Les CA du Canada accordent B+ au budget fédéral



    TORONTO, le 26 fév. /CNW/ - Les Comptables agréés du Canada accordent un
"B+" au budget fédéral compte tenu de l'incertitude économique qui règne
actuellement.
    "Il s'agit d'un budget très prudent, qui n'entraînera aucune
instabilité", a déclaré Kevin Dancey, FCA, président-directeur général de
l'Institut Canadien des Comptables Agréés (ICCA). "Dans un contexte où le
dollar canadien est fort et où l'économie américaine connaît des difficultés,
ce budget respecte l'engagement du gouvernement de réduire la dette tout en
ciblant les dépenses de programmes et la création d'emploi et en encourageant
les Canadiens à épargner."
    Le budget d'aujourd'hui confirme que le gouvernement entend réduire la
dette fédérale (soit le déficit accumulé) de 10,2 milliards de dollars cette
année et utiliser les économies d'intérêts réalisées pour réduire l'impôt des
particuliers. Le budget encourage également les Canadiens à épargner en
instaurant un nouveau compte d'épargne libre d'impôt, qui permettra aux
particuliers de 18 ans et plus de gagner un revenu de placement et de réaliser
des gains en capital en franchise d'impôt, et ce, en dehors de leur REER. Le
budget renferme en outre une série d'initiatives ciblées visant à soutenir les
particuliers, les entreprises, les collectivités et l'environnement, dont les
suivantes :

    
    -   Prolongement de trois ans de l'application de la déduction pour
        amortissement accéléré au titre des investissements dans certain
        types de matériel; le gouvernement estime que cette mesure se
        traduira par un allégement fiscal d'environ un milliard de dollars
        dans le secteur de la fabrication.
    -   Mise sur pied d'une nouvelle société d'Etat en 2009, chargée
        d'implanter un nouveau mécanisme de fixation des taux de cotisation
        d'assurance-emploi.
    -   Etablissement permanent du Fonds de la taxe sur l'essence, qui
        soutient les infrastructures municipales et prévoit diverses mesures
        incitatives pour le renouvellement des infrastructures, dont les
        transports en commun et le financement de programmes novateurs visant
        à aider les entreprises canadiennes à s'adapter aux changements
        climatiques.
    -   Augmentation de la limite pour les dépenses admissibles et extension
        des fourchettes d'élimination progressive prévues en vertu du
        Programme pour la recherche scientifique et le développement
        expérimental.
    

    "Jumelé à l'énoncé économique de l'automne dernier, ce budget concrétise
l'engagement ferme du gouvernement d'établir un cadre qui assurera la
compétitivité internationale et la prospérité à long terme des Canadiens, a
indiqué Kevin Dancey. Nous ne pouvons toutefois lui accorder un "A" car nous
nous inquiétons encore de l'augmentation des dépenses de programmes."
    Les dépenses de programmes ont en effet augmenté de 6,8 % cette année,
excédant les prévisions énoncées par le gouvernement dans le budget de 2007.
Le taux de croissance prévu pour 2008-2009 est de 3,4 %, mais on prévoit qu'il
atteindra près de 5 % l'exercice suivant.
    "Voilà un problème auquel il faut s'attaquer puisque les dépenses de
programmes augmentent à un rythme supérieur au taux d'inflation, après
ajustement en fonction de la croissance démographique, de dire Kevin Dancey.
    "Nous avons bon espoir que le gouvernement agira pour réduire ces
dépenses dans le cadre de l'examen officiel annoncé aujourd'hui. Des efforts
en ce sens sont importants puisqu'ont prévoit que les excédents fédéraux se
chiffreront respectivement à 2,3 milliards et à 1,3 milliard au cours des deux
prochaines années. Un ralentissement de l'économie pourrait entraîner un
déficit au chapitre des finances fédérales", a poursuivi M. Dancey.
    Les Canadiens devraient également savoir qu'à compter de 2010, l'impôt
sur les dividendes augmentera alors que les taux d'imposition des sociétés
diminueront. "Le taux maximal d'imposition sur les dividendes passera de
14,55 % en 2009 à 19,29 % en 2012. Bien qu'il s'agisse d'un ajustement
technique découlant de la réduction des taux d'imposition des sociétés, les
particuliers doivent garder à l'esprit que l'impôt sur les dividendes qu'ils
auront à payer sera plus élevé", de conclure Kevin Dancey.

    L'Institut Canadien des Comptables Agréés (ICCA) et les ordres
provinciaux et territoriaux de comptables agréés regroupent environ 72 000 CA
et 10 000 étudiants au Canada et aux Bermudes. L'ICCA mène des recherches sur
des sujets d'actualité dans le domaine des affaires, et soutient
l'établissement des normes de comptabilité, de vérification et de
certification pour les secteurs privé et public ainsi que pour les organismes
sans but lucratif. Il publie des recommandations sur le contrôle et la
gouvernance ainsi que des documents destinés à la profession comptable. Il
élabore des programmes de formation continue et représente la profession de CA
sur la scène nationale et internationale. L'ICCA est l'un des membres
fondateurs de la Fédération internationale des experts comptables (IFAC) et de
la Global Accounting Alliance (GAA).




Renseignements :

Renseignements: Tobin Lambie, responsable des relations avec les médias,
ICCA, (416) 204-3228, tobin.lambie@cica.ca

Profil de l'entreprise

L'Institut Canadien des Comptables Agréés

Renseignements sur cet organisme

REACTIONS FACE AU BUDGET FEDERAL 2008

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.