Les accords de confidentialité des compagnies aériennes montrent une grave confusion à propos des systèmes de gestion de la sécurité



    OTTAWA, le 26 févr. /CNW Telbec/ - La divulgation récente de la réalité
selon laquelle les compagnies aériennes demandent aux inspecteurs de
l'aviation civile de signer des accords de confidentialité s'inscrit dans une
nouvelle tendance gênante. En tant que syndicat national représentant les
inspecteurs canadiens, l'Union canadienne des employés des transports
(UCET/AFPC) appuie toute mesure de la part de ses inspecteurs membres visant à
refuser de signer tout accord de confidentialité proposé par les compagnies
aériennes.
    "Nous sommes heureux d'entendre que Transports Canada demande également
aux inspecteurs de refuser de signer pareils accords. Il est franchement mal
indiqué que qui que ce soit dans le cadre du système de sécurité des
compagnies aériennes envisage une telle mesure. Quelqu'un à Transports Canada
a besoin de tenir tête aux compagnies aériennes et de leur dire que le
ministre est responsable de la sécurité du transport aérien au Canada... point
final", a déclaré Christine Collins, présidente nationale de l'UCET.
    L'UCET est d'avis que ce type de comportement de la part des compagnies
aériennes est le signe d'un problème beaucoup plus répandu touchant la manière
dont Transports Canada met en oeuvre les systèmes de gestion de la sécurité
(SGS) pour l'industrie du transport aérien. Puisqu'il y a un manque évident de
clarté et de direction de la part du ministre, les compagnies aériennes
pensent à tort que tout le personnel travaille en vertu de son accord d'octroi
de licence en matière de SGS, y compris les inspecteurs relevant de l'autorité
ministérielle.
    "L'un des premiers énoncés contenus dans la Loi sur l'aéronautique
stipule nettement que le ministre des Transports est responsable de la
sécurité de l'aviation au pays. Les inspecteurs de Transports Canada relèvent
du pouvoir ministériel de délégation. Ils doivent rendre des comptes au
ministre et sont redevables de l'article de loi qu'ils sont habilités à faire
appliquer. Pourquoi les compagnies aériennes se sentiraient-elles même
justifiées de demander pareille mesure à demeurer un mystère à mes yeux", a
affirmé Kerry Williams, vice-président national de l'UCET.
    L'UCET a clairement fait valoir auprès du ministre des Transports le
bien-fondé évident d'une participation ministérielle directe dans le dossier
des SGS à ce moment-ci. Nous avons demandé une rencontre avec le ministre pour
établir un plan d'action commun au nom des voyageurs.




Renseignements :

Renseignements: et entrevues: Dominic Vidmar, Communications, UCET,
(613) 601-2571


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.