région" sont beaucoup plus méfiants du climat économique en 2009 avec
      un résultat de -21% par rapport à ceux des grandes villes qui est de 2%
      et ceux de Montréal qui est de +17%;
    - Plus d'optimisme dans les PME : La moitié (42%) des dirigeants de
      petites et moyennes entreprises au Québec (de 15 M$ à 50 M$ de chiffre
      d'affaires) se disent optimistes, alors que cette proportion tombe à
      24% chez les dirigeants de grandes entreprises (plus de 50 M$);
    - Chute de la demande : La principale préoccupation des entrepreneurs
      québécois (35%) et de ceux du reste du Canada (33%) est la baisse
      probable de la demande de la part des consommateurs;
    - Préoccupation pour le financement au Québec : Une grande majorité
      d'entrepreneurs québécois (72%) croient que le financement sera moins
      accessible, un sentiment qui n'est pas partagé par les entrepreneurs du
      reste du Canada (51%) qui croient que le crédit sera aussi, sinon plus,
      accessible

    -------------------------------------------------------------------------
    De façon générale, prévoyez-vous que le financement soit pus accessible
              ou moins accessible au cours des douze prochains mois?
    -------------------------------------------------------------------------
            Beaucoup                             Beaucoup   Ne sait
               plus     Plus    Aucun    Moins     moins   pas / Ne
              acces-   acces-  change-   acces-    acces- s'applique
              sible    sible     ment    sible     sible     pas      Indice
    -------------------------------------------------------------------------
    Québec        -       3%      22%       65%        7%         3%     -69
    -------------------------------------------------------------------------
    Ouest du
     Canada       -      10%      42%       38%        4%         6%     -32
    -------------------------------------------------------------------------
    Atlantique   2%      12%      38%       40%        8%                -34
    -------------------------------------------------------------------------
    Ontario       -       6%      44%       36%        8%         6%     -38
    -------------------------------------------------------------------------
    Montréal      -       4%      25%       68%        2%         2%     -66
    -------------------------------------------------------------------------
    Autres
     régions
     métropo-
     litaines
     (Qc.)        -       4%      20%       62%       12%         2%     -70
    -------------------------------------------------------------------------
    Reste du
     Québec       -       2%      21%       66%        6%         4%     -70
    -------------------------------------------------------------------------
    Canada       0%       6%      32%       52%        7%         3%     -53
    -------------------------------------------------------------------------

    Selon M. Sébastien Bellemare, la sévérité des crises répétées du bois
d'oeuvre, de la forêt et de l'ensemble du secteur manufacturier a affligé
davantage les entreprises des régions que celles des grandes villes ce qui
peut expliquer la méfiance accrue des chefs des entreprises éloignées face aux
perspectives économiques des 12 prochains mois.
    Pour sa part, l'écart qui sépare la perception des grands gestionnaires du
Québec et celle du reste du Canada sur la disponibilité relative du
financement s'expliquerait principalement par une question de synchronisation
avec l'actualité économique. Effectivement, les statistiques démontrent que le
Québec avait été passablement épargné des effets de la crise, contrairement au
reste du Canada, au moment du sondage. "Les chefs d'entreprises canadiens
nourrissaient probablement l'espoir que la remontée prévue du prix du pétrole
accompagnée de celle de la valeur du dollar allaient avoir pour effet de
libérer les contraintes du crédit, alors que les entrepreneurs québécois
soupçonnaient que le pire de la crise restait à venir et que, conséquemment,
les institutions financières allaient maintenir le pied sur le frein du
financement plus longtemps", d'ajouter M. Bellemare.

    Record de pessimisme parmi les pays riches

    Par ailleurs, sur le plan global, le sondage de Grant Thornton confirme
que la morosité des gens d'affaires de la plupart des 36 pays sondés a atteint
un niveau record, mais il met aussi en relief un phénomène intéressant : les
entrepreneurs des pays émergents sont beaucoup plus optimistes que ceux des
économies dites riches des pays du G8.
    Effectivement presque tous les pays industrialisés du G8 ont des indices
de confiance négatifs allant jusqu'à -85% alors que l'Inde, la Chine et les
autres pays émergents, mènent le bal des optimistes avec des indicateurs
variant de +15% à +83%.

             Pays émergents                            Pays du G8
             --------------                            ----------
    -------------------------------------------------------------------------
    Inde                         83%       Canada                        +3%
    -------------------------------------------------------------------------
    Philippines                  65%       Russie                        -2%
    -------------------------------------------------------------------------
    Brésil                       50%       Allemagne                     -3%
    -------------------------------------------------------------------------
    Arménie                      46%       Etats-Unis                   -34%
    -------------------------------------------------------------------------
    Afrique du sud               35%       Italie                       -45%
    -------------------------------------------------------------------------
    Vietnam                      31%       Royaume-Uni                  -47%
    -------------------------------------------------------------------------
    Chine                        30%       France                       -60%
    -------------------------------------------------------------------------
    Singapour                    15%       Japon                        -85%
    -------------------------------------------------------------------------
    

    "Il apparaît clairement que la crise économique qui frappe les économies
traditionnellement riches est perçue comme une opportunité d'affaires pour les
pays en voie de développement, de commenter M. Bellemare. Il est évident que
leur économie ne connaîtra pas la surchauffe, mais la perspective d'un
développement soutenu ne fait aucun doute dans leur esprit".

    Au sujet de Raymond Chabot Grant Thornton

    Fondée en 1948, Raymond Chabot Grant Thornton est aujourd'hui devenue un
chef de file dans les domaines de la certification, de la fiscalité, des
services de conseil, du redressement d'entreprises et de l'insolvabilité.
Cette force repose sur une équipe de plus de 2 000 personnes, dont plus de 240
associés, répartis dans plus de 90 bureaux au Québec, dans l'est de l'Ontario
et au Nouveau-Brunswick. De plus, en tant que cabinet membre au sein de Grant
Thornton International Ltd, nous avons accès à l'expertise de cabinets membres
et de cabinets représentants dans plus de 100 pays, ce qui nous permet de
mettre à la disposition de nos clients le savoir-faire de spécialistes de la
région en nous appuyant sur une expertise et des méthodologies
internationales.




Renseignements :

Renseignements: Silvia Preziosi, Directrice des communications, Raymond
Chabot Grant Thornto, (514) 954-4640


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.