Les chemins de fer font des pas de géant tout en laissant une faible empreinte sur l'environnement



    TORONTO, le 29 mars /CNW/ - Cliff Mackay, président-directeur général de
l'Association des chemins de fer du Canada a déclaré aujourd'hui devant des
représentants du secteur réunis à Toronto que l'intérêt actuel du public à
l'égard des changements climatiques constitue une occasion pour les chemins de
fer de rallier à la fois le coeur et l'intelligence des gens.
    Les chemins de fer assurent les deux tiers du transport marchandises de
surface au Canada et transportent 63 millions de voyageurs, mais ne produisent
que trois pour cent des gaz à effet de serre attribuables au transport, a-t-il
déclaré. "Notre secteur a su se réinventer. C'est un secteur pour lequel on
peut prévoir un avenir très prometteur."
    L'environnement occupe une place de plus en plus prioritaire sur le plan
des politiques gouvernementales, et les Canadiens le considèrent actuellement
comme l'un des enjeux politiques les plus importants, a précisé M. Mackay.
Ainsi, la Colombie-Britannique a lancé récemment un programme très ambitieux
visant la réduction des émissions de gaz à effet de serre d'au moins 33 pour
cent par rapport à leur niveau actuel d'ici 2020. Pour sa part, le premier
ministre de l'Ontario, Dalton McGuinty, a déclaré aux médias qu'à son avis, le
transport ferroviaire bénéficiera d'un renouveau d'intérêt et sera jugé plus
attrayant, plus efficace et plus respectueux de l'environnement.
    Le gouvernement fédéral a inscrit l'environnement au nombre de ses cinq
plus importantes priorités pour la deuxième année de son mandat. Parmi les
principaux éléments de sa stratégie, mentionnons notamment l'établissement
d'une infrastructure durable dans les collectivités et l'amélioration de
l'efficacité du transport marchandises.
    La ville de Mont-Saint-Hilaire, au sud de Montréal, a entrepris la
création d'un projet domiciliaire dont toutes les unités d'habitation seront
situées à moins de dix minutes de marche de la gare ferroviaire. Le ministre
des Transports, de l'Infrastructure et des Collectivités, Lawrence Cannon, a
affirmé qu'il voudrait voir un plus grand nombre de collectivités suivre cet
exemple et promouvoir l'utilisation des chemins de fer voyageurs.
    Les chemins de fer peuvent acheminer une tonne de marchandises sur une
distance de 168 kilomètres par litre de carburant. Un camion consomme 13 fois
plus d'énergie qu'un train pour assurer le transport d'une tonne de
marchandises sur un kilomètre, a précisé M. Mackay.
    "La technologie du transport ferroviaire est déjà plus respectueuse de
l'environnement, et nous continuons de nous améliorer", a-t-il ajouté. Que ce
soit grâce à de nouvelles technologies éconergétiques ou à de nouveaux modes
d'exploitation des triages et des réseaux qui visent les économies de
carburant et la réduction des émissions, le secteur ferroviaire est bien
déterminé à contribuer à la solution qu'adoptera le Canada en vue de créer une
économie durable sur le plan de l'environnement.




Renseignements :

Renseignements: Personne-ressource pour les médias: Roger Cameron, (613)
564-8097, rogerc@railcan.ca

Profil de l'entreprise

Association des chemins de fer du Canada

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.