Les baby-boomers redéfinissent la notion de retraite, selon Sherry Cooper de BMO



    Le nouvel ouvrage de Mme Cooper révèle que la vague de baby-boomers à la
    retraite, qui atteindra un sommet en 2025, modifiera le marché du
    travail, l'économie et les marchés financiers en profondeur

    MONTREAL, le 14 janv. /CNW/ - Les baby-boomers redéfiniront la notion de
retraite en lui insufflant un immense élan d'énergie et de créativité. Voyant
cette étape de la vie comme une période propice à l'avancement plutôt que
comme une période de déclin, plusieurs Canadiens travailleront bien au-delà de
l'âge de 65 ans, surtout par choix, selon Sherry Cooper, économiste en chef,
BMO Marchés des capitaux, dans The New Retirement: How it will Change our
Future, le nouvel ouvrage qu'elle publie aujourd'hui.
    "La génération des baby-boomers arrivera très bientôt à l'âge
traditionnel de la retraite et cette énorme vague de nouveaux retraités
atteindra son sommet en 2025, précise Mme Cooper. Bénéficiant d'une
augmentation phénoménale de leur longévité et en pleine santé, les
baby-boomers chercheront à s'adonner à des loisirs signifiants - ils voudront
se régénérer, rajeunir et contribuer à la société et à leur patrimoine
personnel en s'imposant toutefois moins de stress que dans leur vie active."
    Mme Cooper dit de son nouveau livre qu'il ne s'agit pas d'un ouvrage
traditionnel de planification de la retraite ni d'un registre de finances
personnelles. "Ce livre cherche à optimaliser la phase transitoire vers le
vieillissement et propose des façons de réussir ce dernier tiers de la vie.
J'examine la façon dont nous pouvons nous préparer pour nous donner le plus de
chances possibles de demeurer en santé physique et mentale, et de jouir d'une
sécurité financière. Nous pouvons en somme nous régénérer plutôt que de
dégénérer", a-t-elle précisé.

    L'ouvrage porte sur divers thèmes associés à la retraite, notamment sur
les sujets suivants :

    
    La nouvelle retraite

    -  Malgré la médiocrité des habitudes d'épargne des baby-boomers et la
       réduction des régimes de retraite à prestations déterminées, les
       sondages indiquent que la plupart des baby-boomers s'attendent à vivre
       une retraite confortable avec suffisamment d'argent en poche.
    -  La plupart des répondants disent vouloir travailler, au moins à temps
       partiel, à la retraite.
    -  Les pénuries de main-d'oeuvre et l'augmentation de l'espérance de
vie
       en santé inciteront les baby-boomers à travailler plus longtemps, ce
       qui devrait contribuer à satisfaire les exigences financières de cette
       "génération sandwich".

    L'écart générationnel

    -  Enfants de la dépression et élevés en temps de guerre, les parents des
       baby-boomers sont plus frugaux que leurs enfants. Inversement, les
       baby-boomers ont grandi dans une ère de faste économique et possèdent
       un immense pouvoir d'achat.
    -  Les plus vieux baby-boomers ont été les premiers de leur génération à
       investir les écoles, le marché du travail et le marché immobilier. Ils
       ont profité de cette position de précurseurs. Les baby-boomers plus
       tardifs ont eu des expériences de vie très différentes et ont éprouvé
       plus de difficulté à se constituer un patrimoine.

    Santé et réalisations

    -  L'augmentation de la longévité offre aux baby-boomers la possibilité
       de faire beaucoup plus de choses que les générations précédentes passé
       l'âge de 60 ans.
    -  La dernière phase de la vie peut s'avérer une période d'activité sans
       heurts. Il est tout à fait possible d'accepter l'affaiblissement
       physique et mental naturel, tout en profitant de la sagesse, du bien-
       être personnel et de la tranquillité d'esprit que confère le
       vieillissement.
    -  La définition d'une vie réussie varie selon les personnes, mais elle
       englobe beaucoup plus que la seule réussite de la vie professionnelle.
    -  Les baby-boomers ont cherché à se réaliser tout au long de leur vie
       active. A la retraite, ils continueront de le faire en redonnant aux
       autres et en laissant un héritage.

    Les baby-boomers canadiens dans le contexte mondial

    -  Le monde développé, en particulier le Canada, connaîtra des pénuries
       de main-d'oeuvre lorsque les baby-boomers quitteront le milieu du
       travail.
    -  La croissance potentielle des économies évoluées ralentira si le
       déclin de la croissance de la main-d'oeuvre ne peut être compensé
par
       une hausse de la productivité, l'augmentation de l'immigration de
       travailleurs spécialisés, un recours accru à la sous-traitance et le
       retardement de la retraite des baby-boomers.
    -  La croissance de la productivité est une donnée essentielle à
       l'amélioration du niveau de vie. Les politiques fiscales des
       entreprises doivent être améliorées pour favoriser l'apport des
       investissements nécessaires à l'amélioration de la productivité.

    Une population vieillissante

    -  Le nombre élevé de retraités mettra les régimes de retraite et de soin
       de la santé de la plupart des pays industrialisés à rude épreuve.
    -  Les administrations publiques seront appelées à combler des besoins
       souvent divergents : ceux des baby-boomers (soins de santé, retraite,
       sécurité, services publics) et ceux des jeunes familles (écoles,
       autoroutes, logement abordable, garderies). Des conflits importants
       risquent d'émerger entre les groupes d'âges. Il faut donc prendre des
       mesures et élaborer des plans à cet égard dès maintenant.

    Planification du style de vie et de la santé

    -  Elaborez un plan de style de vie. Cet exercice vous aidera à
       déterminer le revenu dont vous aurez vraisemblablement besoin (et dont
       vous disposerez) à la retraite. Elaborez ce plan longtemps avant la
       retraite et mettez-le à l'essai - ce que vous croyiez idéal ne l'est
       peut-être pas.
    -  Votre santé est de toute première importance. Faites ce qui est le
       mieux pour votre santé et votre bien-être. Assurez-vous d'avoir accès
       à des soins de santé de qualité.
    -  Le stress, tout comme l'obésité, tue. Le style de vie et les choix
       nutritionnels peuvent atténuer les occurrences de maladies et retarder
       le décès.
    -  Le lien entre le corps et l'esprit a depuis longtemps été établi. Le
       développement d'une vie émotionnelle saine est le processus de toute
       une vie. Un processus qui ajoute de la vie aux années et des années à
       la vie.

    L'argent et nos perceptions

    -  Le jour où vous arrêterez de travailler, vous aurez peut-être besoin
       de plus d'argent que vous ne le croyez.
    -  Vous aurez besoin d'un gros bas de laine pour prévoir les imprévus :
       méconnaissance du nombre d'années de vie, du rendement de vos
       placements ou des sommes requises pour régler les dépenses nécessaires
       non prévues.
    -  Remettez-vous-en à un expert accrédité possédant de l'expérience et
       des références pour élaborer votre plan d'investissement. En tout
       temps, n'abordez vos questions financières qu'avec un expert
       désintéressé.

    Les baby-boomers ont-ils épargné suffisamment en vue de la retraite?

    -  Le Régime des rentes du Québec ne suffira pas à assurer le maintien
       d'un style de vie aisé. De moins en moins de travailleurs bénéficient
       d'un régime de retraite à prestations déterminées traditionnel, car le
       coût de ces régimes pour les employeurs a connu une nette augmentation
       avec la hausse de l'espérance de vie. De nos jours, les régimes à
       cotisations déterminées, comme les REER, sont davantage la norme.
    -  Les familles relativement à l'aise doivent épargner des sommes
       substantielles pour assurer leur sécurité financière à la retraite;
       certaines devront même économiser davantage que ce que leur permettent
       les cotisations maximales au REER.
    -  Les investisseurs devraient adopter une approche diversifiée pour
       assurer la stabilité de leur revenu et se protéger contre l'inflation.
       Un portefeuille composé d'au moins 50 pour cent d'actions (en
       particulier des actions de grande qualité à rendement élevé en
       dividendes) et de 50 pour cent d'obligations offre les meilleures
       chances de succès long terme.

    Assez, c'est combien?

    -  Grosso modo, pour vous assurer le revenu requis, vous devrez avoir
       épargné entre 20 et 25 fois le niveau du revenu annuel avant impôt
       désiré, en sus des revenus tirés des régimes de retraite publics et
       privés.
    -  Cette règle conservatrice vous permettra de retirer entre 4 et 5 pour
       cent de vos épargnes au cours de votre première année de retraite.
       Chaque année subséquente, vous pourrez augmenter votre taux de retrait
       selon le niveau de l'inflation.

    Santé et bonheur

    -  Pour la plupart des gens, vivre une retraite réussie, c'est être
       indépendant physiquement et monétairement, être actif, et se sentir
       aimé et utile.
    -  Dans la nouvelle retraite, nous n'accepterons plus de nous sentir
       diminués, pas plus que nous accepterons l'isolement social, la
       dépendance ou l'inertie. Nous demeurerons actifs de corps et d'esprit,
       et la plupart d'entre nous resterons productifs pendant une bonne
       partie de notre huitième décennie.
    -  Avoir une attitude positive, c'est bien davantage que de faire preuve
       d'un optimisme irréaliste. La réalité, c'est que nous aurons tous des
       pépins. Savoir s'adapter sera une qualité essentielle à la réussite de
       notre retraite.
    

    The New Retirement: How it will Change our Future, qui est publié en
format cartonné dans la collection Viking Canada du Groupe Penguin (Canada),
est maintenant en vente dans sa version anglaise dans toutes les grandes
librairies.

    Commentaires sur Mme Cooper et son livre :

    "Sherry Cooper est un véritable dynamo. Dans cet ouvrage à la fois
brillant et percutant, elle redéfinie littéralement la façon dont nous
percevons la retraite et ce qui nous attend."
    Don Tapscott, auteur de l'ouvrage à succès Wikinomics

    "Comme on pouvait s'y attendre, la respectable économiste Sherry Cooper
donne des conseils financiers judicieux aux baby-boomers qui s'approchent de
leur retraite. Mais ce qui surprend, c'est qu'elle puise aussi dans les plus
récentes découvertes de la psychologie et de la gérontologie pour offrir aux
baby-boomers des conseils sur la façon de vivre la seconde moitié de leur vie
adulte en bonne santé et de façon productive. Il en ressort qu'il n'est pas
nécessaire d'être millionnaire pour pouvoir s'imaginer que les meilleures
années de la vie sont devant soi."
    Michael Adams, auteur à succès et président du groupe de sociétés de
recherche et de communication Environics

    "Combinant, comme à son habitude, analyses mordantes et réflexions
créatives, Sherry Cooper brosse un nouveau portrait de la retraite et
redéfinit la société."
    Allan Gregg, président du conseil, Harris/Decima Research

    "Comme prévu, le dernier livre de Sherry répond de façon claire et
éloquente aux questions que nous aurions tous dû commencer à nous poser. The
New Retirement offre le type d'analyse et de réflexion qui nous informe et
nous pousse à passer à l'action."
    Pamela Wallin

    Pour entendre Mme Cooper parler de son nouveau livre, visitez le site Web
de retraite de BMO à l'adresse www.bmonesbittburns.com/retraiteavotreimage/.
Le site présente une baladodiffusion dans laquelle Pamela Wallin, journaliste
chevronnée, s'entretient avec Mme Cooper. Cet épisode fait partie d'une série
que BMO a lancée l'an dernier et qui porte sur les questions émergentes
auxquelles sont confrontés les baby-boomers canadiens qui approchent de la
retraite.

    Mme Cooper sera disponible pour parler de son livre dans le cadre
d'entrevues avec les médias dans diverses villes canadiennes au cours des
prochaines semaines. Pour prendre rendez-vous pour une entrevue, veuillez
communiquer avec Ronald Monet de BMO Groupe financier ou avec Debbie Gaudet du
Groupe Penguin (voir les coordonnées ci-après). Mme Cooper visitera les villes
suivantes :

    
    -  Mercredi 16 janv. : Winnipeg (Man.)
    -  Jeudi 17 janv. : Regina (Sask.)
    -  Mardi 22 janv. : Ottawa (Ont.)
    -  Mercredi 23 janv. et jeudi 24 janv. : Vancouver (C.-B.)
    -  Mercredi 30 janv. : Edmonton (Alb.)
    -  Jeudi 31 janv. et vendredi 1er février : Calgary (Alb.)
    -  Mercredi 6 février : Halifax (N.-E.)
    -  Vendredi 15 février : Montréal (Qué.)
    




Renseignements :

Renseignements: BMO Groupe financier: Ronald Monet, Montréal,
ronald.monet@bmo.com, (514) 877-1873; Groupe Penguin (Canada): Debbie Gaudet,
Toronto, debbie.gaudet@ca.penguingroup.com, (416) 928-2410; Internet:
www.bmo.com, www.penguin.ca

Profil de l'entreprise

BMO Groupe financier

Renseignements sur cet organisme

BMO MARCHES DES CAPITAUX

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.