Les Canadiens appuient solidement les initiatives de protection de la Forêt Boréale



    Une nouvelle enquête démontre un appui général, toutes allégeances
    politiques confondues, à une protection accrue du patrimoine canadien

    OTTAWA, le 2 juin /CNW Telbec/ - Selon une nouvelle enquête nationale
menée par McAllister Opinion Research pour le compte de l'Initiative boréale
canadienne, neuf canadiens sur dix ayant exprimé une intention de vote, peu
importe l'allégeance politique, sont favorables à une protection accrue de la
Forêt Boréale du Canada.
    "A l'image de la Forêt Boréale, les Canadiens voient grand. Une écrasante
majorité d'entre eux considèrent en effet cette région comme faisant partie du
patrimoine national et croient que plus de la moitié de la forêt devrait être
protégée contre le développement industriel, déclare Larry Innes, directeur
général de l'Initiative boréale canadienne. Les conclusions de l'enquête
révèlent que la protection de la Forêt Boréale suscite un solide appui du
public et que celui-ci évalue les performances environnementales du
gouvernement en fonction de ce point de référence."
    Selon l'enquête, 87 pour cent des répondants se disent préoccupés par les
menaces liées au développement industriel et 69 pour cent s'opposent à
l'argument selon lequel les efforts de protection de la Forêt Boréale ne
peuvent rien contre les menaces telles que les incendies de forêt et les
ravageurs comme le dendroctone du pin. En fait, une large majorité des
répondants voudraient que la protection de la Forêt Boréale du Canada soit
accrue.
    Nous avons demandé aux Canadiens d'indiquer quelle proportion de la Forêt
Boréale canadienne devrait être protégée contre le développement industriel.
La réponse moyenne, selon les intentions de vote, était de 67 pour cent (61
pour cent chez les votants conservateurs et 69 pour cent chez les votants
libéraux). Actuellement, à peine 10 pour cent de la Forêt Boréale fait l'objet
d'une protection définitive. L'année dernière, plus de 1 500 scientifiques de
renom ont recommandé qu'au moins la moitié de la Forêt Boréale du Canada soit
protégée.
    Au cours de la dernière année, le gouvernement du Canada et le
gouvernement des Territoires du Nord-Ouest ont annoncé l'inaliénation de près
de 140 000 kilomètres carrés de Forêt Boréale dans les Territoires du
Nord-Ouest. Il s'agit là d'une des plus importantes initiatives de protection
de la faune et de la faune de l'histoire du Canada et d'un des plus grands
projets de conservation en Amérique du Nord. Une fois les répondants informés
de ces faits, près de 70 pour cent ont déclaré que cela pourrait avoir une
incidence positive sur leur perception du gouvernement fédéral, près de 90
pour cent souhaitant néanmoins que d'autres initiatives de protection soient
mises de l'avant. D'ailleurs, d'autres zones de la Forêt Boréale font l'objet
d'une proposition relative au statut de protection.
    "De toute évidence, les Canadiens appuient l'orientation des
gouvernements fédéral et ténois en matière de protection de la nature dans
cette région. Nous espérons que les conclusions de cette nouvelle enquête
encourageront le Canada à entreprendre des initiatives semblables et à aider
les gouvernements provinciaux et territoriaux à agir en matière de
conservation de la Forêt Boréale sur leurs territoires", conclut Innes.
    La Forêt Boréale est un des écosystèmes de la planète les plus grands et
les mieux préservés. Elle abrite des milliards d'oiseaux migrateurs, certaines
des plus grandes hordes de caribous de la terre ainsi que de nombreuses
espèces sauvages. En plus d'être un puits de carbone vital, elle constitue
l'un des principaux réservoirs d'eau potable au monde. La Forêt Boréale est
l'objet d'un développement accéléré, et les activités d'exploration gazière,
d'exploitation minière et forestière à grande échelle ainsi que de grands
projets hydroélectriques ont des conséquences sur la plupart des régions.

    A propos de McAllister Opinion Research - Enquête de l'Initiative boréale
    canadienne

    L'enquête repose sur un sondage téléphonique auprès de 1 007 Canadiens de
18 ans et plus sélectionnés de façon aléatoire. L'enquête a été réalisée en
français et en anglais du 29 avril au 9 mai 2008 inclusivement. Les résultats
ont été pondérés en fonction des données du recensement 2006. Ils sont
représentatifs par région, âge et sexe. La marge d'erreur d'un échantillon de
cette taille est de +/- 3,1 pour cent, 19 fois sur 20.
    Les conclusions de l'enquête sont accessibles sur le site
www.borealcanada.ca.

    A propos de l'Initiative boréale canadienne

    L'Initiative boréale canadienne travaille avec les Premières nations, les
gouvernements, des organismes voués à la conservation, des chefs de
l'industrie et d'autres parties intéressées à établir des liens entre les
solutions scientifiques, politiques et de conservation qui sont dégagées pour
l'ensemble de la Forêt Boréale du Canada. Pour de plus amples renseignements,
visitez le site www.borealcanada.ca.

    A propos de McAllister Opinion Research

    McAllister Opinion Research, un membre agréé d'ESOMAR, a réalisé des
recherches au Canada, aux Etats-Unis, en Europe, en Asie et en Amérique
latine. Notre vaste expérience s'étend à toutes les formes d'activités sur le
terrain, des sondages téléphoniques et réunions de groupe aux sondages en
ligne et aux outils d'analyse Web. Nous avons recours à un éventail de
méthodes statistiques pour réaliser à la fois des analyses classiques et des
procédures statistiques plus sophistiquées comme analyse de réseau,
segmentation, analyse factorielle et régression. McAllister s'intéresse tout
particulièrement aux questions relatives à la durabilité et à l'environnement.
Elle dirige la division canadienne du programme de recherche Globescan
Environmental Monitor qui a étudié les attitudes du public quant aux enjeux
environnementaux dans plus de 25 pays, et elle a surveillé les tendances
canadiennes en la matière pendant presque 20 ans.




Renseignements :

Renseignements: Marie-Hélène Bachand, Initiative boréale
canadienne/Edelman, (514) 844-6665, poste 240,
marie-helene.bachand@edelman.com; Source: Larry Innes, Directeur général,
Initiative boréale canadienne; Angus McAllister, Président et chef de la
direction, McAllister Opinion Research

Profil de l'entreprise

Initiative boréale canadienne

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.