Les Conservateurs veulent abolir l'inspection des viandes au Manitoba



    WINNIPEG, le 18 sept. /CNW Telbec/ - S'il est réélu, le gouvernement
fédéral conservateur entend éliminer le programme d'inspection des viandes au
Manitoba, ce qui exposerait la population aux risques que peut présenter la
viande insalubre.
    Le plan est dévoilé dans un document confidentiel du Conseil du Trésor
daté du 6 mai 2008. Ce plan confirme l'acceptation de la proposition
concernant les abattoirs provinciaux (Manitoba, Saskatchewan,
Colombie-Britannique) et préconise l'élimination de l'inspection des viandes
par le fédéral dans les provinces.
    "En vertu de ce plan, la viande produite dans les établissements
enregistrés au Manitoba ne ferait l'objet d'aucune inspection", déclare Bob
Kingston, président du Syndicat de l'Agriculture-Alliance de la Fonction
publique du Canada. Le syndicat a lancé la campagne SOS Aliments et le site
Web www.securitealimentaire.ca afin que les électeurs puissent écrire aux
candidates et candidats aux élections fédérales et les inciter à adhérer au
plan d'action pour la salubrité alimentaire. La campagne est organisée en
collaboration avec l'Institut professionnel de la fonction publique du Canada.
    Dans le compte rendu de décisions du Conseil du Trésor, on indique que
les compressions entreront en vigueur suivant l'approbation du plan détaillé
de mise en oeuvre, y compris des stratégies de communications et d'atténuation
des risques.
    Le gouvernement fédéral fait l'inspection des viandes au Manitoba et
veille à ce que les abattoirs respectent la réglementation en matière
d'hygiène et de salubrité. Le Manitoba compte plus de 30 établissements
enregistrés de traitement des viandes qui produisent notamment du boeuf, du
bison, de l'autruche et de la dinde pour la consommation uniquement à
l'intérieur de la province.
    "A la lumière des événements des dernières semaines, on voit bien que le
gouvernement fédéral devrait bonifier les programmes d'inspection des
aliments, et non les éliminer", ajoute Bob Kingston.
    Le gouvernement de Stephen Harper a constamment réduit le financement des
programmes de salubrité alimentaire et a transféré la responsabilité de
l'assurance de la salubrité aux entreprises alimentaires elles-mêmes.
    Selon de récentes prévisions du Conseil du Trésor du Canada, le
financement des programmes de salubrité alimentaire diminuera de près de 30 %
(pour passer de 359 millions de dollars en 2006-2007 à 254 millions en
2010-2011), sous le régime de M. Harper.
    Entre-temps, le gouvernement prévoit favoriser davantage
l'autosurveillance de l'industrie. Le compte rendu en question révèle
également que le gouvernement entend faire moins d'inspections sur place et
davantage de surveillance, ce qui permettrait à l'industrie d'adopter des
programmes de contrôle de la qualité et de gérer les principaux risques.
    Par cette campagne, on veut inciter les candidates et candidats aux
élections à adhérer aux quatre éléments suivants du plan d'action, à savoir :

    
    - Créer 1 000 nouveaux postes d'inspecteurs et de vétérinaires afin
      d'assurer le respect de la réglementation
    - Imposer immédiatement un moratoire sur les politiques
      d'autosurveillance de l'industrie
    - Eliminer les obstacles qui empêchent le personnel d'inspection et les
      vétérinaires de l'ACIA de prendre des mesures immédiates lorsqu'ils
      constatent un danger potentiel pour la santé publique dans les
      établissements inspectés
    - Recommencer la divulgation des rapports de vérification, qui a été
      interrompue en réaction aux pressions de l'industrie de la viande
    

    "En se rendant sur le site www.securitealimentaire.ca, les électeurs
peuvent envoyer un message aux candidates et candidats leur demandant
d'adhérer au plan d'action pour la salubrité alimentaire. La campagne
électorale est le moment idéal pour demander aux candidates et candidats de
s'engager à assurer la salubrité des aliments en échange de leur vote",
affirme Bob Kingston.

    Le Syndicat de l'Agriculture-AFPC représente le personnel d'inspection au
fédéral. Le président Bob Kingston est lui-même superviseur de l'inspection
des aliments en congé de l'ACIA. Avant d'occuper la charge de dirigeant
syndicat élu, Bob Kingston a occupé le poste d'inspecteur pendant 25 ans à
l'ACIA et à Agriculture Canada, y compris 15 ans en tant que superviseur
affecté à divers produits, une fonction de niveau supérieur.




Renseignements :

Renseignements: Jim Thompson, (613) 447-9592

Profil de l'entreprise

Syndicat de l'Agriculture

Renseignements sur cet organisme

ELECTIONS FEDERALES 2008

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.