Les Canadiens s'adaptent aux prix de l'essence et des aliments, selon un sondage du Groupe Investors



    La majorité dit payer plus pour la nourriture et prévoit modifier ses
    habitudes

    WINNIPEG, le 17 juin /CNW/ - Affectés par les hausses répétées du prix de
l'essence et de l'énergie, les Canadiens envisagent maintenant de modifier
leurs habitudes liées à la nourriture. C'est ce que révèle un sondage commandé
par le Groupe Investors. En effet, 75 pour cent des répondants disent avoir
remarqué une hausse de leur facture d'épicerie au cours des trois derniers
mois, et près de la moitié (48 pour cent) des répondants ont déjà commencé à
acheter des produits moins coûteux.
    Le sondage a aussi révélé que les Canadiens continuent de modifier leur
façon de se déplacer en raison de la flambée du prix du pétrole. Environ la
moitié des répondants (51 pour cent) utilisent moins leur voiture alors qu'ils
étaient 48 pour cent à prévoir le faire l'année dernière.
    Si les hausses de prix semblent motiver les répondants à changer leur
style de vie, l'inquiétude quant aux ressources renouvelables mondiales
influence aussi un certain nombre de Canadiens : près de la moitié des
répondants (46 pour cent) pensent que la prochaine génération verra ces
ressources s'épuiser complètement.
    "Les Canadiens adoptent une approche pratique dans la gestion de leur
budget en modifiant certaines de leurs habitudes de consommation et certains
aspects de leur mode de vie, nous dit Myron Knodel, spécialiste en
planification financière avancée au Groupe Investors. Le point important à
retenir est que, peu importe la raison (le prix de l'essence ou autre), vous
devez ajuster votre budget en fonction de votre style de vie et des
circonstances pour atteindre vos objectifs financiers à long terme."

    Le budget consacré à l'épicerie pourrait subir un régime

    Même si les prix des aliments n'ont augmenté que de 1,2 pour cent au pays
au cours de la dernière année (Statistique Canada, avril 2008), de nombreux
Canadiens craignent de voir monter les prix des aliments, et envisagent de
modifier certaines de leurs habitudes :
    
    -  Manger à la maison plutôt qu'au restaurant (87 pour cent)
    -  Acheter des produits locaux, transportés sur une courte distance
       (85 pour cent)
    -  Cesser d'acheter des fruits exotiques ou hors saison (55 pour cent)
    -  Cultiver un jardin (46 pour cent)
    -  Manger moins de viande (41 pour cent)
    

    Il semble qu'une hausse continue des prix des aliments pourrait pousser
les Canadiens à changer leurs habitudes de consommation : 9 pour cent des
répondants disent qu'ils achèteraient des produits moins coûteux si leur
facture hebdomadaire augmentait de 10 pour cent, alors que 13 pour cent
feraient de même si leur facture augmentait de 20 pour cent.

    Utilisation de la voiture et projets de voyage modifiés

    Pas moins de 83 pour cent des automobilistes interrogés ont l'intention
de choisir un véhicule moins énergivore lors de leur prochain achat ou
location. Quant aux projets de vacances estivales, 44 pour cent des répondants
sont susceptibles de les modifier en raison du prix élevé de l'essence ou des
taxes sur le carburant des compagnies aériennes.

    Autres changements

    Cette année, 63 pour cent des répondants ont affirmé qu'ils devront
économiser sur d'autres plans pour compenser la hausse des prix à la pompe et
à l'épicerie, contre 53 pour cent en 2007.
    De plus, 66 pour cent ont déclaré que cette hausse des prix réduirait le
montant d'argent qu'ils investiront, ce qui représente un résultat similaire à
celui de 2007 (64 pour cent).

    Les Canadiens préoccupés par l'inflation, mais confus quant au taux réel

    En ce qui concerne l'avenir, les répondants craignent en majorité (62
pour cent) que le taux d'inflation augmente dans les 12 prochains mois. Bien
que le taux d'inflation soit de 1,7 pour cent au Canada, seulement 14 pour
cent des personnes interrogées l'ont situé "entre 1 et 2 pour cent", alors que
26 pour cent le croyaient "entre 2 et 3 pour cent" et que 32 pour cent le
situaient "à 3 pour cent ou plus".

    Au total, 1030 Canadiens de 18 ans ou plus ont répondu au sondage
national par téléphone effectué entre le 5 et le 9 juin 2008 par téléVox
Harris/Decima. Un échantillon de cette taille produit des résultats précis à
+/- 3,1 % près, ce qui représente un taux de fiabilité de 95 %. C'est-à-dire
que 95 fois sur 100, la valeur réelle de la variable dans l'ensemble de la
population se situera à +/- 3,1 % des proportions estimatives fournies par
l'échantillon. Une fois sur 20, la valeur réelle de la variable se situera à
l'extérieur de cette fourchette.
    Fondé en 1926, le Groupe Investors est un chef de file au Canada dans la
prestation de solutions financières personnalisées par l'entremise d'un réseau
de plus de 4300 conseillers partout au pays. Outre sa famille exclusive de
fonds communs de placement et d'autres instruments de placement, le Groupe
Investors offre une gamme étendue de produits d'assurance, de valeurs
mobilières, de prêts hypothécaires et de services bancaires. Le Groupe
Investors fait partie du groupe d'entreprises de la Société financière IGM
Inc. (TSX : IGM). La Société financière IGM est l'une des principales sociétés
de services financiers au Canada et gère un actif total de 124 milliards de
dollars.




Renseignements :

Renseignements: Ron Arnst, Groupe Investors, (204) 956-3364,
ron.arnst@investorsgroup.com; Alida Alepian ou Yvon Desautels, Capital-Image,
(514) 739-1188, poste 225 ou 222, aalepian@capitalimage.com,
ydesautels@capitalimage.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.