Les Canadiens ne sont pas prêts à faire face aux situations d'urgence



    
    Une nouvelle étude révèle que les Canadiens reconnaissent l'importance de
    se préparer aux situations d'urgence mais qu'ils ne s'y préparent pas
    suffisamment
    

    TORONTO, le 4 mai /CNW/ - Les résultats d'une nouvelle étude révèlent que
les Canadiens, même s'ils reconnaissent dans une grande proportion
l'importance de se préparer aux situations d'urgence (comme les pannes de
courant prolongées, les tempêtes de verglas, les tornades ou les incendies de
forêt), sont très nombreux à avouer ne pas avoir de plan d'urgence et ne pas
être prêts à faire face à de telles éventualités. Le sondage, mené par Léger
Marketing, a été commandé par Allstate du Canada, compagnie d'assurance en vue
de la Semaine de la sécurité civile.
    Le sondage indique que, pour 86 % des répondants, il est important de se
préparer aux situations d'urgence et que, pour plus de la moitié, une
situation d'urgence surviendra au cours des dix prochaines années. Malgré
cela, peu de Canadiens se sentent vraiment prêts à faire face à de telles
situations, et 42 % ne s'y sentent pas prêts du tout.
    "Notre étude a révélé un écart important entre les perceptions des
Canadiens au sujet de la préparation aux situations d'urgence et ce qu'ils
font réellement pour s'y préparer, raconte Christianne Dostie, vice-présidente
de la direction d'Allstate du Canada, compagnie d'assurance. Allstate
travaille dans les communautés et aide les Canadiens à protéger leur famille
et leur habitation avant que survienne une situation d'urgence."
    Le sondage commandé par Allstate comprend plusieurs données d'intérêt sur
les provinces, notamment :

    
    -   Les résidants de l'Ontario et des provinces atlantiques craignent
        plus que ceux de l'Alberta et du Québec qu'une situation d'urgence se
        produise au cours des dix prochaines années.

    -   Les résidants des provinces atlantiques sont plus enclins que ceux
        des autres provinces à penser qu'il y a un grand risque qu'une
        situation d'urgence se produise et à accorder de l'importance au fait
        de s'y préparer.

    -   Ce sont les Québécois qui accordent le moins d'importance à la
        préparation aux situations d'urgence; 25 % affirment même que ce
        n'est pas important.

    -   Bien que les résidants de l'Alberta et du Québec soient les moins
        susceptibles d'être prêts à faire face à une situation d'urgence, il
        faut aussi noter qu'un tiers des résidants de l'Ontario et un quart
        de ceux des provinces atlantiques n'ont rien fait à cet égard.
    

    La Semaine de la sécurité civile est un événement national qui se tient
tous les ans, la première semaine complète du mois de mai. Cette année, qui
marque le 13e anniversaire de l'événement, la Semaine de la sécurité civile
aura lieu du 3 au 9 mai et aura pour thème : 72 heures... Votre famille
est-elle prête? Plusieurs organismes, notamment le gouvernement, la police, le
service d'incendie, des sociétés indépendantes et des organismes non
gouvernementaux, joignent leurs efforts et préparent des activités pour
souligner cette semaine importante. Allstate est la première compagnie
d'assurance à participer à la Semaine de la sécurité civile.
    Pour marquer l'événement et sensibiliser les Canadiens sur la façon de se
préparer aux situations d'urgence, Allstate a lancé un programme d'information
en collaboration avec l'Institut de prévention des sinistres catastrophiques
(IPSC).
    Un élément central du programme d'information est le centre de ressources
en ligne interactif d'Allstate, qui est hébergé à l'adresse www.soyezpret.ca
et qui fournit aux consommateurs des conseils sur la préparation aux
situations d'urgence et la prévention des dommages. En outre, le réseau des
Agents Allstate aidera à mieux préparer les Canadiens en distribuant plus de 5
000 trousses de sensibilisation dans les communautés du pays.
    "Les situations d'urgence, ça peut arriver n'importe quand, précise Paul
Kovacs, directeur exécutif de l'IPSC. Vous pourriez être forcé de quitter
votre domicile ou vous retrouver sans électricité, sans transport ou sans
ressources. Ne tardez plus et faites en sorte que toute votre famille soit
parée contre les situations d'urgence en préparant un plan et une trousse
d'urgence complets."

    A propos d'Allstate du Canada, compagnie d'assurance

    Allstate du Canada, compagnie d'assurance, crée et distribue des produits
d'assurance auto et habitation à la grandeur du pays. Le Réseau en bonnes
mains(MD) permet aux clients de joindre Allstate par l'intermédiaire d'une de
ses 90 Agences présentes dans les communautés, de son site Internet à
l'adresse www.allstate.ca ou de son Centre du service à la clientèle au
1-800-allstate.

    A propos de l'Institut de prévention des sinistres catastrophiques (IPSC)

    L'IPSC a pour mission de réduire les pertes de vie et les dommages
matériels causés par le temps violent ou les tremblements de terre. L'IPSC est
un institut de recherche sans but lucratif situé à Toronto et à London
(Ontario). Affilié à l'Université de Western Ontario, l'IPSC est un centre de
notoriété mondiale destiné à la recherche multidisciplinaire sur la prévention
des catastrophes et les mesures qui permettront à la société de mieux prévoir
les catastrophes naturelles, de mieux y réagir et de se relever après une
catastrophe.

    
                                                      DOCUMENT D'INFORMATION
    -------------------------------------------------------------------------

                        Les Canadiens sont-ils prêts?

     Sondage sur la préparation aux situations d'urgence et les dommages
                               causés par l'eau
    

    Les résultats d'une nouvelle étude commandée par Allstate du Canada,
compagnie d'assurance révèlent que si les Canadiens reconnaissent massivement
l'importance d'être prêts à gérer des situations d'urgence (comme une panne de
courant prolongée, une tempête de verglas, une tornade ou un incendie de
forêt), un nombre étonnamment considérable n'est pas prêt à y faire face et
n'a pris aucune mesure pour se préparer.
    Ce sondage a été réalisé en 2009 par Léger Marketing pour le compte
d'Allstate du Canada, compagnie d'assurance en vue de la Semaine de la
sécurité civile.

    
    Principales conclusions :

    -   Plus de la moitié des Canadiens (54 %) croient qu'ils se retrouveront
        en situation d'urgence d'ici 10 ans.
    -   Les Canadiens reconnaissent l'importance de la préparation : 86 %
        considèrent qu'il est important d'être prêts à gérer des situations
        d'urgence.
    -   Seulement 9 % des Canadiens se disent tout à fait prêts à gérer une
        situation d'urgence; 42 % ne sont pas prêts.
    -   Plus du tiers des Canadiens n'ont rien entrepris pour se préparer à
        gérer une situation d'urgence.
    -   Seulement 40 % des Canadiens disent avoir une trousse d'urgence.
    -   Moins d'un Canadien sur trois a discuté des mesures à prendre en cas
        d'urgence avec sa famille et seulement 19 % ont dressé un plan
        d'urgence. Seulement 5 % ont mis à l'essai leur plan.
    -   Plus du quart des Canadiens n'ont pris aucune mesure pour prévenir
        les dégâts d'eau - la principale cause des dommages aux habitations.
    -   Seulement 35 % des Canadiens ont vérifié si leur police d'assurance
        couvrait le refoulement d'égout.

    Particularités provinciales

    -   Les résidants de l'Ontario et des provinces atlantiques craignent
        plus que ceux de l'Alberta et du Québec (62 % et 66 % contre 49 % et
        38 %, respectivement) qu'ils vivront une situation d'urgence d'ici
        10 ans.
    -   Ce sont les Québécois qui accordent le moins d'importance à la
        préparation aux situations d'urgence; 25 % affirment même que ce
        n'est pas important.
    -   Les résidants des provinces atlantiques sont plus enclins à penser
        qu'il y a un grand risque qu'une situation d'urgence se produira au
        cours des dix prochaines années (30 %). En outre, ce sont eux qui
        accordent le plus d'importance à la préparation : 57 % considèrent
        que c'est très important et un autre 35 %, que c'est assez important.
    -   Bien que seulement 12 % des Albertains croient qu'il est très
        probable qu'une situation d'urgence se produise, la grande majorité
        estime qu'il est tout de même important de s'y préparer (87 %).
    -   Un tiers (33 %) des Ontariens et 37 % de la population de
        l'Atlantique avouent ne pas être prêts à gérer une situation
        d'urgence contre 50 % des Albertains et 51 % des Québécois.
    -   La population de l'Atlantique est la plus susceptible d'être prête à
        gérer une situation d'urgence : un peu plus de la moitié (51 %) a
        préparé une trousse d'urgence et près de la moitié (47 %) a discuté
        d'un plan d'urgence avec la famille.
    -   Les Albertains (47 %) et les Québécois (42 %) sont les moins
        susceptibles d'être prêts à gérer une situation d'urgence.
    

    Méthodologie

    Le sondage Léger Marketing, portant sur les opinions concernant la
préparation aux situations d'urgence et sur les mesures prises pour s'y
préparer, a été réalisé auprès de Canadiens de plus de 18 ans. Léger Marketing
a interrogé 1 680 répondants entre le 25 et le 29 mars 2009. La marge d'erreur
est de 2,3 %, 19 fois sur 20.


    
                   Prévention des dommages causés par l'eau

    Causes

    Les dégâts d'eau dans les habitations peuvent provenir de diverses
sources. Vous trouverez ci-dessous certaines d'entre elles.

    -   Une pluie diluvienne qui s'infiltre dans le système d'égout et le
        fait déborder
    -   Le blocage d'un égout, privé ou public, à cause de la graisse ou de
        racines d'arbres
    -   Le drainage des installations privées
    -   L'éclatement de tuyaux ou la fuite d'eau des appareils
    -   Les infiltrations par le toit

    Faits

    -   Au Canada, les dégâts d'eau dans les sous-sols constituent une des
        plus coûteuses menaces aux habitations.
    -   Les résultats d'un sondage Léger Marketing fait en 2009 pour le
        compte d'Allstate révèlent que seulement 32 % des Canadiens sont au
        courant que les dégâts d'eau représentent la plus grave menace pour
        leur habitation.
    -   En 2005, de fortes précipitations de pluie ont causé des refoulements
        d'égout pour lesquels les dommages relatifs à une tempête ont été les
        plus coûteux de l'histoire de l'Ontario. Toutefois, un sondage fait
        en 2007 par l'Institut de prévention des sinistres catastrophiques
        (IPSC) a montré que la plupart des résidants de Toronto ne pensaient
        pas qu'ils étaient exposés à d'éventuels dégâts d'eau reliés à un
        refoulement d'égout.
    -   Selon la Société canadienne d'hypothèques et de logement, les
        réclamations d'assurance pour les dégâts d'eau dans les sous-sols
        atteignent 140 millions de dollars par année, ce qui représente
        approximativement 40 000 sinistres déclarés et des versements
        d'indemnité dont la moyenne se situe entre 3 000 $ et 5 000 $.
    -   La survenance fréquente de dégâts d'eau au sous-sol peut, à la
        longue, entraîner des dommages au bâtiment et à son équipement. La
        propriété peut être dépréciée en raison de son exposition au risque
        de dégâts d'eau.
    -   Selon un sondage mené par l'IPSC en 2007, les Canadiens devraient
        prendre des mesures pour protéger leurs propriétés et amenuiser les
        risques de subir des dommages.

    Prévention

    Vous pouvez éviter de subir des dégâts d'eau en vous assurant que votre
habitation est complètement protégée et en faisant faire régulièrement un
entretien de routine par un professionnel spécialisé.
    Allstate et l'IPSC ont ciblé plusieurs mesures à prendre pour prévenir les
dégâts d'eau dans les habitations. En voici quelques-unes :

    -   Communiquer avec l'administration municipale pour savoir comment
        réduire l'exposition des maisons de votre communauté aux inondations.
    -   Embaucher un plombier qualifié pour :
        -  Faire l'inspection et les réparations, le cas échéant, des drains
           et des raccordements des égouts du bâtiment.
        -  Séparer les drains des raccordements des égouts sanitaires et les
           rediriger correctement pour le drainage des eaux usées, selon les
           recommandations de l'administration de votre municipalité.
        -  Installer un clapet anti-retour dans le raccordement principal de
           l'égout sanitaire du bâtiment. Ce clapet, bien installé et
           entretenu, peut éviter le refoulement d'égout dans votre
           habitation.
        -  Vérifier la dénivellation de votre terrain autour de la maison. Il
           doit y avoir une pente qui permet l'écoulement de l'eau.
        -  Détacher les tuyaux de descente des tuyaux d'égout souterrains et
           utiliser des rallonges et des dispositifs anti-éclaboussure de
           manière à diriger l'eau à au moins six pieds du bâtiment.
        -  Remplacer les tuyaux de plomberie en fonte, en grès ou en acier
           qu'on trouve dans certains vieilles maisons, par des tuyaux en
           PVC, en ABS ou en cuivre.

    Le plombier doit obtenir les permis exigés par l'administration
    municipale pour effectuer les travaux sur votre habitation.

    -   Installer des tuyaux armés dans la salle de lavage.
    -   Ne pas entreposer d'articles importants ou précieux dans le sous-sol.
    -   Mettre les articles remisés au sous-sol dans des contenants de
        plastique prévus à cet effet sur des tablettes surélevées.
    -   Enlever, une fois par année, les feuilles et les débris qui se
        trouvent dans les gouttières et les tuyaux de descente.
    -   S'abstenir de déverser de la graisse dans les drains ou de jeter des
        objets dans les toilettes pour éviter l'obstruction.
    -   Demander à un entrepreneur en toiture de vérifier la condition du
        toit régulièrement et d'effectuer les réparations, le cas échéant.
        Cette inspection devrait inclure la vérification des solins et des
        joints d'étanchéité autour des cheminées et des fenêtres de toit.
    -   Réparer les fissures dans les murs et les planchers des sous-sols.
    -   Voir à ce que l'isolation et la ventilation du grenier soient
        adéquates. Toute présence de glace sur le toit peut représenter une
        cause de dégâts d'eau.
    

    Avant d'entreprendre des travaux visant à réduire les possibilités de
dégâts d'eau, communiquez avec les administrateurs de votre municipalité.
    La prévention, ce n'est pas seulement une affaire d'assurance. Un bon
entretien de votre propriété fait en sorte qu'elle ne se dévalue pas et que sa
valeur de revente peut, de ce fait, même augmenter.





Renseignements :

Renseignements: Personne-ressource pour les médias: Karen Nussbaum,
Thornley Fallis Communications, (416) 515-7517, poste 334, (647) 294-3321,
nussbaum@thornleyfallis.com

Profil de l'entreprise

Allstate du Canada, compagnie d'assurance

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.