Les coureurs accueillis par 75 000 fans Red Bull Crashed Ice parcourt le Vieux-Québec




    Plus de  75 000 amateurs se pressent le long des rues du Vieux Québec
    pour voir Kevin Olson gagner la course Red Bull Crashed Ice, une
    combinaison de hockey, de patinage en descente et de "boardercross"

    QUEBEC, le 3 mars /CNW/ - Dans la charmante Côte de la Montagne, très
escarpée dans le Vieux Québec, les conducteurs obéissent sagement à la limite
de vitesse de 40 km/h. Cependant, lors de la course Red Bull Crashed Ice de ce
soir, tous les concurrents se sont efforcés de dépasser cette limite au grand
plaisir des quelque 75 000 spectateurs, en admiration devant les patineurs
provenant de partout en Amérique du Nord qui se sont élancés à plus de 50
km/h, n'ayant que leurs patins et la gravité pour les mener en bas.
    Une combinaison de hockey, de patinage en descente et de "boardercross",
Red Bull Crashed Ice offre un nouveau terrain de jeu aux joueurs de hockey
amateurs et semi-professionnels à travers le monde. Au lieu de la
traditionnelle patinoire, les coureurs s'élancent sur une piste de glace de
500 mètres qui serpente dans un environnement urbain, ponctuée d'une série de
virages en épingle, de dénivellations à 45 degrés et d'une bonne dose de
sauts, de courbes saisissantes et d'escaliers en glace. Red Bull Crashed Ice
est probablement le sport sur glace le plus rapide actuellement et ne suit
qu'une seule règle : le gagnant est celui arrivé le premier en bas.
    De retour, encore cette année, dans le Vieux Québec, la course Red Bull
Crashed Ice a été remportée par Kevin Olson de Lethbridge, Alberta, devant les
autres finalistes Ross Thompson de Kamloops, Colombie-Britannique, Ben Benicky
du Nord de Vancouver, Colombie Britannique, et Gabriel Andre de Prince Albert,
Saskatchewan. Les quatre finalistes ont remporté des bourses de 5000 $, 3000
$, 1 500 $ et 500 $ respectivement. Kevin Olson a remporté le premier prix
ayant trouvé la meilleure ligne de descente sur le parcours et démontré une
bonne dose d'audace et des compétences comme hockeyeur.
    "L'année dernière, le parcours avantageait les patineurs habiles, cette
année, à cause de ses pentes extrêmes, il fallait être plus stratégique" a
mentionné Kevin Olson. "Québec est magnifique et c'est incroyable de courir
ici. La ville et l'hospitalité de ses habitants sont incomparables. Ca donne
des ailes!"
    Et qu'en pensent ses parents ? "Ils trouvent cela cool et sont fiers de
moi ! Mon père était content quand je lui ai téléphoné pour lui donner la
nouvelle, ma mère croit que je suis fou !"

    Le parcours
    Utilisant toute la beauté du décor historique qui l'entoure, le point de
départ du Red Bull Crashed Ice s'est fait au sommet de la ville, dans l'ombre
du Château Frontenac. C'est bien la seule chance pour les concurrents
d'admirer la vue. A ce moment, les participants se sont élancés sur la rue du
Fort à une vitesse plus rapide que les pointes qu'atteignent les meilleurs
patineurs de vitesse du monde. La bataille pour la première position s'est
déroulée dans un virage à droite très abrupt, où les coureurs ont pu démontrer
leur agilité et leur détermination. La descente a continué sur la Côte de la
Montagne, le parcours prenant alors un virage à gauche plutôt raide, au fameux
Escalier Casse-Cou. Avant d'arriver au bas de la côte, les patineurs ont dû
louvoyer entre une série d'escaliers de glace et de courbes saisissantes pour
aboutir sur la Place Royale pour le dernier sprint où curieusement, des scènes
du grand succès hollywoodien Catch Me If You Can ont été filmées.
    Si la descente du parcours semble être ardue, sa construction a été une
tâche herculéenne. Le principal matériel de construction utilisé pour le Red
Bull Crashed Ice est, biensûr, la glace. Spécialement préparées pour cet
événement, 40 boîtes (4 pi x 4 pi, 1 700 lb chacune) de glace concassée ont
été étendues dans les rues du Vieux Québec. Pour garantir une belle surface
lisse, un système de refroidissement constitué de sept refroidisseurs a été
utilisé, assurant ainsi une température idéale pendant la construction.
Gardant les compétiteurs sur la glace et les spectateurs dans les gradins, 3
432 pi de panneaux de polymère, 900 supports d'acier ajustables et 2 574 vis à
bois extra larges ont assuré une course aussi coriace que ses participants.

    Le déroulement de la course
    Pour désigner le champion, des tournois à double élimination de quatre
participants ont été organisés afin de diminuer progressivement le nombre de
participants de 64 à 4 finalistes. Parmi les compétiteurs se trouveront le
champion de l'an passé, Gabriel Andre de Prince Albert en Saskatchewan, qui
est tombé cette année à la 4e position lors de la finale, et ceux qui ont fini
en deuxième et troisième places, Ross Thompson de Kamloops en
Colombie-Britannique, et Ben Benicky du Nord de Vancouver, en
Colombie-Britannique. Ce trio sera rejoint par 125 personnes qualifiées de
partout au Canada et aux Etats-Unis, ainsi que par un groupe d'invités
européens qui ont tous participé au RedBull Crashed Ice.
    Les participants canadiens du Red Bull Crashed Ice ont été sélectionnés
grâce à 14 tournois régionaux évaluant leur vitesse sur les surfaces planes
des patinoires intérieures et extérieures. Tous ont démontré vitesse, force et
agilité, misant sur leur expérience d'ex-joueur de la LNH ou de superstar de
ligue de garage.

    A propos du Red Bull Crashed Ice

    Le Québec peut se vanter d'avoir une riche histoire de hockey et de
sports d'hiver, faisant de sa capitale l'endroit idéal pour la huitième année
du Red Bull Crashed Ice. Des milliers de personnes dans le monde ont déjà eu
la chance d'assister à ce nouveau sport de descente en patin remplie d'action.
La première compétition a été présentée à Stockholm en Suède (2000) pour
ensuite continuer à Klagenfurt en Autriche (2001), à Duluth au Minnesota aux
E-U (2003, 2004), à Moscou en Russie (2004), à Prague en République Tchèque
(2005), et pour la première fois l'an passé dans la ville de Québec.

    Pour plus de détails sur l'événement ou pour voir des images et des
vidéos, rendez-vous au www.redbullcrashedice.ca.

    Un communiqué vidéo par diffusion satellite sera disponible le samedi 3
mars, de 23 h à 23 h 30 HE
    Mardi 6 mars 2007 (Reprise)
    De 14 f à 14 h 15 HE
    De 17 h à 17 h 15 HE
    ANIK F2 BANDE C ANALOGUE
    FREQUENCE DE LIAISON DESCENDANTE : 3820 (VERTICALE)
    AUDIO : 6.2 et 6.8

    /AVIS AUX RESPONSABLES DE LA SECTION PHOTOGRAPHIQUE : Une photo
    accompagnant ce communiqué est disponible dans l'Archive photographique
    CNW et archivée à l'adresse http://photos.newswire.ca. Des images
    archivées sont aussi disponibles sur le site Web de l'Archive
    photographique CNW, à l'adresse http://photos.newswire.ca. Ces images
    sont gratuites pour les représentants accrédités des médias/




Renseignements :

Renseignements: Pour les médias de Québec, veuillez communiquer avec:
Marie-Claire D'Aoust, Gestev, (418) 802-6275, presse@gestev.com, Pour les
médias de Montréal, veuillez communiquer avec: Marjorie Roux, MS&L, (514)
266-5547, marjorie.roux@mslpr.com; Pour les médias en dehors du Québec,
veuillez communiquer avec: Jessica Kasparian, MS&L, (647) 688-0314,
jessica.kasparian@mslpr.ca, Charlene McAnoy, Red Bull Communications, (416)
348-0389, poste 224, (416) 843-4838, charlene.mcanoy@ca.redbull.com

Profil de l'entreprise

Red Bull Canada

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.