L'économie mondiale est sur la voie du redressement, selon l'économiste en chef de la Banque Scotia



    TORONTO, le 2 sept. /CNW/ - L'économie mondiale reprend son souffle alors
que se multiplient les annonces économiques donnant plus de poids à la colonne
positive du bilan qu'à sa colonne négative. Soutenue par les colossales
mesures de relance budgétaire mises en oeuvre par son gouvernement, la Chine
figure en tête des pays qui s'engagent sur la voie de la reprise, tandis que
les Etats-Unis semblent mener le peloton des principaux pays développés, selon
le plus récent rapport "Economic Directions" publié aujourd'hui par Etudes
économiques Scotia.
    "Aux Etats-Unis, les mesures massives de stimulation monétaire et
budgétaire commencent à porter leurs fruits et sous-tendront la majeure partie
de la croissance au cours de la prochaine année", a indiqué Warren Jestin,
économiste en chef, Banque Scotia. "Les initiatives du gouvernement viennent
accroître le revenu disponible et les dépenses des ménages à un moment où
ceux-ci cherchent à réduire leurs dettes et à regarnir leur compte d'épargne.
Les pertes d'emplois mensuelles semblent avoir atteint un sommet, et les
sondages sur la confiance des consommateurs et des entreprises laissent
entrevoir moins de pessimisme face au contexte actuel et un optimisme prudent
quant à ce que nous réserve le reste de l'année."
    Selon le rapport, la reconstitution des stocks donnera un coup de fouet
additionnel à la reprise. Les constructeurs d'automobiles remettent en marche
certaines usines qu'ils avaient temporairement fermées maintenant que les
stocks sont revenus à un niveau acceptable et que les ventes ont recommencé à
progresser. Par ailleurs, un redressement s'amorce sur le marché immobilier
des Etats-Unis après le creux consécutif à trois années de baisse constante.
Les prix demeureront toutefois faibles compte tenu du nombre important de
propriétés cédées au rabais et de la profusion de propriétés toujours à vendre
ou en voie d'être mises en vente sur le marché.
    "Même si le plan de relance du gouvernement et la reconstitution des
stocks permettent d'améliorer les résultats économiques dans les prochains
mois, la croissance des Etats-Unis tout au long de 2010 viendra à peine
replacer le pays dans la situation où il se trouvait avant le brusque
ralentissement récent des activités", a affirmé M. Jestin. "Il faudra plus de
temps pour compenser la perte de 22 % de la valeur nette des ménages
américains depuis le milieu de 2007, redynamiser le marché immobilier et
restructurer le secteur des services financiers et l'industrie automobile."
    Les économies de l'Europe et du Japon démontrent elles aussi de timides
signes de reprise et, à l'exception du Royaume-Uni, elles n'ont pas subi les
secousses sismiques qui ont ébranlé l'ensemble du système financier des
Etats-Unis. Cependant, le repli économique dans ces pays a été plus marqué que
de notre côté de l'Atlantique, et leurs économies ne compenseront les récentes
diminutions du PIB que bien après 2010.
    "Dans ce contexte, les marchés émergents joueront un rôle important dans
la relance de l'économie mondiale. La production mondiale reculera de près de
3 % cette année, mais la Chine et l'Inde devraient enregistrer une croissance
de 6 % à 8 % en 2009", a ajouté M. Jestin.
    Les marchés financiers ne retrouveront leur stabilité qu'au terme de ce
qui s'annonce une période de convalescence mondiale longue et en dents de
scie.

    Les effets de la reprise mondiale au Canada

    Malgré la morosité qui a caractérisé le premier semestre de 2008 au
Canada, le pays a été en partie épargné par le repli de plus en plus marqué
aux Etats-Unis et dans les autres pays développés grâce à la résistance de son
système bancaire, à la situation financière relativement saine des
gouvernements et des ménages ainsi qu'à l'apport massif de fonds provenant du
florissant marché des produits de base.
    "Notre pays n'a été entraîné pleinement dans la récession mondiale que
lorsque les économies émergentes ont provoqué un effondrement du prix des
ressources et des gains à l'exportation", a déclaré M. Jestin. "Et même à ce
moment, le recul de l'emploi, de l'activité immobilière et des ventes de
voitures a été moins prononcé qu'au sud de la frontière."
    "Bref, nous commencerons bientôt à nous relever de l'un des revers
économiques les plus durs que nous ayons vécus. Nous devrons toutefois nous
armer de patience, car la route vers la reprise sera longue et sinueuse", a
poursuivi M. Jestin.

    Une nouvelle réalité mondiale découlera de la reprise économique

    De l'avis de M. Jestin, la reprise débouchera sur une réalité mondiale
différente de celle que nous connaissions avant que n'éclate la crise des
prêts hypothécaires à risque. Le système financier international fait l'objet
d'une réorganisation et, dans certains domaines, d'une véritable
transformation. Les gouvernements renouent avec de lourds déficits, et les
mesures nécessaires pour les réduire seront coûteuses sur le plan politique.
En outre, nous commencerons bientôt à ressentir les effets notables du
vieillissement de la population mondiale et de la croisade que nous devrons
mener pour améliorer l'efficacité énergétique et protéger l'environnement.
    Des changements surviennent également dans le portrait de l'économie
mondiale, puisque des pays développés comme le Canada et les Etats-Unis
devraient enregistrer une croissance relativement faible au cours de la
prochaine décennie. Aux commandes de l'activité mondiale, la Chine, l'Inde, le
Brésil et les autres moteurs économiques en émergence prendront de plus en
plus de place, leurs décisions en matière de production et d'investissement
ayant un impact majeur sur le commerce mondial, le prix des produits de base
et les marchés financiers.
    Le fait de consacrer nos efforts et nos ressources nationales limitées à
la préservation de ce que nous connaissons sans tenir compte du nouveau
contexte qui se prépare constitue une stratégie perdante. Les subventions
gouvernementales et les autres mesures d'aide temporaires ne protégeront pas
nos activités commerciales intérieures contre les puissantes forces qui
redessinent le paysage économique mondial. Et nous ne pourrons compter sur la
dépréciation de notre monnaie pour nous sortir des eaux troubles; en raison de
la hausse des prix des produits de base, le huard pourrait bientôt atteindre
la parité avec le dollar américain et même la dépasser.
    "Pour aider les entreprises à s'adapter à la nouvelle réalité mondiale,
les gouvernements du Canada disposent de ressources limitées et doivent
prendre une longue série de mesures, notamment la mise en oeuvre intégrale du
plan visant à rendre le régime fiscal des sociétés plus concurrentiel, le
retour à l'équilibre budgétaire et l'investissement dans de coûteux projets de
transport, d'énergie et de communications. Toutefois, l'éducation et le
perfectionnement des compétences doivent figurer en tête de liste des
nombreuses priorités concurrentes, car la qualité de la main-d'oeuvre est l'un
des domaines dans lesquels nous devons être capables de nous mesurer aux
meilleurs", a conclu M. Jestin.

    Etudes économiques Scotia propose à sa clientèle une analyse approfondie
des facteurs qui façonnent les perspectives du Canada et de l'économie
mondiale, notamment l'évolution macroéconomique, les tendances des marchés de
change et des capitaux, le rendement des produits de base et de l'industrie
ainsi que les enjeux relatifs aux politiques monétaires, fiscales et
gouvernementales.




Renseignements :

Renseignements: Warren Jestin, (416) 866-6136,
warren_jestin@scotiacapital.com; Robyn Harper, Relations publiques, (416)
933-1093, robyn_harper@scotiacapital.com

Profil de l'entreprise

Banque Scotia - Rapports économiques

Renseignements sur cet organisme

Banque Scotia

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.