Les données Morningstar révèlent un mois de novembre calamiteux pour les fonds d'actions canadiennes



    TORONTO, le 4 déc. /CNW/ - Les fonds communs et distincts investissant
dans les actions canadiennes, en particulier ceux qui se concentrent sur le
secteur des ressources naturelles, ont été sérieusement touchés en novembre,
alors que l'Indice composé S&P/TSX a affiché son pire résultat sur un mois
depuis plus de cinq ans. Cela a tiré dans le rouge tous les fonds d'actions et
équilibrés canadiens. Ainsi, 30 des 42 Indices de fonds Morningstar Canada ont
essuyé des pertes pour le mois, selon les données préliminaires sur les
rendements affichées aujourd'hui par Morningstar Canada.
    Au bas du classement, on trouve le très volatil Indice Actions de métaux
précieux Morningstar qui enregistrait une perte de 8,6 % et dont les fonds
constituants possèdent en moyenne trois quarts de leurs actifs dans des
actions canadiennes. Les autres catégories qui ont connu de lourdes pertes
incluent Actions de PME canadiennes (-8,1 %), Actions de ressources naturelles
(-7,5 %), Actions de PME en majorité canadiennes (-6,9 %) et Actions
canadiennes (-6,1 %).
    "Bien que la montée brusque des ressources naturelles ait été bénéfique
aux fonds d'actions de PME canadiennes ces dernières années, les risques que
font peser des concentrations élevées dans ce domaine ont été clairement
exposés en novembre", a déclaré Jordan Benincasa, analyste de fonds pour
Morningstar Canada. "Malgré des cours du pétrole historiquement élevés, le
nouveau régime des redevances de l'Alberta a nui aux actions du pétrole et du
gaz naturel en soulevant des inquiétudes auprès des investisseurs, qui croient
que ces compagnies seront moins motivées à initier de nouveaux projets. Par
exemple, Canadian Natural Resources a fait remarquer que ce nouveau modèle
rendait moins rentable les forages de gaz naturel dans la province. Par
ailleurs, cette société semble satisfaite de laisser la production de gaz
naturel baisser dans l'avenir immédiat, alors qu'elle se tourne vers d'autres
objectifs".
    Les mouvements de devises ont une fois de plus joué un rôle important
quant aux résultats des fonds d'actions étrangères le mois dernier. Mais, bien
que l'essor du dollar canadien ait atténué les rendements de ces produits au
cours des mois précédents, le scénario a été exactement inverse au mois de
novembre. La plupart des grands indices boursiers mondiaux ont essuyé
d'importants reculs pendant le mois, alors que les retombées des prêts
hypothécaires subprime et du ralentissement immobilier américains continuaient
à faire des dégâts, mais ces pertes ont en grande partie été annulées par la
dépréciation abrupte du huard.
    Par exemple, au Royaume-Uni, l'indice FTSE 100 a reculé de 4,3 %, mais la
livre s'est appréciée d'environ le même taux par rapport au dollar durant
novembre. De même, l'Indice S&P 500 des sociétés américaines à grande
capitalisation a glissé de 4,2 %. Toutefois, les investisseurs canadiens ont
profité d'une hausse de 5,1 % du dollar américain par rapport à son homologue
canadien. Cet effet a été encore plus prononcé auprès des fonds axés sur le
Japon, où l'indice Nikkei 225 a perdu 6,3 % alors que le yen a pris 8,6 %.
    Par conséquent, l'Indice Actions mondiales Morningstar n'a perdu que
0,1 % pour le mois, alors que les indices de fonds pour les catégories Actions
internationales, Actions américaines et Actions européennes ont été
respectivement en hausse de 0,4 %, 0,3 % et 0,1 %. L'Indice Actions japonaises
Morningstar, quant à lui, a fini le mois avec un gain net de 1,6 %, son
meilleur rendement mensuel depuis février. Toutefois, son rendement pour
l'année à ce jour de -17,3 % est toujours en avant-dernière place de tous les
indices de fonds.
    La baisse du huard a aussi donné un coup de fouet fort attendu à la
catégorie Actions de soins de la santé, dont les fonds investissent presque
exclusivement dans les actions américaines et d'outre-mer. L'indice de fonds
Morningstar Canada qui piste ce groupe a subi des pertes dans sept des
premiers 10 mois de 2007 et, au 31 octobre 2007, sa perte de 12 % était le
troisième pire rendement de tous les indices de fonds sur cette période.
L'indice de fonds a gagné 4,3 % en novembre, le plaçant en tête de tous les
autres et réduisant sa perte à 8,4 % pour l'année à ce jour.
    "Après une série de sous-classements qui a duré plusieurs années, le
secteur des soins de la santé a montré des signes de vie. Toutefois, tous les
titres de ce groupe n'en ont pas profité dans les mêmes proportions", précise
M. Benincasa. "Les grands fabricants de produits pharmaceutiques comme Pfizer
continuent à se débattre sous le poids d'une concurrence générique accrue,
alors que le géant de la biotechnologique Amgen a souffert de problèmes
réglementaires potentiels".
    Conformément à ce qui est typique pendant les mois de baisse des marchés
boursiers, les catégories obligataires se sont retrouvées près du sommet des
indices de fonds en novembre. Les effets de change ont aidé l'Indice Revenu
fixe mondial à accéder au deuxième rang pour les meilleurs résultats dans
l'ensemble, soit un gain de 3,8 %. La catégorie Revenu fixe canadien à long
terme est arrivée en troisième place avec un gain de 2 %, alors que les
catégories Revenu fixe canadien et Revenu fixe canadien à court terme se sont
classées au cinquième et au sixième rang, avec des gains respectifs de 1,2 %
et 0,8 %. Les fonds obligataires, au cours de cette période tumultueuse, ont
bénéficié d'attentes voulant que la Réserve Fédérale américaine réduise les
taux dans le but d'alléger le fardeau de dettes des organismes prêteurs en
difficulté.
    Pour plus de renseignements sur le rendement des fonds en novembre,
visiter www.morningstar.ca.
    Morningstar Canada publie les données provisoires sur les rendements au
début de chaque mois afin de fournir aux investisseurs un aperçu du
comportement des catégories de fonds pendant le mois échu. Les résultats
provisoires se basent sur le changement de la valeur liquidative par part
pendant le mois et ne tiennent pas compte des distributions telles que les
dividendes, les intérêts et les gains en capital. Les rendements définitifs
seront rendus publics la semaine prochaine.

    A propos de Morningstar

    Morningstar Canada est la filiale canadienne de Morningstar, Inc.,
société située à Chicago. Morningstar Canada commercialise PALTrak et le
Laboratoire Advisor, deux populaires outils de recherche sur les fonds de
placement, et offre la source d'informations en ligne la plus complète sur les
fonds mutuels canadiens par l'entremise de Morningstar.ca et
MorningstarAdvisor.ca. La société produit également le logiciel Principia, un
outil de recherche portant sur l'univers canadien des fonds institutionnels.
Morningstar Canada est aussi un important fournisseur de solutions s'intégrant
aux sites Web des institutions financières, en plus d'offrir des services de
consultation se basant sur les données qu'elle recueille et les analyses qui
en découlent. Exploitant dans 18 pays, Morningstar fournit des données sur
plus de 260 000 placements à l'échelle mondiale : actions, fonds communs de
placement et autres véhicules similaires. La société a des implantations dans
18 pays et une participation minoritaire à des compagnies situées dans trois
autres pays.





Renseignements :

Renseignements: Christian Charest, (416) 484-7817,
christian.charest@morningstar.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.