Les Canadiens surmontent la récession en économisant, mais certains pensent devoir retarder leur retraite



    TORONTO, le 4 août /CNW/ - Les Canadiens se serrent la ceinture davantage
pendant la récession mondiale et économisent leur argent tout en dépensant
moins, selon une nouvelle étude internationale commandée par ING DIRECT dans
les neuf pays où elle exerce ses activités, soit le Canada, les Etats-Unis,
l'Australie, l'Espagne, la France, l'Italie, l'Allemagne, l'Autriche et le
Royaume-Uni.
    Deuxièmes au classement, les Canadiens continuent d'épargner au même
rythme ou plus qu'au cours des six derniers mois (77 %), un point seulement
derrière les Autrichiens (78 %), mais devant tous les autres, dont les
Américains (72 %), les Britanniques (65 %), les Français (60 %) et les
Italiens (59 %).
    "Malgré la récession économique mondiale, les Canadiens sont demeurés
plus optimistes au sujet de leurs finances que les habitants des autres pays
et ils ont pris leur bien-être économique en main", a indiqué Peter Aceto,
président et chef de la direction d'ING DIRECT Canada. "Les Canadiens ont
continué en majorité d'économiser leur argent, se constituant un petit pécule
pour eux-mêmes et leurs proches."
    La plupart des Canadiens (80 %) changent également leurs habitudes afin
d'épargner et de dépenser moins : ils réduisent les dépenses qui ne sont pas
nécessaires et achètent moins de petits objets de luxe (56 %), ils économisent
l'énergie (en éteignant les lumières, notamment) (50 %) et ils passent plus de
temps à la maison (50 %). Beaucoup ont réduit ou remis à plus tard les grosses
dépenses, comme une nouvelle voiture, une nouvelle maison ou des rénovations
résidentielles (40 %).
    "Ces choix financièrement sensés que sont l'épargne et la prudence dans
les dépenses constituent toujours de bonnes habitudes à prendre, même lorsque
l'économie se rétablit", a ajouté M. Aceto.
    Même si les plus récentes prévisions économiques de la Banque du Canada,
qui estime que la récession s'achève au pays, ont rendu les Canadiens plus
optimistes, certains d'entre eux (29 %) craignent que la récession n'ait déjà
bouleversé leurs projets de retraite. Et parmi les Canadiens qui estiment que
la récession les obligera à revoir leurs projets, 33 % pensent qu'ils devront
travailler au moins dix années de plus que prévu avant de pouvoir prendre leur
retraite.

    
    Voici d'autres tendances en matière d'économie révélées par l'étude
    réalisée pour le compte d'ING DIRECT :

    La principale raison pour économiser : accroître sa sécurité financière

    -   Se constituer un petit pécule ou une marge de manoeuvre est la
        principale raison pour laquelle les consommateurs des neuf pays
        économisent : ceux de l'Autriche arrivent en tête de peloton (53 %),
        suivie des habitants de l'Allemagne (52 %) et de la France (43 %).
        Bien que les Canadiens aient donné le plus souvent cette réponse
        (26 %), ils ont également évoqué l'incertitude que leur inspire
        l'avenir (18 %) et la retraite (16 %) parmi les principales raisons
        d'économiser, ce qui est similaire aux habitants des Etats-Unis qui
        ont dit économiser par incertitude devant l'avenir (19 %) et pour la
        retraite (16 %).

    Dépenser prudemment : quels sacrifices êtes-vous prêts ou non à faire?

    -   Parmi les trois principales mesures que les consommateurs de la
        plupart des pays, dont le Canada, prennent pour économiser, il y a la
        réduction des dépenses qui ne sont pas nécessaires, l'économie
        d'énergie et l'augmentation du temps passé à la maison. On observe
        certaines différences cependant. Ainsi, les Français et les Italiens
        préfèrent voyager moins que de passer plus de temps chez eux.

    -   Les Canadiens sabrent également leurs dépenses en cuisinant à la
        maison et en apportant leur repas au travail (44 %), en évitant
        d'acheter à crédit (40 %) et en voyageant moins (35 %). Il y a
        toutefois plus d'Américains qui cuisinent chez eux et apportent leur
        repas au travail (51 %), voyagent moins (47 %) et évitent d'utiliser
        leur carte de crédit pour les achats (46 %).

    -   A l'échelle mondiale, les trois dernières choses que les gens
        seraient prêts à sacrifier pour économiser de l'argent sont la
        nourriture (35 %), les véhicules (25 %) et les vacances (25 %).
        Cependant, d'importantes différences existent entre les pays. En
        Italie, par exemple, les petits objets de luxe et les articles de
        mode sont considérés comme plus importants que la nourriture.

    -   Les Canadiens préféreraient réduire les sommes consacrées aux petits
        objets de luxe et aux soins de beauté (21 %), aux gadgets et aux
        technologies modernes (20 %), aux divertissements et aux sports
        (17 %) ainsi qu'aux animaux de compagnie (17 %) avant celles liées à
        la nourriture, aux véhicules ou aux vacances.

    La retraite : une raison importante d'épargner, mais il faudra peut-être
    travailler plus longtemps

    -   A l'échelle mondiale, la majorité des consommateurs ne savent pas si
        la récession aura des conséquences pour leur retraite ou ne croient
        pas qu'elle en aura (64 %), mais 36 % se montrent plus pessimistes.

    -   Parmi ces pessimistes du monde entier, 35 % pensent que la récession
        les obligera à travailler cinq ans de plus, alors que 19 %
        s'attendent à devoir travailler au moins dix ans de plus.

    -   Les plus grands écarts s'observent en Amérique du Nord où une
        personne sur trois croit que la récession remettra en question ses
        projets de retraite et l'obligera à travailler au mois dix ans de
        plus (Canada (33 %) et Etats-Unis (34 %)).
    

    Commandé par ING DIRECT, ce sondage en ligne a été réalisé par TNS dans
neuf pays où ING DIRECT exerce ses activités, soit l'Australie, le Canada, les
Etats-Unis, le Royaume-Uni, la France, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne et
l'Autriche. Au Canada, le sondage a été réalisé du 26 mai au 9 juin 2009
auprès de 1 052 adultes âgés de 18 ans et plus.

    ING Direct N.V.

    ING Direct N.V., la plus importante banque en ligne au monde, offre une
gamme ciblée de produits financiers simples, à savoir des produits d'épargne,
des prêts hypothécaires, des comptes de paiement et des produits de placement,
principalement par des canaux directs. Etablie au Canada en avril 1997, ING
Direct a depuis étendu ses activités avec succès en Espagne, en Australie, en
France, aux Etats-Unis, en Italie, en Allemagne, au Royaume-Uni et en
Autriche. ING Direct s'est donné comme mission de devenir la société de
services bancaires aux consommateurs la plus appréciée au monde. Elle occupe
une position prépondérante dans tous les marchés où elle exerce ses activités
et compte 22,5 millions de clients à l'échelle mondiale.

    ING DIRECT Canada

    ING DIRECT est la plus importante banque en ligne au Canada avec 1,6
million de clients et un actif totalisant plus de 27 milliards de dollars. ING
DIRECT offre des produits de qualité supérieure faciles à utiliser afin
d'aider les Canadiens à épargner grâce à des taux élevés sur des comptes
d'épargne qui ne comportent aucuns frais de service ni autres frais et à des
taux peu élevés sur les prêts hypothécaires. Fonds ING DIRECT Limitée vend
directement des fonds communs de placement indiciels à faible coût. ING DIRECT
a vu le jour au Canada en 1997, et depuis, ses clients ont gagné plus de 3,8
milliards de dollars en intérêts. Les clients peuvent faire affaire avec ING
DIRECT 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, à www.ingdirect.ca ou au 1-800 ING
DIRECT (1-800-464-3473).

    TNS

    TNS est un groupe d'informations de marché d'envergure mondiale. Son
objectif stratégique est d'être reconnu comme le chef de file mondial pour la
prestation de renseignements et de connaissances à valeur ajoutée qui aident
les clients à prendre de meilleures décisions d'affaires. TNS offre ses idées
novatrices et ses excellents services au sein d'un réseau couvrant 80 pays. En
partenariat avec ses clients, TNS procure des renseignements, des analyses et
des connaissances de grande qualité qui améliorent la compréhension du
comportement des consommateurs. TNS est le principal fournisseur mondial de
services personnalisés associant connaissances sectorielles et expertise dans
divers domaines : mise au point de produits et innovation, marques et
communications, relations avec les parties intéressées et commerce de détail
et consommateurs. TNS est un important fournisseur de services de conseils de
clientèle, de renseignements médias et de cotes d'écoute. TNS a récemment
fusionné avec Research International. (www.tnsglobal.com)





Renseignements :

Renseignements: RELATIONS AVEC LES MEDIAS: Joanne Ingrassia, (416)
903-0101, jingrassia@ingdirect.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.