Les élections sont passées, mais les loyers continuent d'augmenter



    MONTREAL, le 27 mars /CNW Telbec/ - Le Regroupement des comités logement
et associations de locataires du Québec (RCLALQ) attend avec impatience de
connaître qui sera nommé ministre des Affaires municipales, responsable de
l'habitation. "Peu après sa nomination, le RCLALQ souhaite rencontrer le ou la
ministre afin de trouver des solutions principalement aux importantes hausses
de loyers des dernières années, y compris dans des logements de mauvaise
qualité", précise André Trépanier, responsable des dossiers politiques du
RCLALQ. Entre 2000 et 2006, le coût des loyers a bondi de 15 % à 26 % dans les
principales villes du Québec. L'inefficacité des règles de la Régie du
logement doit être rapidement corrigée, car elle amplifie la crise de capacité
de payer le loyer que rencontrent trop de ménages locataires.

    Par ailleurs, le RCLALQ invite le ou la nouvelle ministre à suivre
l'exemple de Madame Nathalie Normandeau qui, en novembre 2006, dotait la Régie
du logement de huit nouveaux régisseurs, au lieu de déposer un projet de loi
pour évincer sommairement les locataires en difficulté. En 2005-2006, les
demandes d'évictions pour incapacité de payer le loyer avaient atteint le
nombre de 37 344 et ont été traitées en priorité par la Régie, dans un délai
moyen de 42 jours (le recours le plus rapide à ce tribunal).

    Des solutions à portée de main

    Premièrement, le nouveau gouvernement devra s'attaquer à l'incapacité
croissante des ménages locataires à payer leur loyer en améliorant
l'efficacité du contrôle des loyers. Le RCLALQ a des solutions concrètes pour
instaurer le contrôle obligatoire des loyers, le dépôt des baux et améliorer
la méthode actuelle à la Régie du logement.
    En reconnaissant que le logement est un droit, le nouveau gouvernement
devra également doter la Régie du logement des ressources suffisantes tout en
lui permettant d'écouter les motifs de retard des locataires en difficulté. Il
devrait aussi prévoir des mesures de relogement en cas d'évictions, comme le
recommandait un comité de l'ONU en mai 2006.

    En outre, on doit assurer un logement de qualité à tous et toutes en
créant un code provincial du logement et encadrer la recherche de logement
pour mettre fin à la discrimination et la collecte abusive de renseignements
personnels. La reconduction du programme Accèslogis est souhaitée tout comme
la réalisation de nouveaux HLM. L'augmentation du niveau des prestations
d'aide sociale et du salaire minimum est incontournable.




Renseignements :

Renseignements: André Trépanier, RCLALQ, (514) 781-2220 (cellulaire),
1-866-521-7114, www.rclalq.qc.ca; Nicole Dionne, Bureau d'animation et
information logement (BAIL de Québec), (418) 523-8365


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.