Les Algonquins de l'Ontario franchissent une nouvelle étape vers la signature d'un traité moderne avec l'Ontario et le Canada

L'entente de principe prépare le terrain pour la dernière phase des négociations sur une revendication territoriale

OTTAWA, le 18 oct. 2016 /CNW/ - Le gouvernement du Canada, le gouvernement de l'Ontario et les Algonquins de l'Ontario ont célébré aujourd'hui une étape importante dans le processus de réconciliation et de renouvellement des relations, en signant une entente de principe historique. Il s'agit d'une étape importante en vue d'un traité des temps modernes qui contribuera à résoudre une revendication territoriale de longue date couvrant une zone de 36 000 kilomètres carrés dans l'Est de l'Ontario.

L'entente de principe non juridiquement contraignante ouvre la voie à la poursuite des négociations en vue d'un accord définitif qui détaillera les droits à long terme des Algonquins de l'Ontario sur les terres et les ressources naturelles à l'intérieur de la région désignée.

Le but est d'apporter des clarifications en ce qui concerne l'avenir pour tous ceux qui vivent et qui travaillent sur le territoire revendiqué, de concilier les droits et intérêts de tous les intervenants concernés et de créer de nouvelles possibilités économiques pour les Algonquins de l'Ontario et leurs voisins.

Les faits en bref

  • L'entente de principe est le fruit de consultations menées auprès des dix collectivités algonquines de l'Ontario, d'autres groupes autochtones et du public. Cet important dialogue se poursuivra au cours des négociations visant à conclure un accord définitif.
  • L'entente de principe définit les principaux éléments d'un règlement possible, y compris le versement par le Canada et l'Ontario d'une somme de 300 millions de dollars en fonds d'immobilisations aux Algonquins de l'Ontario, et le transfert d'une superficie minimale approximative de 117 500 acres de terres de la Couronne provinciale qui deviendront la propriété des Algonquins.
  • Si les négociateurs parviennent à conclure un accord définitif, celui-ci devra être approuvé par les Algonquins de l'Ontario dans un vote de ratification et ensuite par l'Assemblée législative de l'Ontario et le Parlement du Canada.
  • Aucun propriétaire ne se verra retirer sa terre aux fins du règlement de cette revendication et les propriétaires continueront d'avoir librement accès à leur propriété.
  • Le parc Algonquin demeurera un parc ouvert au grand public.

Citations
« La signature de cette entente de principe constitue une étape cruciale et un grand pas vers le renouvellement de la relation du Canada avec les Algonquins de l'Ontario. Nous travaillons ensemble afin de résoudre l'une des plus importantes revendications territoriales au pays. Cette entente de principe historique, conclue dans un esprit de coopération et de partenariat, marque un jalon important vers le premier traité des temps modernes en Ontario. Nous nous rapprochons également de l'atteinte de notre but commun, qui est de trouver une solution équilibrée favorisant la réconciliation au profit de tous les Canadiens. »

L'honorable Carolyn Bennett, M. D., c. p., députée
Ministre des Affaires autochtones et du Nord

« Cette étape importante dans la conclusion du premier traité moderne en Ontario illustre bien ce qu'il est possible d'accomplir lorsque des partenaires déterminés s'unissent dans un esprit de réconciliation. Plus d'un million de personnes partagent ces terres avec les Algonquins de l'Ontario, et le traité moderne permettra aux habitants des secteurs avoisinants de devenir des partenaires, ce qui amènera de nouvelles possibilités économiques à leurs collectivités. »

L'honorable David Zimmer
Ministre des Relations avec les Autochtones et de la Réconciliation, gouvernement de l'Ontario

« Aujourd'hui, la signature de l'entente de principe marque une avancée cruciale dans une démarche entreprise il y a près de 250 ans, lorsque la première requête des Algonquins a été présentée à la Couronne en 1772. Tandis que nous entamons la prochaine phase de négociations, les Algonquins de l'Ontario sont heureux de collaborer avec les gouvernements du Canada et de l'Ontario pour améliorer ce qui a été accompli à ce jour et conclure un traité moderne, solide et équitable. Nous croyons qu'ensemble nous pouvons travailler à la réconciliation et faire en sorte que le peuple algonquin obtienne la justice si longtemps attendue. »

Robert J. Potts
Négociateur principal et conseiller juridique principal, Algonquins de l'Ontario

Produit connexe

Entente de principe

Liens connexes

Algonquins de l'Ontario
Revendication territoriale des Algonquins (gouvernement de l'Ontario)
Négociations portant sur la revendication territoriale des Algonquins de l'Ontario

Restez branchés
Suivez-nous : Twitter, YouTube, Facebook et Flickr

Vous pouvez vous abonner pour recevoir nos communiqués et nos discours par courriel ou par fils RSS. Pour obtenir plus d'information ou pour vous abonner, visitez www.aadnc.gc.ca/inscriptions.

 

SOURCE Gouvernement du Canada

Renseignements : les médias peuvent communiquer avec : Sabrina Williams, Attachée de presse, Cabinet de l'honorable Carolyn Bennett, 819-997-0002 ; Relations avec les médias, Affaires autochtones et du Nord Canada, 819-953-1160 ; Blair Ostrom, Cabinet de l'honorable David Zimmer, 416-314-6750 ; Flavia Mussio, Communications, Relations avec les Autochtones et Réconciliation, 416-314-9455 ; Janet Stavinga, Directrice générale, Bureau de consultation des Algonquins de l'Ontario, 613-296-1848


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.