L'économie de la Chaudière-Appalaches: solidement représentée dans la transformation du bois!



    MONTMAGNY, QC, le 10 juin /CNW Telbec/ - Ce matin avait lieu à l'usine
Habitaflex, filiale de Maisons Laprise, à Montmagny, en présence de
représentants socioéconomiques et politiques de la région de la
Chaudière-Appalaches, le dévoilement des résultats du diagnostic régional sur
la main-d'oeuvre des industries de la transformation du bois ainsi que du plan
d'action qui en découle. Soulignons que cette vaste enquête menée, en
Chaudière-Appalaches, par le Comité sectoriel de main-d'oeuvre des industries
de la transformation du bois (CSMOITB), en partenariat avec Emploi-Québec et
la Conférence régionale des élus (CRE) de la Chaudière-Appalaches, a été
réalisée auprès des entreprises et des travailleurs de la 1ère et 2e
transformation du bois.
    A cet effet, le secteur de la transformation du bois dans la région de la
Chaudière-Appalaches se distingue par la diversité de ses entreprises et de
leurs activités. En 2007, la région comptait 119 établissements, dont 66
fabricants de divers produits de bois, 39 scieries ou établissements de
préservation du bois et 14 fabricants de placages, de contreplaqués et de
produits en bois reconstitués (charpentes en bois). Les activités qui ont
contribué le plus fréquemment aux revenus des établissements du secteur, en
2007, sont la production d'autres menuiseries préfabriquées (moulures,
planchers...), le sciage et la production de portes et fenêtres en bois.
    A ce titre, le coordonnateur et directeur général du CSMOITB, M. Réjean
St-Arnaud est venu préciser que le diagnostic a permis l'identification des
défis à relever par cette industrie en Chaudière-Appalaches: "Dans le secteur
de la transformation du bois, les défis à relever touchent notamment le
roulement de personnel, la formation, la gestion des ressources humaines et la
modernisation des équipements. L'image du secteur représente également un
autre défi auquel il faut porter une attention particulière".
    Notons que ce diagnostic est le fruit des enquêtes menées auprès des
entreprises et des travailleurs de la région et d'une consultation des
principaux acteurs de l'industrie lors d'un atelier régional de travail qui
s'est tenu le 23 septembre 2008. "Les résultats obtenus lors de cette enquête
permettent aujourd'hui à la région de proposer un plan d'action et d'apporter
des éléments de solution aux problématiques soulevées par les entreprises et
les travailleurs du secteur afin qu'ils soient prêts à faire face à la
reprise", a expliqué la directrice générale régionale d'Emploi-Québec, Mme
Thérèse Leclerc.
    D'autre part, le président de la CRE, M. Réal Laverdière, a souligné
l'excellente collaboration des partenaires, et plus particulièrement la
participation des membres du comité directeur, issus des entreprises (Maibec
et BOA Franc) et des organisations syndicales (SCEP-FTQ, FTTP-CSN et CSD) de
l'industrie de la transformation du bois. "Les membres du comité directeur ont
assuré le suivi du projet à chacune des étapes, et cela, en tenant compte de
la réalité de la région. Aussi la CRE, afin d'assurer la coordination et la
mise en oeuvre du plan d'action, poursuivra les travaux en lien avec un comité
"Industrie bois".
    Soulignons que le comité "Industrie bois" sera dans un premier temps
formé du CSMOITB, d'Emploi-Québec, du MDEIE, de la CRE, et des représentants
d'entreprises et des travailleurs. Les différents acteurs de la région seront
invités par la suite à se mobiliser et à mettre en commun leurs forces pour
mettre de l'avant dix actions prioritaires suivantes :

    
    1.  Mobilisation régionale des acteurs du secteur de la transformation;

    2.  Développement d'un réseau de communication efficace entre les
        acteurs régionaux;

    3.  Poursuite et intensification des mesures de soutien des différents
        ministères (Emploi-Québec, ministère du Développement économique, de
        l'Innovation et de l'Exportation, ministère des Ressources
        naturelles et de la Faune, etc.);

    4.  Soutien à la productivité des usines;

    5.  Mise en place de mesures d'atténuation des coûts de production;

    6.  Soutien à la diversification des produits et des marchés;

    7.  Promotion du bois comme matériau d'avenir;

    8.  Soutien au recrutement et au maintien de la main-d'oeuvre;

    9.  Développement d'une offre de formation ciblée;

    10. Promotion et valorisation des métiers de la transformation du bois.
    

    Enfin, rappelons que la région regroupe le plus important bassin
d'entreprises et de travailleurs en transformation du bois au Québec (1er rang
au Québec). "La volonté et la mobilisation démontrées lors de la réalisation
du diagnostic et l'enthousiasme pour la réalisation du plan d'action
représentent des facteurs de succès essentiels pour créer un environnement
propice au développement des industries de la transformation du bois dans
notre région", a commenté le directeur général du CSMOITB, M. Réjean
St-Arnaud.




Renseignements :

Renseignements: Karine Marcoux, Chargée de projets, Comité sectoriel de
main-d'oeuvre des industries de la transformation du bois, (418) 694-2227,
kmarcoux@csmobois.com; Eric Dubois, Agent d'information, Emploi-Québec, (418)
838-2605, poste 246, 1-800-463-5907, poste 246, eric.dubois@mess.gouv.qc.ca;
Sylvie Fortin, Conseillère en communication, Conférence régionale des élus de
la Chaudière-Appalaches, (418) 248-8488, poste 224,
sfortin@chaudiere-appalaches.qc.ca

Profil de l'entreprise

Conférence régionale des élus de la Chaudière-Appalaches

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.