Les Canadiens ploient sous un fardeau financier important mais la planification de leur retraite les intéresse

Selon un sondage sur la retraite de Desjardins Sécurité financière, les Canadiens sont prêts à recevoir des conseils financiers

LÉVIS, QC, le 7 févr. /CNW Telbec/ - Même s'il ne reste plus que trois semaines avant la fin de la saison des REER, il n'est pas trop tard pour bien faire ! D'ailleurs, le sondage sur la retraite de Desjardins Sécurité financière révèle que 43,3 % des Canadiens s'intéressent vraiment à la planification de leur retraite.

Lorsque l'on a demandé aux participants au sondage si la planification de la retraite était stressante, la réponse obtenue d'un bout à l'autre du pays a été plutôt mitigée - ni trop ni pas assez. Et lorsque questionnés sur leurs espoirs et leurs rêves en matière de retraite, la majorité des répondants a indiqué qu'en plus de passer plus de temps avec leur famille et leurs amis, ils espèrent avoir suffisamment d'épargne-retraite et être en santé.

C'est le moment de rapprocher les investisseurs de leurs conseillers financiers

Bien que tous les Canadiens connaissent les REER, la plupart des répondants ont confié ne pas être de fervents épargnants. Ils ont même admis que les produits et les services financiers leur semblaient compliqués. Cette attitude était plus marquée au Québec, dans les Maritimes et dans le groupe des 25 à 34 ans. Par ailleurs, la plupart n'avaient ni plan financier écrit, ni compte d'épargne libre d'impôt (CELI), ni régime de retraite d'employeur.

Selon Jean-Rémy Deschênes, responsable affaires en Gestion du patrimoine au Mouvement Desjardins, le fait qu'une grande partie des Canadiens trouvent qu'il est difficile d'épargner est finalement une belle occasion pour rapprocher les investisseurs de leurs conseillers. Ils ont besoin d'échanger les uns avec les autres. « Si les spécialistes en finances personnelles arrivent à laisser de côté leurs termes techniques et qu'ils se mettent à parler à leurs clients de ce qui leur tient vraiment à cœur, ils gagneront leur confiance et les amèneront à s'intéresser davantage à leur sécurité financière en faisant d'eux des épargnants et des investisseurs plus assidus et sûrs d'eux-mêmes. »

Amener chaque personne à s'investir

« Un élément intéressant qui se dégage du sondage est que les Canadiens veulent reprendre le contrôle de leurs habitudes financières, explique Jean-Rémy Deschênes. Lorsqu'on leur a demandé quelles étaient leurs priorités financières, la plupart des personnes interrogées ont mis l'accent sur la réduction de leurs dettes et le respect de leur budget. Je crois que la meilleure façon d'atteindre ces objectifs consiste à renforcer constamment ces bonnes habitudes pour les aider à passer à l'action et à persévérer. »

Une analyse plus poussée des résultats du sondage a permis de déterminer cinq profils d'épargnants :

  • Le Confiant est un superépargnant qui a peu ou pas de dettes. Il sait qu'il est sur la bonne voie pour s'assurer d'une retraite réussie.
  • L'Actif est habituellement plus âgé, il a peu de dettes et, pour lui, la retraite, c'est pour demain.
  • Le Minimaliste a généralement beaucoup de dettes et peu d'épargne et il ne sait pas s'il sera prêt pour la retraite.
  • Le Nonchalant, le plus jeune du groupe, vise avant tout à terminer ses études et à démarrer sa vie professionnelle. Comme il lui reste encore 40 ans avant de prendre sa retraite, il préfère dépenser son argent en « trucs sympas » plutôt que d'épargner pour les temps difficiles.
  • L'Endetté est celui qui a le plus de dettes et le moins d'épargne. Il croit que la rente de son employeur sera suffisante pour la retraite. Il n'a donc pas tendance à mettre plus d'argent de côté en vue de la retraite.

Malgré ces attitudes et ces comportements contrastants, chacun a indiqué qu'il était disposé à demander des conseils financiers et à faire les sacrifices voulus pour préparer sa retraite. Toutefois, certains ne savaient pas trop par où commencer ni où obtenir de l'aide.

« Il est très encourageant de constater que les Canadiens s'intéressent à reprendre le contrôle de leurs finances, à planifier leur retraite et à faire les compromis qui s'imposent déclare Jean-Rémy Deschênes. En leur expliquant bien pourquoi et comment ils devraient procéder pour bâtir leur autonomie financière, les spécialistes en finances personnelles joueront davantage leur rôle de conseillers professionnels. »

Le sondage

Le neuvième sondage sur la retraite de Desjardins Sécurité financière a été réalisé par Ipsos-Descarie. Les résultats reposent sur 3 329 questionnaires remplis par Internet du 11 au 14 août 2010. Les répondants ont été choisis parmi un groupe de participants qui ont consenti de leur plein gré à faire partie du panel national d'Ipsos « Je dis ». Compte tenu du caractère non probabiliste de l'échantillon du sondage Web, le calcul de la marge d'erreur est impossible. Les résultats ont été pondérés pour refléter la composition démographique des Canadiens en fonction de la région, du sexe et de l'âge selon Statistique Canada.

À propos du Mouvement Desjardins

Avec un actif de plus de 175 milliards de dollars, le Mouvement Desjardins est le premier groupe financier coopératif du Canada et le sixième dans le monde. S'appuyant sur la force de son réseau de caisses au Québec et en Ontario, ainsi que sur l'apport de ses filiales dont plusieurs sont actives à l'échelle canadienne, il offre toute la gamme des produits et services financiers à ses 5,8 millions de membres et clients. Le Mouvement Desjardins, c'est aussi le regroupement d'expertises en Gestion du patrimoine et Assurance de personnes, en Assurance de dommages, en Services aux particuliers ainsi qu'en Services aux entreprises.  L'un des plus importants employeurs au pays et lauréat 2010 du Programme des 10 cultures d'entreprise les plus admirées au CanadaMC, il mise sur la compétence de ses 42 200 employés et l'engagement de près de 6 000 dirigeants élus. En 2010, le Mouvement Desjardins a été consacré l'institution bancaire de l'année au Canada par la revue britannique The Banker. Pour en savoir plus, consultez le site www.desjardins.com.


SOURCE LE MOUVEMENT DES CAISSES DESJARDINS

Renseignements :

Source (à l'intention des journalistes uniquement) :
Caroline Phémius
Conseillère, Relations de presse
Mouvement Desjardins
514 281-7000, poste 7646 ou 1 866 866-7000, poste 7646
caroline.phemius@desjardins.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.