Les Canadiens appuient l'action en faveur de la compétitivité



    OTTAWA, le 4 oct. /CNW Telbec/ - Dans le cadre d'un nouveau sondage
effectué par Harris/Décima pour le compte de la Chambre de commerce du Canada,
les Canadiens ont donné leur opinion sur la compétitivité du pays. Les
résultats indiquent que la grande majorité d'entre eux pensent que la
compétitivité du Canada est importante et complexe et qu'elle nécessite de
multiples solutions.

    
    - Presque tous les répondants (91 %) s'entendent pour dire que "c'est une
      bonne idée d'accroître la compétitivité de notre pays". Un répondant
      sur trois (32 %) va même jusqu'à dire que notre compétitivité est un
      enjeu crucial pour le Canada et 45 % d'entre eux disent que c'est
      important.
    - Les répondants ont tendance à dire que le Canada est en relativement
      bonne position comparativement à la Russie, à l'Europe de l'Est, à
      l'Italie et au Brésil, tout aussi compétitif que la Grande-Bretagne et
      la France, mais, et ils sont plus nombreux encore à le croire, en moins
      bonne position comparativement à l'Allemagne, à la Chine, au Japon et à
      l'Inde.
    - L'Alberta est ressortie comme la province qui a la position compétitive
      la plus solide, suivi de la Colombie-Britannique, de l'Ontario et du
      Québec. Parmi les provinces de l'Atlantique, c'est Terre-Neuve-et-
      Labrador qui est vue comme la province qui a la position compétitive la
      plus solide.
    - 60 % des répondants disent que le secteur pétrolier et gazier du pays
      est très compétitif, mais seulement 10 % d'entre eux pensent de même
      pour le secteur automobile et seulement 14 % d'entre eux pour le
      secteur de la fabrication
    - Les répondants pensent que les quatre plus grands obstacles à la
      compétitivité du Canada sont les taux d'imposition élevés, la pénurie
      de travailleurs spécialisés, la bureaucratie gouvernementale excessive
      et une éthique du travail comme ci comme ça. Deux répondants sur trois
      disent que l'éthique de travail est un problème grave ou plus que
      grave.
    - Les répondants sont en faveur d'une vaste gamme d'actions
      gouvernementales potentielles, dont de nombreuses suggestions formulées
      par le Groupe d'étude sur les politiques en matière de concurrence
      présidé par Red Wilson. Les suggestions préférées des répondants sont
      de favoriser le libre-échange bilatéral entre le Canada et les Etats-
      Unis, de réduire l'impôt sur le revenu des Canadiens à moyen et faible
      revenu, d'investir davantage de fonds publics dans l'éducation et la
      formation, d'éliminer tous les obstacles interprovinciaux qui
      restreignent le commerce à l'intérieur du Canada et de réduire l'impôt
      des sociétés qui investissent des capitaux en vue de leur croissance.
    - Alors que la plupart des Canadiens pensent que la compétitivité est un
      sujet important, ils sont également nombreux à éprouver des difficultés
      à s'engager à fond dans une discussion à ce sujet. Cela s'explique
      sûrement en grande partie par le fait que deux répondants sur trois
      (68 %) disent trouver le sujet de la compétitivité "complexe".
    

    Selon Bruce Anderson, président de Harris/Décima : "Les experts en
politiques et les partis politiques disent depuis quelque temps que le Canada
perd du terrain au chapitre de la compétitivité, et ils se demandent si les
Canadiens vont suivre cette ligne de pensée et appuyer un programme politique
qui relèvera le défi. Les Canadiens éprouvent clairement l'envie de voir leur
pays s'attaquer à ce problème. La plupart des gens approuvent plusieurs idées
proposées pour améliorer la compétitivité, ce qui veut dire que les chefs
politiques courent moins de risque de provoquer des réactions indésirables sur
cette question. La plupart d'entre eux voient maintenant la compétitivité
comme une nécessité, pas seulement comme quelque chose d'utile et ils ne
pensent plus qu'il s'agit d'un camouflage issu des grandes sociétés et de
penseurs antisyndicaux."
    "Comme la compétition internationale augmente de jour en jour, pour nos
politiciens, aucun enjeu n'est plus important que d'assurer que nos
entreprises possèdent les conditions nécessaires pour être compétitives et
gagner", affirme Perrin Beatty, président et chef de la direction de la
Chambre de commerce du Canada. "Pour assurer le bien-être de chaque famille
canadienne, il faut mettre notre économie sur la bonne voie maintenant."
    Selon Françoise Bertrand, présidente-directrice générale de la Fédération
des chambres de commerce du Québec : "Les petites et moyennes entreprises sont
l'épine dorsale de notre économie : ce sont ces entreprises qu'il faut
convaincre de relever le défi de la compétitivité. Ce sondage confirme que les
Canadiens partagent cet avis. C'est maintenant le tour des entreprises
d'améliorer leur esprit d'entreprise et aux gouvernements de créer les
conditions favorables à la croissance."

    Harris/Décima a sondé 2 025 répondants recrutés de façon aléatoire à même
son panel. Ce sondage en ligne s'est déroulé du 15 au 24 août 2008.
    Il s'agissait d'un sondage en ligne standard effectué auprès d'un
échantillon aléatoire de Canadiens membres de notre panel. Un peu comme lors
des études téléphoniques, les adresses de courriel des membres du panel ont
été choisies au hasard en fonction de critères de population et de sexe afin
que l'étude soit représentative de la population canadienne. Lorsque
Harris/Décima a communiqué avec les répondants pour leur proposer de
participer, ils ne connaissaient pas l'objet de l'étude. Harris/Décima
contrôle l'accès à l'étude au moyen de mots de passe pour garantir que les
répondants participent une fois seulement. Lors de la compilation des
résultats, les données ont été pondérées en fonction de la région, de l'âge et
du sexe.




Renseignements :

Renseignements: Alain J. Cusson, Vice-président principal, (514)
288-0037, ajcusson@harrisdecima.com; Bruce Anderson, Président, (613)
230-2200, banderson@harrisdecima.com; harrisdecima.com/fr

Profil de l'entreprise

Chambre de commerce du Canada

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.