Les données les plus récentes révèlent que MabThera(MD) procure un soulagement important et durable des signes et des symptômes de la polyarthrite rhumatoide



    - Le profil d'innocuité est constant chez les patients suivant des
    traitements subséquents

    BARCELONE, Espagne, le 13 juin /CNW/ - Les nouvelles données présentées à
la réunion de la Ligue européenne contre le rhumatisme révèlent que MabThera
(rituximab) soulage efficacement des symptômes douloureux de la polyarthrite
rhumatoide pendant une période prolongée et que son efficacité est améliorée
dans des traitements subséquents, tout comme le nombre de patients qui
obtiennent une rémission(1). Fait important, le profil d'innocuité de MabThera
demeure inchangé chez les patients qui ont reçu autant que sept traitements à
des intervalles de 6 à 12 mois.
    Commentant les résultats, le professeur Keystone, du département de
rhumatologie de l'Université de Toronto, au Canada, à déclaré : "A mesure que
les médecins acquièrent de l'expérience avec MabThera et que les données à
long terme sur l'efficacité et l'innocuité du médicament sont disponibles,
nous pouvons prendre des décisions en toute confiance au bénéfice de nos
patients."

    Les résultats suivants les traitements subséquents

    Un total de 1 053 patients atteints de polyarthrite rhumatoide ont été
traités par MabThera; 70 % d'entre eux ont été suivis pendant plus de deux ans
et 11 % pendant plus de trois ans. L'étude a été menée chez des patients qui
répondaient mal au traitement par des inhibiteurs du facteur onconécrosant
(TNF) ou par des agents antirhumatismaux modificateurs de la maladie (ARMM),
ces deux types de médicaments étant couramment utilisés dans le traitement de
la polyarthrite rhumatoide. Tous les patients participant à l'étude ont reçu
plusieurs traitements par MabThera (2 x 1000 mg en perfusion, décalés de 2
semaines) selon l'activité de la maladie.
    Les données ont révélé que, après trois traitements par MabThera chez les
patients qui répondaient mal aux inhibiteurs du TNF :

    
    -   le nombre de patients atteignant l'objectif difficile de 70 % en ce
        qui a trait à l'amélioration des signes et symptômes de la maladie
        (réponse ACR70(2)) a presque triplé, passant de 11 % à 25 %;
    -   le nombre de patients obtenant une rémission est passé de 6 % à 12 %.
    

    De même, chez les patients qui répondaient mal ou qui affichaient une
intolérance aux ARMM, le taux de rémission a presque triplé, passant de 5 % à
14 %, confirmant l'action bénéfique des traitements subséquents aux patients
qui y répondent.

    Innocuité à long terme de MabThera

    D'autres données récoltées sur l'innocuité de l'utilisation de MabThera à
long terme ont révélé que son profil d'innocuité est demeuré constant,
présentant un faible taux inchangé d'infections graves parmi les 1 053
patients, qui ont reçu jusqu'à sept traitements. Ces résultats ont consolidé
les données en faveur du profil d'innocuité de MabThera avec 2 438
années-patient cumulées de suivi.

    Remarques à l'intention des rédacteurs :

    La polyarthrite rhumatoide et MabThera

    La polyarthrite rhumatoide est une maladie auto-immune caractérisée par
une inflammation qui entraîne une rigidité, un gonflement et des douleurs au
niveau des articulations. Les traitements actuels comprennent des agents
antirhumatismaux modificateurs de la maladie (ARMM) et des traitements
biologiques comme les médicaments inhibiteurs du TNF.
    MabThera est un traitement de première ligne qui cible de manière
sélective les lymphocytes B à un stade précoce de la cascade inflammatoire qui
caractérise la polyarthrite rhumatoide. On sait que les lymphocytes B jouent
un rôle clef dans le processus inflammatoire associé à la PR. MabThera
interrompt cette cascade inflammatoire, qui consiste en une série de réactions
entraînant une inflammation de la synovie, une perte du cartilage et une
érosion osseuse caractéristiques de la maladie; ce faisant, MabThera pourrait
même s'avérer un traitement novateur chez les patients souffrant depuis
longtemps d'une forme grave de la maladie. MabThera s'est déjà forgé une
solide réputation dans le traitement d'une forme de cancer lymphatique appelé
lymphome non hodgkinien (LNH) et son profil d'innocuité est maintenant établi
puisqu'au cours des neuf dernières années, il a été administré à plus de 960
000 patients atteints de cancers ou de maladies auto-immunes.

    Roche et la polyarthrite rhumatoide

    L'un des plus importants moteurs de croissance pour Roche dans les années
à venir devrait être le segment émergent des maladies auto-immunes, la
polyarthrite rhumatoide étant la première indication. Après le lancement de
MabThera, un certain nombre de projets sont en développement, permettant
peut-être à Roche de tirer parti d'autres occasions. MabThera est le premier
traitement de la polyarthrite rhumatoide à cibler les lymphocytes B, méthode
de traitement fondamentalement différente des autres; les lymphocytes B
constituent l'un des éléments clés de la pathogenèse de la PR. Actemra est le
deuxième médicament novateur de Roche; il s'agit d'un anticorps monoclonal
humanisé ciblant le récepteur de l'interleukine-6 (IL-6), inhibant ainsi
l'activité de cette protéine qui joue un rôle important dans le processus
d'inflammation de la PR. Actemra est le résultat d'une collaboration de
recherche par Chugai et est mis au point conjointement avec Chugai. D'autres
projets permettant la création d'un vaste bassin pharmacoclinique comprend des
composés en essais cliniques de phases I, II et III. Notamment, l'ocrelizumab,
anticorps anti-CD20 pleinement humanisé, commence la phase III de sa mise au
point pour le traitement de la polyarthrite rhumatoide.

    Roche

    Etablie à Bâle, en Suisse, Roche est l'un des groupes de soins de santé
les plus innovants au monde. Elle concentre ses activités sur les produits
pharmaceutiques et diagnostiques. A titre de plus importante société de
biotechnologie au monde et de fabricant de produits et de services novateurs
appliqués au dépistage précoce, à la prévention, au diagnostic et au
traitement des maladies, Roche contribue à améliorer la santé et la qualité de
vie des gens de multiples façons. Roche, chef de file mondial sur le marché
des produits diagnostiques in vitro et des médicaments dans les domaines de
l'oncologie et de la transplantation, joue un rôle prépondérant sur le marché
de la virologie ainsi que dans d'autres domaines thérapeutiques clés, dont les
maladies auto-immunes, l'inflammation, le métabolisme et le système nerveux
central. En 2006, le chiffre d'affaires de la division Pharma s'est élevé à
33,3 milliards de francs suisses, la division Diagnostics ayant quant à elle
réalisé un chiffre d'affaires de 8,7 milliards de francs suisses. Roche, qui
emploie quelque 75 000 personnes dans le monde, a conclu des ententes et des
alliances stratégiques en matière de recherche et de développement avec de
nombreux partenaires; elle détient notamment une participation majoritaire
dans Genentech et Chugai. Pour obtenir des renseignements supplémentaires sur
le groupe Roche, veuillez consulter son site Internet à www.roche.com.
    Toutes les marques de commerce utilisées ou mentionnées dans ce
communiqué sont protégées par la loi.
    Pour accéder à une sélection d'extraits vidéo à propos de MabThera et de
la polyarthrite rhumatoide, veuillez consulter le site suivant :
www.thenewsmarket.com/roche
    Pour visualiser et télécharger des diapositives haute résolution et des
documents destinés aux médias, veuillez consulter le Bureau de presse virtuel
MabThera à l'adresse suivante : www.mabthera-ra.com

    Références

    1) L'activité de la maladie est mesurée par un score d'activité de la
maladie appelé Disease Activity Score (DAS) et calculé sur 28 articulations;
selon ce critère, un score DAS28 inférieur ou égal à 3,2 indique une faible
activité de la maladie, la rémission se définissant pour sa part comme un
score DAS28 inférieur ou égal à 2,6.

    2) La réponse ACR est une mesure standard conçue par l'American College
of Rheumatology (ACR, Collège américain de rhumatologie) et utilisée pour
évaluer les réponses des patients aux traitements antirhumatismaux. Selon
cette échelle, un patient présente un pourcentage défini de réduction d'un
certain nombre de symptômes et indicateurs de la maladie. Par exemple, une
réduction de 20 %, de 50 % ou de 70 % est représentée comme ACR20, ACR50 ou
ACR70. Une réponse ACR70 est exceptionnelle avec les traitements existants et
représente une amélioration significative de l'état de santé du patient.





Renseignements :

Renseignements: Roche, Jennifer Wilson (sur place), directrice des
communications internationales, tél.: +41-79-619-1765; Cohn & Wolfe, Lucy
Heaton (sur place): tél.: +44-7931-929003, Lynn Huynh (R.-U.): tél.:
+44-207-331-5332

Profil de l'entreprise

Roche

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.