Les AGENTS IMMOBILIERS véhiculent leurs messages clés sur la Colline du Parlement - Les principaux enjeux : le rajustement du RAP et des gains en capital



    OTTAWA, le 26 mars /CNW Telbec/ - Plus de 200 AGENTS IMMOBILIERS et
représentants relevant de plus de 100 chambres et associations immobilières
d'un bout à l'autre du Canada rendront visite à leurs députés les 26 et
27 mars, dans le but de discuter avec eux deux des principaux dossiers
fédéraux qui ont une incidence sur le secteur canadien de l'immobilier.
    La première proposition mise de l'avant est le relèvement de 20 000 $ à
25 000 $, du maximum des fonds que les Canadiens peuvent emprunter
individuellement de leurs REER dans le cadre du Régime d'accession à la
propriété. Cela représente la hausse de 27 p. 100 nécessaire pour tenir compte
du taux d'inflation depuis que le régime a vu le jour en 1992.
    "Manifestement, le régime n'a pas été ajusté en fonction de l'inflation
en raison d'un oubli lors de la création du Régime national d'accession à la
propriété", fait remarquer le chef de la direction de l'ACI, Pierre Beauchamp.
"Le prêt maximum disponible en vertu du RAP perd du terrain depuis plus d'une
décennie, par rapport au pourcentage du prix moyen des maisons en hausse sur
le marché de la revente. Les usagers du régime doivent négocier des prêts
hypothécaires plus importants, ce qui augmente davantage la charge de la
dette, même si les taux d'intérêt sont toujours aussi favorables."
    "Le Régime d'accession à la propriété a connu énormément de succès au
cours des 15 dernières années - ce programme fédéral a permis à plus de
1,5 million d'accédants à la propriété de se porter acquéreurs de plus de
790 000 logements", affirme Pierre Beauchamp. "Le régime incite également les
Canadiens à économiser de l'argent plus tôt en prévision de leur retraite,
puisque le fait d'être propriétaire d'une résidence principale est le
fondement d'un plan financier et d'un régime de retraite globaux."
    "La proposition du secteur immobilier traite du manque de rajustement en
fonction de l'inflation, et ainsi aiderait à assurer que le Régime d'accession
à la propriété soit plus en mesure de répondre aux besoins des acheteurs de
première maison", ajoute Beauchamp.
    Les AGENTS IMMOBILIERS ont également élaboré une proposition détaillée
visant à favoriser le réinvestissement en immobilier. Les règlements actuels
portant sur les gains en capital laissent échapper l'occasion de réinvestir en
immobilier, en raison de la dissuasion que l'effet de blocage produit chez les
investisseurs. Cela se traduit donc par des occasions manquées pour les
Canadiens.
    La proposition du secteur immobilier permet le report de l'impôt sur les
gains en capital et de la récupération de la déduction pour amortissement à la
vente d'un bien de placement, lorsque le produit de la vente est réinvesti
dans un autre bien de placement, dans un délai d'un an. Les AGENTS IMMOBILIERS
incitent le gouvernement fédéral depuis plusieurs années déjà, à apporter les
modifications qu'ils proposent relativement à l'impôt sur les gains en
capital. Cette proposition présenterait plusieurs avantages économiques, y
compris la relance de la production au Canada, l'agrandissement du marché
locatif, et la favorisation de la rénovation urbaine.
    "Les petits investisseurs conservent leurs biens de placement en raison
des conséquences fiscales associées à la vente et au réinvestissement du bien,
et cela nuit de manière déraisonnable à l'activité du marché", fait savoir le
chef de la direction de l'ACI, Pierre Beauchamp.
    "Malgré notre déception par suite du Budget fédéral de 2007, qui ne
traitait pas des gains en capital, l'ACI s'engage toujours à collaborer avec
le gouvernement fédéral en vue d'élaborer une politique qui favorisera
l'investissement dans l'immobilier. Ces rencontres avec nos représentants élus
représentent une partie essentielle du processus", ajoute Beauchamp.
    L'ensemble des propositions que les AGENTS IMMOBILIERS ont présentées au
gouvernement fédéral en 2007 est affiché à www.crea.ca, au titre Affaires
fédérales/Dossiers.

    A propos de l'Association canadienne de l'immeuble

    L'Association canadienne de l'immeuble, l'une des plus importantes
associations commerciales canadiennes à vocation unique, représente plus de
88 000 AGENTS IMMOBILIERS d'un bout à l'autre du pays. Sa mission principale
consiste à représenter ses membres auprès du gouvernement fédéral, et à suivre
de près les mesures législatives nationales qui ont une incidence sur le
secteur de l'immobilier. L'ACI défend également les droits de propriété de la
population.
    Dans un rapport préparé par Altus Clayton en mars 2007 pour le compte de
l'Association canadienne de l'immeuble, on estime qu'en moyenne, une
transaction immobilière S.I.A.(R)/MLS(R) génère au total 32 200 $ en dépenses
secondaires, sans compter le prix d'achat de la résidence. Cela se traduit par
une contribution annuelle de plus de 14,8 milliards de $ à l'économie
canadienne. Le rapport révèle également que les ventes résidentielles
S.I.A.(R)/MLS(R) créent, directement et indirectement, environ 153 400 emplois
par année.




Renseignements :

Renseignements: Bob Linney, Directeur des Communications, L'Association
canadienne de l'immeuble, Bureau: (613) 237-7111, Cellulaire: (613) 795-4346


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.