Les coopératives d'habitation peuvent aider à réduire la pauvreté



    OTTAWA, le 23 avr. /CNW Telbec/ - Le gouvernement fédéral peut faire
davantage pour réduire la pauvreté, sans augmenter le niveau actuel de ses
dépenses consacrées au logement, a déclaré Nicholas Gazzard, le directeur
général de la Fédération de l'habitation coopérative du Canada, à un comité
parlementaire qui examine le rôle que le gouvernement peut jouer pour réduire
la pauvreté au Canada.
    "En moyenne, les ménages canadiens paient 19 p. cent de leur revenu pour
se loger. A titre comparatif, pour la tranche de 10 p. des ménages se trouvant
au plus bas échelon de revenu, le fardeau lié au logement représente 66 p.
cent du revenu. Le coût du logement réduit considérablement la capacité des
Canadiens de payer les autres coûts nécessaires de la vie quotidienne, sans
compter leur capacité - ou leur incapacité - d'investir dans leur propre
avenir. Ce chiffre comprend un nombre disproportionné de personnes âgées, de
personnes âgées fragiles, de personnes handicapées, de nouveaux immigrants et
de ménages monoparentaux."
    M. Gazzard a indiqué au Comité permanent des ressources humaines, du
développement des compétences, du développement social et de la condition des
personnes handicapées (HUMA) que le gouvernement pourrait adopter deux mesures
concrètes pour une stratégie anti-pauvreté axée sur le logement.

    1. S'assurer que les dépenses fédérales consacrées au logement sont liées
à une réduction des besoins de logement. A l'heure actuelle, il n'existe aucun
lien direct entre, d'une part, les dépenses fédérales pour le logement, dont
la majorité sont transférées aux autres paliers de gouvernement, et la
réduction des besoins impérieux de logement, d'autre part. Le gouvernement
fédéral devrait assurer la responsabilité complète des transferts fédéraux aux
provinces et aux territoires pour le logement en exigeant des résultats
mesurables sur le plan de la réduction des besoins de logements.
    2. Maintenir les niveaux de dépenses actuels pour ce qu'on appelle les
"programmes existants" (les programmes, surtout fédéraux, qui ont permis de
produire 650 000 unités de logement social au cours des 60 dernières années).
Les accords de financement de ces programmes commencent à prendre fin et
beaucoup d'autres prendront fin au cours des 10 prochaines années. Juste en
maintenant le niveau actuel des crédits parlementaires alloués à ces
programmes, le gouvernement peut protéger la capacité d'aide assujettie au
contrôle du revenu (AACR) dont bénéficient les fournisseurs de logements
sociaux du Canada, afin qu'ils puissent continuer d'offrir des logements qui
sont abordables pour les Canadiens à faible revenu.

    "Les 2 200 coopératives d'habitation veulent continuer de bâtir des
communautés sûres qui aident les personnes et les familles à briser le cycle
de la pauvreté", a déclaré M. Gazzard au comité.

    La FHCC est la voix nationale du mouvement canadien de l'habitation
coopérative. Elle compte parmi ses membres près de 900 coopératives
d'habitation sans but lucratif et d'autres organismes à l'échelle du Canada.
Plus d'un quart de millions de Canadiens vivent dans des coopératives
d'habitation, dans chaque province et territoire.




Renseignements :

Renseignements: Nicholas Gazzard, directeur général, (613) 230-2201,
poste 230, (613) 293-8913 (cell.), ngazzard@fhcc.coop; Merrilee Robson,
gestionnaire de programme, Communications, 1-877-533-2667, poste 122, (778)
227-3864 (cell.), mrobson@fhcc.coop


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.