Les employé-es d'entretien et de bureau de la STL font des gains appréciables



    MONTREAL, le 23 avril /CNW Telbec/ - Les employé-es d'entretien et de
bureau de la Société de transport de Laval verront leurs salaires progresser
de 2,5 % par année d'ici l'échéance de leur nouveau contrat de travail, le
31 juillet 2010. Réunis en assemblée générale, cette fin de semaine, les
membres des deux syndicats CSN ont entériné l'entente de principe intervenue
le mercredi 18 avril.
    La nouvelle convention collective prévoit également une augmentation
supplémentaire de 1 % à compter du 1er août 2009, un boni allant de 2500 à
3 000 $ à la signature pour chaque employé-e et une augmentation de la part de
l'employeur au régime de retraite, qui passera de 7,5 à 8 %. Les salarié-es
obtiennent également une protection de leur pouvoir d'achat pour 2008 et 2009.
Pour les employé-es des deux syndicats qui avaient choisi de mener une
négociation conjointe, ce règlement satisfaisant confirme qu'ils ont adopté la
bonne stratégie. Les employé-es d'entretien ont voté à 82 % en faveur de
l'entente et ceux des bureaux à 79 %.

    Amélioration aux conditions de travail

    Les syndiqué-es qui avaient en poche un mandat de grève ont réussi à
bonifier plusieurs aspects de leurs conditions de travail. Ils ont notamment
obtenu une meilleure représentation dans les comités paritaires. Ils ont
également gagné la création d'un comité des griefs et des relations de
travail, qui devrait permettre de régler plus facilement les litiges, ainsi
que d'un comité paritaire sur la formation professionnelle. Ils font également
des gains au niveau de la rémunération des heures supplémentaires et ils
obtiennent la création d'un comité paritaire qui élaborera un programme de
préretraite. Ce programme permettra une réduction volontaire du temps de
travail à l'aube de la retraite tout en favorisant l'emploi des plus jeunes.
    La STL a également offert des garanties d'emploi pour la durée de la
convention collective. Les nouveaux salarié-es verront leurs droits
d'ancienneté mieux reconnus. Au niveau de la santé et de la sécurité, le
syndicat obtient des libérations syndicales pour enquêter dans les dossiers
d'accidents de travail contestés par la Commission des lésions
professionnelles. L'employeur assumera dorénavant 70 % des frais de
l'arbitrage médical. Enfin, les salarié-es de l'entretien auront un peu plus
de souplesse pour la prise de leurs vacances annuelles.
    Ces bons résultats de négociation sont le fruit d'un travail
consciencieux des deux syndicats qui ont accepté certains compromis à l'égard
de l'organisation du travail et des horaires. Cela a permis à la STL
d'effectuer certaines économies dont elle retourne une bonne part salarié-es.
    Le président du Syndicat des employés d'entretien de la STL-CSN, Pierre
Bouche, est satisfait. "On a une bonne entente. On n'a pas enregistré de recul
et on a réussi à faire quelques gains intéressants. La négociation conjointe
avec les employé-es de bureau nous a permis d'offrir des résultats
intéressants pour nos membres."
    Pour le président du Syndicat des employés de bureau de la STL-CSN, André
Belhumeur, cette négociation a permis de maintenir une certaine équité interne
entre les employé-es. "Je considère que c'est un bon règlement, dit-il. Unir
nos forces avec les employé-es d'entretien nous a clairement aidés. Cette
année nous avons réussi à négocier de bonnes améliorations au plan des
conditions de travail en négociant clause par clause, d'un couvert à l'autre,
contrairement à ce qu'on a vécu lors des récentes rondes de négociations."

    Rappel des faits

    La convention collective était échue depuis le 1er août 2006. Outre les
employé-es de bureau et de l'entretien, la CSN représente également les
chauffeurs d'autobus et les téléphonistes, qui se sont également entendus avec
la STL, jusqu'en juillet 2010 pour les chauffeurs et juillet 2008 pour les
téléphonistes.

    Les syndicats de la STL sont affiliés à la Fédération des employées et
employés de services publics (FEESP-CSN), qui compte 46 368 membres provenant
de 349 syndicats. Fondée en 1921, la Confédération des syndicats nationaux
compte plus de 300 000 membres oeuvrant dans tous les secteurs d'activité.




Renseignements :

Renseignements: Jean-Pierre Larche, Service de l'information de la CSN,
(514) 598-2264


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.