L'économie de l'opium



    OTTAWA, le 27 juin /CNW Telbec/ - Deux éminents spécialistes de
l'économie des stupéfiants en Afghanistan seront à Ottawa le 28 juin pour un
dialogue public visant à mieux faire connaître les défis que pose la culture
illicite du pavot, ainsi que les répercussions de cette culture sur la
reconstruction et le développement de l'Afghanistan.

    Le jeudi 28 juin 2007 de 7 h 45 à 9 h 30
    hôtel  Marriott d'Ottawa, salle Wellington, 100, rue Kent
    Un petit-déjeuner léger sera servi

    A l'heure actuelle, 90 % de la production illégale d'opium dans le monde
vient d'Afghanistan, ce qui contribue à y perpétuer la violence, le
narcoterrorisme et la corruption. Par ailleurs, la culture du pavot procure un
moyen de subsistance à des millions d'Afghans qui vivent en milieu rural.
Comme on prévoit une autre récolte exceptionnelle en 2007, l'opium continuera
de dicter l'avenir du pays sur les plans économique, social et politique.
    David Mansfield et William Byrd, Ph. D., se pencheront sur ces questions
et débattront des choix qui s'offrent en matière de politiques au cours de ce
dialogue public.
    Spécialiste des stupéfiants et du développement, M. Mansfield est
actuellement conseiller auprès du gouvernement du Royaume-Uni, de la
Communauté européenne, de la Banque mondiale et de diverses ONG sur les
substances illicites et les moyens de subsistance dans les régions rurales en
Afghanistan.
    William Byrd travaille actuellement au siège de la Banque mondiale, à
Washington, D.C., en tant que conseiller auprès de la section de la réduction
de la pauvreté et de la gestion économique de la région de l'Asie du Sud.
Encore tout récemment, il était conseiller économique principal de la Banque
mondiale, à Kaboul, où il était chargé de faciliter l'élaboration de la
stratégie de la Banque visant à appuyer les efforts de reconstruction de
l'Afghanistan.
    Lucy van Oldenbarneveld, de CBC News at Six, animera ce dialogue, qui est
organisé par la Fondation Aga Khan Canada et le Centre de recherches pour le
développement international. Plus de précisions à
http://www.idrc.ca/fr/ev-113104-201-1-DO_TOPIC.html.

    Au sujet de la Fondation Aga Khan Canada

    La Fondation Aga Khan Canada est une agence internationale sans but
lucratif qui apporte son appui à divers programmes de développement social en
Asie et en Afrique. En tant que membre du Réseau Aga Khan de développement à
l'échelle mondiale, la Fondation s'attaque aux causes profondes de la pauvreté
et, à cette fin, cherche des "solutions intelligentes" qui permettent
d'améliorer la qualité de vie des collectivités pauvres et les fait connaître.

    Au sujet du CRDI

    Le Centre de recherches pour le développement international (CRDI), une
société d'Etat canadienne, est l'un des chefs de file à l'échelle mondiale de
la production et de l'application de nouvelles connaissances pour relever les
défis du développement international. Depuis plus de 35 ans, le CRDI collabore
étroitement avec les chercheurs des pays en développement et les appuie dans
leur quête de moyens de créer des sociétés en meilleure santé, plus équitables
et plus prospères.




Renseignements :

Renseignements: Isabelle Bourgeault-Tassé, (613) 236-6163, poste 2343,
(613) 816-7620, ibourgeault-tasse@idrc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.