Les Canadiens sont prêts à innover en matière de prêts hypothécaires, selon le sondage de RBC



    Les acheteurs de maison combinent taux fixe et taux variable

    TORONTO, le 22 mars /CNW/ - Le nombre de Canadiens qui envisagent de
prendre un prêt hypothécaire combinant taux fixe et taux variable est en
hausse, selon le 14e sondage annuel de RBC sur l'accès à la propriété. Plus
d'un tiers (38 pour cent) des Canadiens ayant l'intention d'acheter une maison
dans les deux prochaines années opteraient pour des taux combinés, contre
30 pour cent en 2006.
    Le sondage de RBC montre que beaucoup de Canadiens se sentent un peu
perdus parmi toutes les options disponibles aujourd'hui. Une majorité des
répondants (66 pour cent) ont déclaré qu'ils trouvaient difficile de choisir
entre un taux fixe et un taux variable.
    Les résultats révèlent par ailleurs que, même quand on explique aux
propriétaires de maison qui ont l'intention de choisir une hypothèque à taux
fixe qu'ils pourraient globalement payer moins d'intérêts avec une hypothèque
à taux combiné ou variable, 12 pour cent seulement déclarent qu'ils
choisiraient beaucoup plus probablement des taux combinés ou un taux variable.
La principale raison invoquée pour expliquer le rejet d'un taux variable est
le désir d'avoir des versements qui ne varient pas chaque mois (30 pour cent).
Soixante-seize pour cent des Canadiens croient qu'avec un prêt hypothécaire à
taux variable, leurs versements périodiques changeront chaque fois que le taux
préférentiel variera.
    "Il ressort de notre étude que beaucoup de Canadiens croient que seuls
les taux d'intérêt fixes assurent la stabilité des versements. Mais, en
réalité, taux variable ne veut pas nécessairement dire versement variable, dit
Catherine Adams. Il existe des prêts à taux variable conçus pour stabiliser
les versements. Quand les taux d'intérêt montent, le versement rembourse une
part plus grande des intérêts et moins de capital; quand ils baissent, le même
versement rembourse plus de capital et moins d'intérêts."
    Les hypothèques à taux fixe sont encore le premier choix des acheteurs
potentiels et de ceux qui ont déjà une hypothèque, d'un bout à l'autre du
Canada. Elles sont choisies par 49 pour cent des Canadiens qui achèteront
probablement une maison dans les deux prochaines années et par 54 pour cent
des propriétaires canadiens qui prévoient renouveler leur hypothèque. Parmi
les Canadiens qui ont l'intention d'acheter une maison, les plus susceptibles
d'opter pour un taux fixe (69 pour cent) sont les habitants de la région
Atlantique, et les moins susceptibles, les Albertains (41 pour cent).
    "Beaucoup de Canadiens choisissent automatiquement un prêt hypothécaire à
taux fixe assorti d'une durée plus longue jusqu'à ce qu'ils commencent à
étudier les avantages qu'ils retireraient en combinant plusieurs segments
hypothécaires dans un même plan, explique Mme Adams, vice-présidente,
Financement sur valeur nette immobilière, RBC Banque Royale. Mais les
consommateurs commencent à découvrir les avantages de la diversification
hypothécaire et les acheteurs de maison se sentent plus à l'aise pour inclure
des segments à taux variable."
    Mme Adams souligne que pour comprendre toutes les formes de prêts
hypothécaires disponibles aujourd'hui, il faut y consacrer un peu de temps.
"Les gens passent souvent plus de temps à organiser leurs vacances ou le
financement de leur prochaine voiture, qu'à essayer de comprendre comment
tirer le meilleur parti de leur hypothèque, dit-elle. Voilà un bel exemple de
services financiers personnels où un peu de temps investi peut vous faire
économiser pas mal d'argent sur votre prêt."

    
    Sommaire des résultats du sondage

    Les prêts hypothécaires à taux fixe sont l'option préférée de :
    -   49 pour cent des Canadiens qui achèteront probablement une maison au
        cours des deux prochaines années.
    -   54 pour cent des propriétaires canadiens qui renouvelleront leur
        hypothèque.
    -   69 pour cent des Canadiens de la région Atlantique qui ont
        l'intention d'acheter une maison dans les deux prochaines années (le
        taux le plus élevé au Canada).

    Les prêts hypothécaires à taux variable sont l'option préférée de :
    -   13 pour cent des Canadiens qui achèteront probablement une maison au
        cours des deux prochaines années.
    -   23 pour cent des propriétaires canadiens qui renouvelleront leur
        hypothèque.
    -   31 pour cent des propriétaires de maison québécois qui ont
        l'intention de renouveler leur hypothèque (le taux le plus élevé au
        Canada).

    Les durées les plus souvent choisies au renouvellement d'un prêt
    hypothécaire :
    -   cinq ans : 46 pour cent
    -   plus de cinq ans : 31 pour cent
    -   trois ans : 8 pour cent
    

    63 pour cent : la proportion de propriétaires canadiens ayant des
    hypothèques (contre 60 pour cent en 2006).

    105 557 $ : la valeur moyenne restant à payer sur les prêts hypothécaires
    des propriétaires de maison (contre 95 840 $ en 2006).

    39 pour cent : la proportion des propriétaires de maison ayant emprunté
    sur la valeur nette de leur maison (comparativement à 38 pour cent en
    2006).

    28 pour cent : la proportion des propriétaires canadiens ayant refinancé
    leur hypothèque au cours des 12 derniers mois (contre 27 pour cent en
    2006).

    RBC est le plus grand prêteur hypothécaire du Canada avec plus de
109 milliards de dollars de prêts en cours en 2006 et plus de 15,5 pour cent
du marché canadien des hypothèques. Etant la première source de conseils
financiers pour l'achat de maisons au Canada, RBC effectue des études auprès
des consommateurs pour renseigner les Canadiens sur leurs marchés locaux.

    Ces conclusions sont tirées d'un sondage RBC Groupe Financier effectué
par Ipsos Reid entre le 18 et le 22 janvier 2007. Le sondage est basé sur un
échantillon de 2 404 Canadiens adultes, sélectionnés au hasard. Avec un
échantillon de cette taille, les résultats sont considérés comme précis à
+/- 2,0 points de pourcentage près, 19 fois sur 20, comparativement à ce
qu'ils auraient été si toute la population adulte canadienne avait été
consultée. La marge d'erreur est plus grande par région ou sous-groupes de la
population sondée. Ces données ont été pondérées statistiquement pour assurer
que la composition de l'échantillon par région et par âge et sexe reflète
celle de la population canadienne réelle d'après les données du recensement de
2001.

    Pour les résultats chiffrés complets, prière de consulter le site Web
d'Ipsos Reid à l'adresse www.ipsos.ca.





Renseignements :

Renseignements: Contacts médias: Raymond Chouinard, Relations avec les
médias, (514) 874-6556

Profil de l'entreprise

RBC (French)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.