Les dirigeants municipaux déçus des engagements en matière de criminalité



    EDMONTON, le 3 oct. /CNW Telbec/ - A la suite du débat des chefs, les
dirigeants municipaux se disent déçus des engagements du Parti conservateur,
du Parti libéral, du NPD, du Bloc québécois et du Parti vert en matière de
criminalité.
    Jean Perrault, président de la Fédération canadienne des municipalités
(FCM) et maire de Sherbrooke (Québec), Stephen Mandel, maire d'Edmonton, et
Lloyd Bertschi, président de l'Alberta Urban Municipalities Association (AUMA)
et maire de Morinville (Alberta) ont tous trois commenté le débat à l'occasion
d'une conférence de presse tenue à Edmonton.
    "Les principaux partis ont pris des engagements pour s'attaquer à la
criminalité au cours de la campagne, a dit M. Perrault, mais il est difficile
d'estimer comment ces engagements apporteront des changements concrets sur le
terrain. Nous ne pouvons leur accorder mieux qu'un rendement "incomplet" dans
notre bulletin d'évaluation."
    M. Perrault a dit avoir écrit aux chefs de partis avant le débat pour
leur soumettre les quatre questions suivantes.

    
    - Que ferez-vous pour assurer un appui financier soutenu et direct aux
      services de police locaux?
    - Envisagez-vous une stratégie nationale qui mettra fin à la délégation
      de responsabilités fédérales aux services policiers locaux et qui leur
      garantira les ressources dont ils ont besoin pour s'acquitter de leurs
      responsabilités?
    - Que ferez-vous pour doter la GRC des ressources nécessaires pour
      qu'elle s'acquitte à long terme de ses responsabilités fédérales?
    - Que ferez-vous pour prévenir la criminalité à la source?
    

    "Hier soir, les chefs de parti ont abordé la question de la criminalité
et des peines pénales, sans discuter de solutions applicables directement sur
le terrain. Les Canadiens les ont entendus parler encore une fois de la
nécessité d'adopter de nouvelles lois, mais à peu près pas de mesures pour
aider les policiers et policières dont nous aurons besoin pour les faire
respecter", a dit M. Perrault.
    "Nous approchons de la fin de la campagne et personne n'a encore proposé
de stratégie globale pour la sécurité des collectivités, a noté M. Mandel. Les
grandes déclarations électorales et les solutions fragmentaires ne régleront
pas les problèmes de criminalité et de sécurité publique. Il nous faut une
stratégie nationale et les ressources nécessaires pour la mettre en oeuvre."
    Les données rendues publiques par la FCM révèlent que, entre 1986 et
2006, les dépenses municipales pour le maintien de l'ordre ont augmenté de
29 pour cent, soit une hausse près de trois fois supérieure à celle des
dépenses fédérales et deux fois supérieure à celle des dépenses provinciales.
En 2006, les municipalités ont supporté 57 pour cent des 9,9 milliards
consacrés aux services policiers au Canada.
    "Les gouvernements municipaux ont pris la relève pour assurer les
services de police qui ne sont pas assumés par les autres ordres de
gouvernement, a indiqué M. Bertschi. Les services de police locaux sont forcés
de négliger leurs interventions dans la collectivité au profit de
responsabilités fédérales comme la lutte à la cybercriminalité, au trafic de
stupéfiants et même au terrorisme. Il est temps d'y mettre de l'ordre et de
redéfinir les rôles, les responsabilités et les ressources."
    Les maires ont affirmé que les partis fédéraux doivent proposer une
stratégie nationale à long terme assortie de ressources adéquates pour être
pris au sérieux en matière de sécurité publique et de prévention de la
criminalité. Comme première étape, ils demandent à tous les partis de
s'engager à tenir un sommet national sur la sécurité des collectivités et à
rendre permanent l'actuel Fonds de recrutement de policiers de cinq ans.
    "Il faut des outils pour faire respecter les lois, a conclu M. Perrault.
Nous avons besoin de plus de ressources pour assurer le maintien de l'ordre.
Le gouvernement fédéral doit accorder des ressources pour assurer le respect
des lois existantes, plutôt que d'adopter de nouvelles lois que les
gouvernements municipaux devront faire respecter avec des ressources
policières déjà débordées."




Renseignements :

Renseignements: Maurice Gingues, Relations avec les médias, FCM, (613)
907-6395, mgingues@fcm.ca; Jason Darrah, Partenaire aux communications, Ville
d'Edmonton, (780) 496-4114, Jason.Darrah@edmonton.ca; Blaire McCalla,
Consultante aux communications, Bureau du maire d'Edmonton, (780) 496-8105,
Cell.: (780) 405-6946, blaire.mccalla@edmonton.ca; Loreen Lennon, Directrice
principale des services généraux, AUMA, (780) 288-4874 (cellulaire),
llennon@auma.ca

Profil de l'entreprise

Fédération canadienne des municipalités

Renseignements sur cet organisme

ELECTIONS FEDERALES 2008

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.