Les blessures liées aux armes à feu continuent d'avoir des répercussions importantes sur le système de soins de santé du Canada



    OTTAWA, le 15 janv. /CNW Telbec/ - L'Association canadienne des médecins
d'urgence (ACMU) a publié une mise à jour de l'énoncé de positionnement sur le
contrôle des armes à feu. Les armes à feu sont une cause de blessures et de
décès importante au Canada. Contrairement aux perceptions erronées les plus
fréquentes, les blessures liées aux armes à feu sont souvent associées au
suicide, par opposition à l'intention criminelle, sont associées aux carabines
et fusils de chasse et sont sur-représentées dans les populations rurales et
autochtones. Un contrôle plus efficace des armes à feu signifie que l'on doit
continuer à se concentrer sur les armes d'épaule, les populations rurales et
les personnes suicidaires ou potentiellement victimes de violence familiale.
    "En tant qu'urgentiste, j'ai été témoin de trop nombreuses tragédies où
des patients ont été blessés ou tués par une arme à feu. Tous ces drames
auraient pu être évités. Nous représentons les patients et nous devons
protester contre l'assouplissement des lois relatives au contrôle des armes à
feu. Le contrôle des armes à feu permet de protéger la population et de sauver
des vies", a déclaré la Dre Carolyn Snider, membre de l'ACMU et auteure
principale de l'énoncé de positionnement.

    Recommandation des mesures suivantes :

    
    1. Soutien continu aux dispositions originales de la loi C-68 et de la
       loi sur le contrôle des armes à feu. Opposition active à toute
       tentative d'annulation du registre national des armes à feu (dont le
       registre des armes d'épaule).
    2. Défense de la mise en oeuvre par le gouvernement d'un système de
       surveillance à l'échelle canadienne pour les blessures et les décès
       liés aux armes à feu.
    3. Elargissement des programmes axés sur la prévention du suicide, sur la
       violence entre partenaires intimes et sur la violence liée aux gangs
       de rue.
    4. Soutien à une loi obligeant les établissements de santé à rapporter
       les blessures par balle, et non pas les blessures causées par un
       couteau ou autres blessures violentes.
    5. Soutien continu aux recherches axées sur les blessures et les décès
       liés aux armes à feu afin de donner une orientation à l'élaboration de
       politiques publiques supplémentaires et de lois futures.
    

    "Les recherches menées par l'ACMU attribuent aux conditions de délivrance
strictes du permis de port d'armes et au processus d'enregistrement des armes
à feu au Canada la baisse importante du nombre de blessures et de décès liés
aux armes à feu ces dernières années : 400 décès de moins depuis que la loi a
été adoptée. Nous sommes très heureux de constater que l'engagement d'appuyer
le contrôle strict des armes à feu est aussi fort qu'il y a 16 ans. Le
gouvernement actuel n'a pas caché son intention de démonter le processus de
contrôle des armes à feu. Nous avons donc besoin de l'ACMU et d'autres
spécialistes en matière de santé et de sécurité pour ne pas le laisser faire",
a déclaré Wendy Cukier, professeure à l'Université Ryerson et présidente de la
Coalition canadienne pour le contrôle des armes.
    En 2004, 743 Canadiens ont été tués par une arme à feu et, malgré la
couverture médiatique des crimes commis en ville, 76 % des décès liés aux
armes à feu sont dus au suicide. En 2005, l'Ontario a adopté la loi 110,
première loi canadienne qui oblige les établissements de santé de rapporter
aux autorités le nom de toute personne blessée par balle. En mars 2007, la
Saskatchewan a adopté une loi similaire, et en novembre de la même année, la
Nouvelle-Ecosse a fait de même.

    L'Association canadienne des médecins d'urgence (ACMU) est un organisme
national de perfectionnement professionnel et de défense d'intérêts
représentant 1 750 médecins d'urgence au Canada. La mission de l'ACMU consiste
à jouer un rôle mobilisateur sur le plan des soins de santé d'urgence dans le
but d'améliorer la santé et la sécurité de toute la population canadienne.




Renseignements :

Renseignements: L'Association canadienne des médecins d'urgence, (613)
523-3343, poste 14; Wendy Cukier, professeure à l'Université Ryerson et
présidente de la Coalition canadienne pour le contrôle des armes, (416)
979-5000, poste 6740

Profil de l'entreprise

ASSOCIATION CANADIENNE DES MEDECINS D'URGENCE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.