L'économie canadienne: plus solide qu'on pourrait le croire, selon Marchés mondiaux CIBC



    TORONTO, le 12 juin /CNW/ - Banque CIBC (CM aux bourses de Toronto et de
New York) - La dégradation des conditions dans certains secteurs - le secteur
manufacturier, notamment - masque l'état réel de l'économie canadienne,
indique un nouveau rapport de Marchés mondiaux CIBC.
    "En dépit de zones plus faibles, l'économie nationale demeure plus
vigoureuse qu'en apparence", affirme Avery Shenfeld, directeur général et
économiste principal, dans ses plus récentes prévisions provinciales.
    Selon M. Shenfeld, différentes données, allant de la hausse des revenus,
des gains d'exportation et de l'emploi aux recettes provinciales
éventuellement plus élevées que prévu, laissent croire que l'économie
canadienne ne se résume pas qu'à une croissance économique inégale et
précaire.
    "On ne peut pas vraiment affirmer que le T1 correspond au premier
trimestre de récession, le revenu personnel disponible réel ayant augmenté de
7,3 % sur une base annuelle, et l'emploi ayant progressé de 2 % sur une base
annuelle par rapport au trimestre précédent", constate M. Shenfeld, qui
s'attend à ce que l'ensemble du pays enregistre une légère croissance
économique au deuxième trimestre.
    A son avis, les spéculations voulant que l'Ontario devienne
éventuellement une province "laissée-pour-compte" ne prennent pas en
considération les revenus nets de l'Ontario, qui demeurent supérieurs à la
moyenne nationale, et "les autres provinces ayant traversé par le passé des
périodes difficiles connaissent maintenant une période de prospérité et
profitent d'améliorations à leurs assises économiques", estime M. Shenfeld.
"Il s'agit en fait d'une égalisation positive des revenus."
    Alors que certains voient dans les récents reculs du produit intérieur
brut réel le signe d'une récession imminente, il faut plutôt regarder du côté
du PIB nominal, qui inclut les gains liés aux prix et aux volumes, estime M.
Shenfeld. Il note que "des volumes de marchandises moindres ont été exportés à
des prix en hausse rapide, et les gains qui en découlent se répercutent sur
les revenus qui permettent au Canada d'acheter à son tour davantage du reste
du monde."
    La montée des prix des produits exportés devrait également renflouer plus
que prévu les coffres des provinces, a indiqué M. Shenfeld. Il prévoit que les
surplus budgétaires des provinces de l'Ouest surpasseront les estimations en
raison des prix des ressources à la hausse. L'Alberta enregistrera
probablement l'augmentation la plus forte au chapitre des recettes si les
récents gains des prix de l'énergie se maintiennent, souligne M. Shenfeld,
ajoutant que les provinces voisines peuvent s'attendre à des gains similaires.
"Par conséquent, nous prévoyons que les déficits provinciaux globaux
demeureront inférieurs aux prévisions, même en tenant compte de la croissance
réelle décevante enregistrée dans la moitié est du pays."
    Toutefois, en dépit des signes de vigueur économique dans l'ensemble du
pays, le sort des économies provinciales continuera d'être influencé par leur
degré de dépendance envers les marchés des matières premières en plein essor
et l'économie des Etats-Unis.
    Dans les provinces "où le pétrole, le gaz, la potasse, le charbon
métallurgique et d'autres marchandises faisant l'objet d'une forte demande
mondiale forment la base de l'économie, la croissance n'est entravée que par
les pénuries de main-d'oeuvre", note M. Shenfeld. "Là où les produits de base
sont les automobiles et les pièces, le bois, le tourisme et d'autres biens et
services destinés aux consommateurs des Etats-Unis, le Canada, à l'instar de
son cousin américain, connaît ou est sur le point de connaître une récession
cette année."

    Vous pouvez consulter le rapport intégral de Marchés mondiaux CIBC à
l'adresse :
    http://research.cibcwm.com/economic_public/download/pfjun08.pdf

    Marchés mondiaux CIBC, division des services bancaires de gros et des
services aux entreprises de la Banque CIBC, offre un éventail de produits de
crédit et de produits des marchés financiers intégrés, de services bancaires
d'investissement et de services de banque d'affaires à ses clients sur les
principaux marchés des capitaux en Amérique du Nord et ailleurs dans le monde.
Nous proposons également des solutions de financement novatrices et des
services consultatifs dans un vaste éventail de secteurs et nous fournissons
des études de premier ordre à notre clientèle constituée de sociétés, de
gouvernements et d'institutions.




Renseignements :

Renseignements: Avery Shenfeld, directeur général et économiste
principal, Marchés mondiaux CIBC, (416) 594-7356, ou Tom Wallis,
Communications et affaires publiques CIBC, (416) 980-4048, tom.wallis@cibc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.