Les Canadiens s'ennuient au lit



    Durex(MD) publie le rapport "In the Bedroom" sur le bien-être sexuel des
    habitants de la planète

    TORONTO, le 25 sept. /CNW/ - L'ennui règne dans la chambre à coucher des
Canadiens, et plus de la moitié d'entre nous (58 %) trouvons que notre vie
sexuelle manque de piquant. Voilà l'une des nombreuses constatations tirées de
l'enquête mondiale de Durex(MD) sur le bien-être sexuel (Sexual Wellbeing
Global Survey), menée par Harris Interactive, laquelle lève le voile sur la
vie intime des habitants du monde entier.
    Ce sondage est le deuxième volet d'une vaste enquête sur la satisfaction
sexuelle dont Durex(MD) avait dévoilé les premiers résultats au printemps. Une
analyse du plaisir physique, ainsi que de l'éducation et des connaissances
sexuelles, suivra au cours de la prochaine année.

    Les Canadiens s'ennuient au lit

    Alors que 53 % d'entre nous ne ressentons aucune inhibition pendant nos
relations sexuelles, seulement 57 % des Canadiens sont suffisamment à l'aise
pour exprimer à leur partenaire ce qu'ils veulent au lit.
    Si nous parlions franchement avec notre partenaire, nous trouverions
peut-être plus de manières de pimenter notre vie amoureuse. Actuellement,
seulement 42 % de tous les Canadiens trouvent leur vie sexuelle excitante,
soit moins que les Américains (46 %) et que la moyenne mondiale de 50 %, mais
plus que les Britanniques (38 %). De plus, seulement la moitié d'entre nous
(50 %) estimons que notre vie sexuelle est assez variée.
    "Ce que les gens font dans leur chambre à coucher joue un rôle important
pour leur bien-être sexuel et, à l'heure actuelle, beaucoup se sentent
insatisfaits de leur sort, que ce soit en ce qui a trait à la fréquence des
rapports ou à l'excitation et à la variété que ceux-ci apportent", explique
Stephanie Mitelman, MA, CCFE, CSE, éducatrice familiale agréée canadienne et
éducatrice agréée en sexualité.
    "Cependant, il y a bien une lueur d'espoir, comme le confirment les
résultats de l'enquête de Durex sur le bien-être sexuel. Les gens veulent de
l'émotion et de la variété. Il faut donc les encourager à avoir plus de
plaisir au lit! Pour s'ouvrir à de nouvelles expériences, il faut avoir
l'esprit plus ouvert et, pour cela, il faut parler et se confier à son
partenaire", conclut Mme Mitelman.

    Jeux sexuels

    Bien que nous soyons nombreux à nous y ennuyer, la chambre à coucher est
encore le lieu où certains se livrent à des jeux divers. Le sexe oral (75 %)
et les massages sensuels (72 %) sont des activités de choix, tandis que la
moitié des Canadiens (51 %) ont des fantaisies sexuelles et que plus de un
Canadien sur deux (54 %) utilisent des jouets érotiques pour raviver leur
libido.
    Il semble toutefois que nous aimons aussi nous faire plaisir. En effet,
plus de neuf Canadiens sur dix (93 %) se masturbent à un moment ou à un autre,
comparativement à 83 % à l'échelle mondiale, et nous sommes 41 % à le faire
une fois par semaine.
    L'enquête révèle également que les premières années d'une relation sont
celles où les partenaires sont les plus aventureux, ce qui n'empêche pas les
personnes plus âgées de se livrer à diverses activités pour garder leur flamme
bien vivante. Environ 48 % des personnes de plus de 55 ans pratiquent le sexe
oral, et plus du tiers (36 %) réalisent des fantasmes.

    Comparaison des résultats à l'échelle mondiale

    Selon l'enquête, les Canadiens ne sont pas les amants les plus
expérimentés au monde. Les hommes canadiens ont eu en moyenne 23 partenaires,
soit plus que la moyenne mondiale (13) et celle des Américains (13) ou des
Français (17), mais bien moins que les Autrichiens, qui arrivent en tête du
classement avec 29 partenaires. Les Canadiennes ont eu en moyenne 10
partenaires en tout, ce qui est plus que les Américaines (9), la moyenne
mondiale et les Françaises (7, dans les deux cas) mais, encore une fois, bien
moins que les Autrichiennes, qui ont eu 17 partenaires en moyenne.
    Même si les deux tiers (63 %) de tous les amants canadiens ont une
relation sexuelle à toutes les semaines, et plus du quart (29 %), trois fois
ou plus par semaine, cela n'est pas suffisant pour les 60 % d'entre nous qui
aimerions faire l'amour plus souvent. En moyenne, nous consacrons 37 minutes
aux préliminaires et à la relation sexuelle, soit plus que les Français
(33 minutes) et que les Américains (35 minutes), et une minute de plus que la
moyenne mondiale.

    Comment améliorer notre vie sexuelle?

    Lorsqu'on nous demande ce qui pourrait améliorer notre vie sexuelle, la
plupart d'entre nous aspirons principalement à une vie moins stressante
(44 %), à plus de romantisme (40 %) et à plus de moments en compagnie de notre
partenaire (38 %).
    Les habitants de la plupart des pays souhaitent avoir plus de plaisir
dans leur relation, ce qui est notamment le cas de 38 % des répondants dans le
groupe des 25 à 34 ans, et les massages (que l'on donne ou que l'on reçoit)
arrivent en tête des activités à essayer (25 %). La moitié des Canadiens
(52 %) ne voient aucun inconvénient à ce que les produits destinés à rehausser
la vie sexuelle soient en vente dans des boutiques non spécialisées.
    Actuellement, plus du tiers d'entre nous (36 %) utilisons déjà un
vibrateur et plus de la moitié d'entre nous (53 %) avons régulièrement recours
à des lubrifiants, soit plus que les moyennes mondiales de 21 % et 34 %,
respectivement.
    De plus, même les personnes qui n'utilisent pas ces produits pour
améliorer leur vie sexuelle veulent expérimenter : nous sommes 26 % à vouloir
utiliser un vibrateur, 33 % à désirer faire l'essai d'un gel permettant
d'intensifier l'orgasme, 22 % à envisager le recours aux aphrodisiaques ou aux
phéromones, et 18 % à souhaiter essayer un vaporisant permettant de retarder
l'orgasme masculin, comparativement à 30 % des Brésiliens qui, à l'échelle
mondiale, sont les plus intéressés par ce produit.
    La plupart des Canadiens (68 %) espèrent qu'on fera preuve d'une plus
grande tolérance à l'égard des préférences et des pratiques sexuelles dans
l'avenir et ils croient que ce souhait se réalisera d'ici 10 ans.
    Le même optimisme est manifeste quant à la possibilité qu'un plus grand
nombre d'amants s'ouvrent à de nouvelles expériences (60 %), et la plupart
d'entre nous (66 %) croyons que les gens seront sexuellement actifs plus
longtemps dans les prochaines années.
    "L'enquête a permis de mettre en lumière les activités que les gens
apprécient déjà, en tant que partie intégrante de leur vie sexuelle, et celles
qu'ils souhaitent y intégrer dans l'avenir. Autorité en matière de bien-être
sexuel, Durex(MD) suit constamment l'évolution des habitudes sexuelles pour
s'assurer qu'elle fournit le bon éventail de produits, comme sa gamme Play,
afin de répondre aux besoins des Canadiens sur le plan de la santé et de la
sexualité", a souligné Stephen Mare, directeur de la marque, Durex(MD).
    L'enquête d'envergure mondiale avait pour but d'en savoir plus sur le
bien-être sexuel des habitants de 26 pays. Plus de 26 000 personnes ont
répondu à des questions portant sur des aspects clés de leur vie : la santé,
le bien-être en général, l'éducation, les croyances, la sexualité et les
relations, les attitudes à l'égard de la sexualité ainsi que l'environnement
social. De ce nombre, 1 005 répondants provenaient du Canada.

    Remarques à l'intention des rédacteurs

    Le rapport "In the Bedroom" est le deuxième volet de l'enquête mondiale
de Durex(MD) sur le bien-être sexuel (Global Sexual Wellbeing Survey),
commandée par Durex(MD) et menée par Harris Interactive.
    L'enquête avait comme objectif de permettre à Durex(MD), une autorité en
matière de bien-être sexuel grâce à ses 75 ans d'expérience dans la création
de condoms, de lubrifiants et d'accessoires, de continuer à aider, mieux que
n'importe quelle autre entreprise, les gens à satisfaire leurs désirs sexuels
et à tirer plus de plaisir de leur sexualité.
    Des répondants des pays suivants ont participé à l'enquête : Australie,
Autriche, Brésil, Canada, Chine, France, Allemagne, Grèce, Hong Kong, Inde,
Italie, Japon, Malaisie, Mexique, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Nigeria,
Pologne, Russie, Singapour, Afrique du Sud, Espagne, Suisse, Thailande,
Royaume-Uni et Etats-Unis.
    L'enquête a permis à Durex(MD) de recueillir une quantité impressionnante
de données procurant un éclairage inédit sur de nombreux aspects du bien-être
sexuel. Durex(MD) publie les données de l'enquête sur une période de 18 mois
afin d'examiner en profondeur une variété de sujets, dont l'expérimentation
sexuelle, le plaisir physique, la dimension émotive de la sexualité, les
premières relations et l'éducation sexuelle.
    Au terme de cette série, Durex(MD) aura élaboré un modèle en matière de
bien-être sexuel.
    L'enquête mondiale de Durex sur le bien-être sexuel a été menée en ligne
au cours des mois d'août et de septembre 2006.
    Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le site
www.durexsexualwellbeing.com.





Renseignements :

Renseignements: Felicia Yukich, GCI Group, (416) 486-7224,
fyukich@gcigroup.com; Ulana Gorgi, GCI Group, (416) 486-5912,
ugorgi@gcigroup.com

Profil de l'entreprise

DUREX

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.