Les dirigeants de la construction se préparent à faire face à une période de croissance et de diminution de la population dans la région de l'Atlantique

OTTAWA, le 19 avril /CNW/ - L'industrie de la construction de la région de l'Atlantique connaîtra une période de croissance modérée à record pendant de nombreuses années. L'attention se portera surtout sur Terre-Neuve-et-Labrador où le lancement accéléré de grands projets industriels, de ressources et de services publics mettra l'industrie au défi de satisfaire la demande de postes et de travailleurs spécialisés dans le secteur non résidentiel. Une population restreinte et une croissance de la population active dans l'ensemble de l'Atlantique peuvent rendre difficile la gestion des besoins en main-d'œuvre au cours des périodes de pointe de ces projets.

Au Nouveau-Brunswick, l'emploi dans le secteur de la construction a atteint un niveau record en 2010, soit une augmentation de 25 % par rapport à 2008. Toutefois, l'emploi devrait diminuer au cours des années qui viennent à mesure que les projets actuels prendront fin dans les années qui viennent.

En Nouvelle-Écosse, l'industrie de la construction connaîtra une croissance modérée, d'après les prévisions. L'emploi dans le secteur non résidentiel a atteint un record en 2010. D'après les prévisions, il devrait se maintenir au niveau actuel jusqu'en 2013. Par la suite, les activités diminueront en raison de la fin des grands projets industriels et de génie civil.

À l'Île-du-Prince-Édouard, le niveau d'activités du secteur de la construction est plus élevé que dans le passé. Les projets industriels et de génie civil génèrent les gains d'emploi les plus élevés en provoquant des hausses pouvant atteindre 30 % dans certains métiers et professions.

Voilà quelques-uns des faits saillants des plus récentes prévisions de neuf ans de l'offre et de la demande de main-d'œuvre dévoilées par le Conseil sectoriel de la construction (CSC). D'après le document intitulé Construire l'avenir, Évaluation du marché du travail de la construction au Canada Atlantique de 2011 à 2019, les travailleurs devront faire preuve de mobilité, partout dans la région, pour satisfaire la demande des grands projets. Il se peut même qu'on doive recruter des travailleurs à l'extérieur de la région. De plus, les tendances démographiques à long terme indiquent que l'industrie devra s'efforcer d'attirer de nouveaux travailleurs et, ce, même pendant les périodes de croissance restreinte de l'emploi.

« Ces fluctuations de la main-d'œuvre exigent des efforts de gestion considérables parce qu'elles sont observées dans une économie régionale où les travailleurs sont plus âgés et la population est en baisse », explique le président de John Flood and Sons (1961) Ltd., Tim Flood. On s'attend à ce qu'environ 17 000 travailleurs, soit 26 % de la main-d'œuvre actuelle de la construction de la région, prennent leur retraite au cours de la période visée par les prévisions.

« En plus de l'appui offert aux projets de formation et de recrutement, en particulier les campagnes visant à attirer et à conserver les jeunes de la région, l'industrie mise sur plusieurs autres initiatives pour combler le déficit, y compris l'embauche d'un plus grand nombre de femmes, d'Autochtones et d'immigrants temporaires et permanents », souligne M. Flood.

« Dans les quatre provinces, il se peut que les cycles de construction leur permettent de profiter de la mobilité interprovinciale », ajoute le directeur général du Newfoundland & Labrador Building and Construction Trades Council, Dave Wade. « À l'avenir, on devra miser sur la collaboration régionale pour satisfaire les besoins en main-d'œuvre. »

Les rapports Construire l'avenir aident l'industrie, les fournisseurs de formation et les décideurs gouvernementaux à satisfaire les besoins en main-d'œuvre. Les prévisions sont dévoilées une fois l'an à la suite de consultations menées auprès des dirigeants de l'industrie, notamment les propriétaires, les entrepreneurs et les organismes syndicaux, ainsi que les gouvernements et les établissements d'enseignement.

Le CSC est un organisme national, dirigé par l'industrie et engagé dans le développement d'une main-d'œuvre hautement qualifiée qui répondra aux futurs besoins de l'industrie de la construction au Canada. Il est financé par le gouvernement du Canada dans le cadre du Programme des conseils sectoriels.

Les prévisions affichées à www.previsionsconstruction.ca fournissent un accès immédiat aux renseignements sur la disponibilité des travailleurs de métier ainsi qu'aux données sur les investissements dans le secteur non résidentiel de la construction.

SOURCE Conseil sectoriel de la construction

Renseignements :

Rosemary Sparks
Conseil sectoriel de la construction
905-852-9186

Profil de l'entreprise

Conseil sectoriel de la construction

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.