Les Canadiennes sont moins confiantes et plus préoccupées au sujet de leurs placements



    
    -   Le sondage de TD Waterhouse auprès des femmes investisseurs révèle
        que plus de la moitié (54 %) des femmes sont inquiètes au sujet de
        leurs placements, alors qu'elles étaient 47 % l'année dernière.
    -   Malgré ces préoccupations croissantes, seulement quelques-unes
        d'entre elles recherchent les conseils d'un conseiller en placements
        ou élaborent un plan financier.
    -   Celles qui ont un plan financier estiment qu'elles réussissent
        considérablement mieux sur ce plan.
    

    TORONTO, le 30 oct. /CNW/ - Les femmes investisseurs canadiennes sont
moins confiantes que l'année dernière, mais ce manque de confiance ne les
portent pas à agir selon le sondage de 2008 de TD Waterhouse auprès des femmes
investisseurs, une étude annuelle exhaustive sur l'attitude des femmes à
l'égard des placements.
    "Les résultats de notre sondage indiquent que la confiance des femmes
investisseurs a fléchi au cours des ans et que les femmes font davantage
preuve de prudence et sont peu tolérantes face au risque, déclare
Patricia Lovett-Reid, vice-présidente principale, TD Waterhouse. Mais cette
inquiétude ne se traduit pas encore par une participation plus importante des
femmes à l'univers des placements."
    Les sondeurs ont utilisé une formule simple (participation active +
satisfaction = confiance) pour analyser les réponses à deux questions précises
: Dans quelle mesure participez-vous aux décisions de placement et comment
vous sentez-vous par rapport à vos placements. Les données recueillies leur
ont permis de dresser une "carte de confiance" des femmes investisseurs
canadiennes qui révèle qu'un nombre considérablement plus important de femmes
sont préoccupées au sujet de leurs placements qu'elles ne l'étaient en 2007
(54 % comparativement à 47 %).
    Les deux tiers des femmes (67 %) se décrivent comme "indifférentes" aux
placements, c'est-à-dire qu'elles accordent peu, voire aucune attention aux
marchés financiers et participent peu, si ce n'est pas du tout, aux décisions
de placements. Bien que ces résultats soient conformes à ceux de l'année
précédente (70 %), un nombre considérablement plus élevé de ce groupe qualifié
d'"indifférent" s'inquiète davantage cette année de l'état de leurs placements
(40 % en 2008 par rapport à 36 % in 2007).
    "Alors que la confiance des femmes investisseurs canadiennes s'étiole, il
est étonnant de constater que plus des trois quarts des Canadiennes n'ont pas
encore un plan financier en bonne et due forme. Un bon plan financier est
l'étape la plus importante que l'on doit franchir en tout premier lieu pour
assainir ses finances et élaborer une stratégie de réussite à long terme."
    Les résultats du sondage indiquent qu'il existe une relation importante
entre avoir un plan et éprouver un sentiment de réussite sur le plan
financier. Parmi les femmes qui ont un plan, 82 % estiment qu'elles ont
vraiment réussi ou assez bien réussi sur le plan financier, alors que
seulement 42 % des femmes qui n'ont pas de plan financier éprouvent le même
sentiment de réussite.
    "Ces résultats mettent en évidence qu'il existe une corrélation directe
entre avoir un plan financier et avoir l'esprit tranquille en ce qui concerne
nos finances, précise Mme Lovett-Reid. La question que l'on doit se poser au
sujet des femmes investisseurs canadiennes est si la conjoncture économique
actuelle va les porter à se désintéresser davantage de l'univers des
placements ou si elle va les inciter à s'en intéresser davantage, à rechercher
les conseils d'un professionnel en la matière et à élaborer un plan à long
terme. Je suis d'avis qu'une participation plus importante des femmes
investisseurs suscitera en elle un sentiment de but à atteindre et de prise en
charge de soi en ces temps angoissants, en plus d'améliorer considérablement
leurs perspectives financières à long terme."

    
    Autres constations importantes

    -   Près des deux tiers des femmes (65 %) disent accorder une "très
        grande importance" à cet objectif à long terme d'économiser pour
        s'assurer une retraite confortable. Malgré cette affirmation,
        seulement 20 % sont "vraiment convaincues" qu'elles pourront
        économiser suffisamment pour s'assurer un niveau de vie confortable à
        leur retraite et seulement 25 % ont fait appel à un conseiller en
        placements.

    -   Les résultats du sondage de 2008 révèlent également une augmentation
        prononcée du nombre de femmes qui déclarent prendre moins de risques
        lorsqu'elles font des placements. En 2005, 2006 et 2007, 7 % des
        femmes déclaraient prendre moins de risque alors qu'en 2008, ce
        pourcentage a doublé, pour atteindre 15 %.

    -   La plupart des répondantes ne semblaient pas avoir de stratégie
        structurée leur permettant l'atteinte d'un succès financier et
        accordaient davantage d'importance aux mesures et objectifs à court
        terme :
           -  Seulement deux femmes sur cinq payent le solde de leur carte de
              crédit chaque mois afin d'éviter de payer des intérêts;
           -  37 % contribuent régulièrement à un REER;
           -  25 % font appel à un conseiller en placements;
           -  Seulement 7 % s'intéressent aux marchés boursiers.
    

    En revanche, un plus grand nombre de femmes investisseurs suivent
maintenant un budget afin de gérer leurs dépenses (55 % comparativement à 50 %
en 2007). "Bien qu'il soit encourageant de constater que plus de femmes
participent à l'élaboration du budget des dépenses du ménage, j'aimerais voir
plus de femmes aller au-delà de cette "zone de sécurité", se fixer des
objectifs sérieux à long terme et élaborer un plan financier, ajoute
Mme Lovett-Reid. Un plan à long terme et des mesures cohérentes nous
permettent d'atteindre nos objectifs personnels les plus importants."
    Le sondage national en ligne a été mené du 18 au 25 septembre 2008 par
TNS Canadian Facts auprès de 1 094 Canadiennes âgées entre 25 et 69 ans qui
prennent seules ou avec leur conjoint les décisions relatives à la
planification financière ou aux placements du ménage. Il s'agit d'une étude
annuelle exhaustive sur l'attitude des femmes à l'égard des placements.

    Au sujet de TNS

    TNS est l'un des principaux groupes d'informations de marché au monde,
offrant des évaluations de marché, des analyses et une compréhension des
marchés, grâce à ses sociétés exerçant leurs activités dans 70 pays.
Travaillant avec des organisations nationales et internationales, TNS aide ses
clients à élaborer des stratégies d'affaires efficaces et à améliorer leurs
relations d'affaires avec leur clientèle. Au Canada, TNS Canadian Facts offre
des études de marché primaire complètes. Sa mission est de devenir le sixième
sens des affaires(MC) en permettant à ses clients de mieux comprendre le
comportement de leur clientèle, de mieux prévoir leurs actions et de mieux
saisir ce qu'ils recherchent vraiment.

    Au sujet du Groupe Financier Banque TD

    La Banque Toronto-Dominion et ses filiales sont désignées collectivement
par l'appellation "Groupe Financier Banque TD". Le Groupe Financier Banque TD
est la septième banque en importance en Amérique du Nord d'après le nombre de
succursales et il offre ses services à environ 17 millions de clients
regroupés dans quatre secteurs fondamentaux exerçant leurs activités dans
plusieurs centres financiers clés partout dans le monde : les services
bancaires personnels et commerciaux au Canada, offerts notamment par TD Canada
Trust; la gestion de patrimoine, incluant les activités de TD Waterhouse et un
placement dans TD Ameritrade; les services bancaires personnels et commerciaux
offerts aux Etats-Unis par TD Banknorth et Commerce (lesquels seront désignés
collectivement sous le nom de TD Bank), ainsi que les services bancaires de
gros, fournis entre autres par Valeurs Mobilières TD. De plus, le Groupe
Financier Banque TD se classe parmi les plus grands prestataires de services
financiers en ligne du monde, puisqu'il compte plus de 5,5 millions de clients
qui font des affaires par voie électronique. Au 31 juillet 2008, le Groupe
Financier Banque TD possédait des actifs de 509 milliards de dollars
canadiens. La Banque Toronto-Dominion est inscrite aux Bourses de Toronto et
de New York sous le symbole "TD", ainsi qu'à la Bourse de Tokyo.

    Visitez notre salle de presse de la saison de placement de l'automne pour
plus d'information et pour obtenir du matériel complémentaire :
http://www.td.com/francais/mediaroom/FIC/index.jsp




Renseignements :

Renseignements: Amély Tremblay, Morin Relations Publiques, (514)
289-8688, poste 226, (514) 774-8522, amely@morinrp.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.