Légère hausse du taux d'inoccupation dans la RMR de Montréal



    MONTREAL, le 13 déc. /CNW Telbec/ - Selon les résultats de l'Enquête sur
les logements locatifs, effectuée par la SCHL au mois d'octobre 2007, le taux
d'inoccupation a très légèrement remonté dans la région métropolitaine de
recensement (RMR) de Montréal par rapport à la même période en 2006. Dans les
immeubles d'initiative privée comptant trois logements et plus, le pourcentage
des appartements inoccupés a atteint 2,9 % en octobre dernier comparativement
à 2,7 %, en 2006. Cette sixième hausse consécutive du taux d'inoccupation dans
la RMR de Montréal est l'une des plus faibles depuis le creux de 2001.
    La demande de logements locatifs est demeurée forte dans la RMR de
Montréal, et cela en dépit du fait que l'évolution de certains facteurs
importants favorisait un relâchement plus prononcé de celle-ci. Bref, la
faiblesse relative du marché du travail cette année pour les moins de 25 ans,
le solde migratoire en baisse(1) par rapport à l'année dernière et le
mouvement d'accession à la propriété, comme en témoigne la vigueur du marché
résidentiel, sont autant de facteurs ayant contribué à freiner la demande de
logements locatifs. "Toutefois, le niveau d'emploi chez les jeunes demeure
tout de même élevé et, au troisième trimestre de 2007, l'emploi a recommencé à
s'accroître légèrement après avoir connu un début d'année difficile. Par
ailleurs, bien qu'on s'attende à un recul de la migration nette, le solde
demeurera positif", fait remarquer Sandra Girard, analyste principale de
marché à la SCHL.
    Même si le nombre des logements locatifs récemment achevés et arrivés sur
le marché a continué d'augmenter dans la région métropolitaine de Montréal, le
parc locatif montréalais a rapetissé par rapport à l'année dernière. En fait,
plusieurs immeubles locatifs échantillonnés ne répondaient plus aux critères
de l'enquête et ont donc été retirés. "En plus d'une demande de logements
locatifs qui est demeurée forte, l'offre a été un peu moins abondante, ce qui
a contribué, dans une certaine mesure, à limiter la hausse du taux
d'inoccupation dans la région de Montréal", explique Sandra Girard.
    Bien que le taux d'inoccupation ait monté pour toutes les gammes de
loyers, la progression a été plus forte dans le segment des logements les plus
chers (900 $ et plus). Dans cette gamme de loyers, le taux d'inoccupation a
atteint 4,5 % en octobre dernier contre 3 % en 2006, ce qui représente une
hausse de 1,5 points de pourcentage, alors que dans les autres gammes, les
majorations ont été nettement plus modestes, c'est-à-dire inférieures à
0,5 point de pourcentage.
    Par rapport à octobre 2006, le taux d'inoccupation s'est accru plus
fortement à Laval et sur la Rive-Sud, alors qu'il n'a presque pas bougé sur
l'île de Montréal et sur la Rive-Nord. En effet, le taux d'inoccupation a
progressé de 0,7 et de 0,6 point de pourcentage à Laval et sur la Rive-Sud
pour atteindre 2,7 % et 2,6 %, respectivement. Sur l'île de Montréal, il était
de 3,1 % et, sur la Rive-Nord, de 1,3 %.
    En octobre dernier, les locataires devaient débourser en moyenne
647 $ par mois pour louer un appartement de deux chambres, et la hausse
estimative du loyer moyen des logements de deux chambres situés dans les
immeubles existants a été un peu plus faible que l'année dernière (2,3 %
contre 2,8 % en 2006). A noter que la SCHL utilise maintenant une mesure
(introduite l'an dernier) qui permet d'estimer l'évolution des loyers demandés
dans les immeubles existants et d'éliminer l'incidence de ceux qui ont été
construits ou convertis entre les enquêtes.
    Les copropriétés offertes en location ont aussi enregistré une hausse de
leur taux d'inoccupation, qui a été plus soutenue que dans le cas des
logements locatifs. En octobre dernier, le taux d'inoccupation des
copropriétés offertes en location atteignait 3,8 % comparativement à 2,8 %, en
octobre 2006, ce qui représente une hausse de un point de pourcentage. Ce taux
d'inoccupation relativement élevé s'explique notamment par la cherté des
appartements en copropriété offerts en location par rapport aux appartements
traditionnels.

    La Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) est l'organisme
national responsable de l'habitation au Canada, et ce, depuis plus de 60 ans.
Elle contribue à améliorer les conditions de vie et le bien-être des Canadiens
par l'entremise de quatre secteurs d'activité : le financement de
l'habitation, l'aide au logement, la recherche et la diffusion de
l'information, et la promotion des exportations. La SCHL veille à ce que les
Canadiens aient accès à un large éventail de logements de qualité, à coût
abordable, et elle favorise la création de collectivités et de villes
dynamiques et saines partout au pays. Pour en savoir davantage, veuillez
consulter le site www.schl.ca ou composer le 1-800-668-2642.

    (1) Selon les prévisions de la SCHL

    Tableau ci-joint

    
    -------------------------------------------------------------------------
         Taux d'inoccupation (%) des appartements d'initiative privée
                   selon la zone et le nombre de chambres
                               RMR de Montréal
    -------------------------------------------------------------------------
    Zone         Studios  1 chambre  2 chambres  3 chambres +  Tous les log.
              ---------------------------------------------------------------
                oct. oct.  oct. oct.  oct.  oct.  oct.  oct.    oct.  oct.
                 06   07    06   07    06    07    06    07      06    07
    -------------------------------------------------------------------------
    Ile-de-
     Montréal   4,5  5,0   3,4  3,5   2,5   2,5   2,1   2,3     3,0   3,1
    Laval       4,6  5,2   3,6  3,6   1,2   2,1   0,8   2,8     2,0   2,7
    Rive-Nord   4,4  2,5   1,2  1,5   0,8   1,2   1,9   0,9     1,2   1,3
    Rive-Sud    1,9  3,3   2,2  3,1   2,0   2,4   1,8   2,3     2,0   2,6
    Vaudreuil-
     Soulanges  0,0  4,9   0,0  0,0   0,5   0,9   0,0   0,0     0,4   0,9
    Montréal
     (RMR)      4,4  4,8   3,3  3,4   2,2   2,3   2,0   2,2     2,7   2,9
    -------------------------------------------------------------------------



    -------------------------------------------------------------------------
             Loyer moyen ($) des appartements d'initiative privée
                   selon la zone et le nombre de chambres
                               RMR de Montréal
    -------------------------------------------------------------------------
    Zone         Studios  1 chambre  2 chambres  3 chambres +  Tous les log.
              ---------------------------------------------------------------
                oct. oct.  oct. oct.  oct.  oct.  oct.  oct.    oct.  oct.
                 06   07    06   07    06    07    06    07      06    07
    -------------------------------------------------------------------------
    Ile-de-
     Montréal   485  494   579  589   645   661   804   851     619   639
    Laval       451  449   565  553   616   614   738   722     613   611
    Rive-Nord   393  421   484  486   588   586   667   690     573   583
    Rive-Sud    446  443   569  552   625   627   717   698     622   617
    Vaudreuil-
     Soulanges  360  360   465  469   600   607   720   675     591   599
    Montréal
     (RMR)      481  490   574  581   636   647   775   806     616   632
    -------------------------------------------------------------------------
    Source: SCHL
    




Renseignements :

Renseignements: Sandra Girard, Analyste principale de marché, (514)
283-5075, sgirard@schl.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.