Les Canadiens attendaient des changements, mais le Conseil canadien de la santé annonce que bien des espoirs de renouvellement du système de soins de santé ne se sont pas encore réalisés



    TORONTO, le 4 juin /CNW/ - Malgré la promesse d'apporter des changements
réels et durables et malgré des milliards de dollars alloués en vertu de
l'Accord sur le renouvellement des soins de santé conclu en 2003, les progrès
sont loin de ce qui aurait pu - et de ce qui aurait dû - être accompli
actuellement. C'est ce que déclare le Conseil canadien de la santé dans son
tout dernier rapport aux Canadiens, Relancer la réforme : Renouvellement des
soins de santé au Canada, 2003-2008.
    "En 2003, les gouvernements se sont engagés à faire des changements et à
collaborer davantage dans le secteur de la santé, mais le Conseil canadien de
la santé s'inquiète que, cinq ans plus tard, l'engagement des gouvernements
face à l'esprit de cet accord semble fléchir", a dit la Dre Jeanne Besner,
présidente du Conseil canadien de la santé. "Alors que nous considérons la
rapidité et l'orientation du renouvellement des soins de santé, nous
constatons que le verre est au mieux à demi-plein."
    Il reste désormais cinq années au Plan décennal pour consolider les soins
de santé, accord fédéral-provincial-territorial qui a suivi en 2004. A ce
point de conjoncture, la Dre Besner fait savoir que le Conseil canadien de la
santé incite les gouvernements à renforcer la capacité du système public à
offrir des soins de qualité, en temps opportun.

    Il ne fait aucun doute que l'accord de 2003 a joué le rôle de catalyseur
de changements dans certains domaines :

    
    -   Les achats importants d'équipement médical et de technologie de
        l'information ont permis de renforcer le nombre des services assurés.
    -   Certaines instances ont amélioré la gestion de leurs listes d'attente
        et la plupart affichent maintenant en ligne des renseignements sur
        les temps d'attente pour certaines procédures médicales.
    -   La plupart des Canadiens ont mieux accès aux renseignements et aux
        conseils sur la santé grâce aux lignes téléphoniques de soutien.
    -   Certains Canadiens ont davantage accès au régime public
        d'assurance-médicaments, aux équipes de soins primaires et à toute
        une gamme de services de soins à domicile ou dans leurs communautés.

    Mais à d'autres égards, il n'y a pas cause de se réjouir des progrès
relatifs à cet accord. Le Conseil canadien de la santé est tout
particulièrement préoccupé par les secteurs suivants, où les mesures d'action
ont été moins rapides, moins complètes et moins collaboratives que ne le
prévoyait l'accord à l'origine :

    -   Couverture des médicaments onéreux et prescriptions sûres et
        appropriées. L'accord promettait qu'à la fin de 2006, tous les
        Canadiens seraient raisonnablement protégés des difficultés
        financières résultant du coût onéreux des médicaments. Ceci ne s'est
        pas produit. La Stratégie nationale relative aux produits
        pharmaceutiques, promise en 2004 pour remédier à ce problème et à
        d'autres relativement aux médicaments sur ordonnance, est en suspens.
    -   Soins à domicile. L'accord promettait que tous les gouvernements
        assureraient des services publics de soins à domicile à court terme.
        Actuellement, deux semaines de soins sont prises en charge, ce qui
        n'est pas adéquat pour répondre aux besoins de bien des gens. Des
        disparités évidentes subsistent quant à la disponibilité et au coût
        des soins de santé au pays.
    -   Santé des Autochtones. Tous les progrès accomplis jusqu'à présent se
        sont effectués à une échelle bien moindre que celle envisagée dans
        l'accord de 2003 et dans le Plan directeur de la santé des
        Autochtones adopté par les premiers ministres et les dirigeants
        autochtones nationaux en 2005. L'envergure des problèmes de santé
        évitables dans bien des communautés autochtones reste un problème
        important partout au pays.
    -   Soins de santé primaires. Certains Canadiens ont bien accès à des
        équipes interprofessionnelles de soins primaires, mais les progrès à
        l'échelle nationale restent irréguliers et trop souvent les soins ne
        sont pas coordonnés, complets, ou disponibles quand les patients en
        ont besoin.
    -   Télédossiers de santé et télématique. Les gouvernements s'étaient
        entendus pour accorder une place prioritaire à la mise en oeuvre
des
        télédossiers de santé et à l'amélioration de la sécurité et de la
        qualité des soins. Nous sommes mal partis pour arriver au but visé,
        selon lequel 50 % des Canadiens devraient avoir un télédossier de
        santé d'ici 2010. Les gouvernements doivent trouver les moyens
        d'accélérer l'adoption de ces outils essentiels au renouvellement des
        soins de santé. Le public accorde un appui solide à ces
        investissements.
    

    "Chaque jour, les Canadiens paient le prix de ces insuffisances. Ils le
paient par des occasions manquées d'obtenir des soins de santé appropriés et
par des occasions manquées d'être en meilleure santé ou d'avoir une meilleure
qualité de vie", a dit M. Don Juzwishin, chef de la direction du Conseil
canadien de la santé.
    "Le mariage pratique qui a uni les considérations de financement et le
désir de renouvellement des soins de santé comportait des promesses
considérables il y a cinq ans", a ajouté la Dre Besner. "Les gouvernements ont
promis d'éliminer les injustices et de s'assurer que tous les Canadiens aient
également accès aux mêmes services, notamment aux soins primaires, aux soins à
domicile et aux médicaments sur ordonnance, et ceci peu importe où ils vivent.
Les gouvernements doivent renouveler leur engagement à l'échelle nationale."
    Pour lire Relancer la réforme : Renouvellement des soins de santé au
Canada, 2003-2008 et les documents connexes, visitez
www.conseilcanadiendelasante.ca.

    
                              Aperçu du Conseil
    

    Le Conseil canadien de la santé, créé par l'Accord des premiers ministres
sur le renouvellement des soins de santé conclu en 2003, a pour mandat de
surveiller les progrès réalisés quant au renouvellement des soins de santé au
Canada et d'en rendre compte au public. Les membres du Conseil ont été nommés
par les provinces et les territoires participants, ainsi que par le
gouvernement du Canada. Ils ont la connaissance et l'expérience de domaines
très divers comme les soins communautaires, la santé des Autochtones, les
soins infirmiers, l'éducation à la santé, l'administration, les finances, la
médecine et la pharmacie.





Renseignements :

Renseignements: Jaclyn Clare, PR POST, (416) 777-0368, jaclyn@prpost.ca

Profil de l'entreprise

Conseil canadien de la santé

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.