L'Ecole Polytechnique de Montréal propose le premier programme québécois de baccalauréat en génie aérospatial



    MONTREAL, le 15 juill. /CNW Telbec/ - Alors que Bombardier annonce le
lancement de la gamme d'avions CSeries qui nécessitera l'embauche de 3 500
employés spécialisés dont de nombreux ingénieurs, que Pratt & Whitney songe à
fabriquer un moteur plus vert et que CAE prolonge d'importants contrats en
Australie, l'Ecole Polytechnique de Montréal s'apprête à ouvrir le premier
programme québécois de baccalauréat en génie aérospatial. Ce programme, qui
s'appuiera notamment sur des collaborations avec Bombardier et l'Ecole
nationale d'aérotechnique du Collège Edouard-Montpetit, entend former un noyau
d'ingénieurs spécialisés qui viendra soutenir l'essor de l'industrie
québécoise.
    "L'évolution de la formation depuis les années 80 dans le domaine de
l'aérospatiale a permis à l'industrie québécoise de bénéficier d'un bassin de
main-d'oeuvre qualifiée", mentionne Christophe Guy, directeur général de
Polytechnique. "L'apport des diplômés aux entreprises du secteur est
d'ailleurs considérable. A titre d'exemple, plus de 400 diplômés de
Polytechnique travaillent actuellement chez Bombardier Aéronautique et chez
Pratt & Whitney Canada. L'aérospatiale est aujourd'hui devenue une industrie
mature, bien structurée, et de calibre international, mais l'enjeu majeur
demeure le développement d'une main-d'oeuvre innovatrice. Les
professeurs-chercheurs de Polytechnique sont très actifs dans ce domaine et
leur contribution à la R&D et à la formation de spécialistes est majeure. Avec
la création d'un nouveau baccalauréat en génie aérospatial, Polytechnique
entend former une masse critique d'ingénieurs spécialisés qui viendront
soutenir l'essor de l'industrie québécoise", ajoute Christophe Guy, qui est
aussi vice-président du conseil du Consortium de recherche et d'innovation en
aérospatiale du Québec (CRIAQ) et membre du conseil d'Aéro-Montréal, la grappe
industrielle en aérospatiale du Grand Montréal.
    "Créer un programme de baccalauréat nécessite de bonnes assises",
explique Clément Fortin, directeur du Département de génie mécanique de
Polytechnique. "Or, l'Ecole Polytechhnique compte sur l'appui de nombreux
professeurs-chercheurs spécialisés dans le domaine, possède les
infrastructures nécessaires et a développé au cours des 20 dernières années de
nombreux partenariats avec l'industrie et les autres institutions de
formation. La création d'un baccalauréat en génie aérospatial constitue
l'aboutissement logique de la longue expérience reconnue de Polytechnique dans
ce domaine."
    En collaboration avec Bombardier et d'autres partenaires, l'Ecole
Polytechnique propose depuis plusieurs années de populaires concentrations de
30 crédits en aéronautique et en avionique, alors que l'Institut d'innovation
et de conception en aérospatiale de Polytechnique offre aux étudiants de
toutes les disciplines la possibilité de développer leur expertise en
innovation et leadership, de travailler sur des projets de R&D industriels et
de réaliser un stage dans l'une des entreprises aéronautiques de la région de
Montréal (Pratt & Whitney, Bombardier Aéronautique, Bell Helicopter Textron,
CAE, etc.) .
    D'une durée de quatre ans, la nouvelle formation offerte à Polytechnique
mènera au titre d'ingénieur aérospatial, une première au Québec. L'ajout de
cette formation dédiée au génie aérospatial dans le paysage universitaire
québécois permettra non seulement d'accroître le nombre d'ingénieurs
spécialisés, mais également d'attirer les meilleurs candidats. "Le génie
aérospatial offre des perspectives de carrière incroyables. Nous sommes
confiants que la relève sera au rendez-vous", ajoute M. Fortin.
    Le nouveau baccalauréat formera des ingénieurs aptes à gérer divers
projets dans le secteur de l'aérospatiale et en mesure de jouer un rôle clé
dans toutes les phases d'innovation, de conception, de développement, d'essai
, de production et de tenue en service de nouveaux aéronefs plus respectueux
de l'environnement.
    Actuellement à l'étude à la Conférence des recteurs et principaux des
universités du Québec (CREPUQ), le programme de baccalauréat en génie
aérospatial est sous réserve d'approbation par les instances du ministère de
l'Education, du Loisir et du Sport. Polytechnique prévoit accueillir deux
premières cohortes de 1re et 2e années dès l'automne 2009. Les premiers
diplômés intégreront l'industrie en 2012.
    Les personnes qui désirent en savoir plus sur le nouveau programme de
baccalauréat en génie aérospatial peuvent consulter le site Internet de
Polytechnique au www.polymtl.ca
    L'Ecole Polytechnique sera présente à l'AéroSalon 2008 qui se déroulera
au palais des Congrès de Montréal les 25 et 26 septembre prochains sous le
thème "Le Salon des carrières en Aérospatiale".

    Sur l'Ecole Polytechnique de Montréal

    Fondée en 1873, l'Ecole Polytechnique de Montréal est l'un des plus
importants établissements d'enseignement et de recherche en génie au Canada,
et elle occupe le premier rang au Québec par le nombre de ses étudiants et
l'ampleur de ses activités de recherche. Polytechnique donne son enseignement
dans 13 spécialités de l'ingénierie et réalise près du quart de la recherche
universitaire en ingénierie au Québec. L'Ecole compte 230 professeurs et près
de 6 000 étudiants. A son budget annuel de fonctionnement de 85 millions de
dollars s'ajoute un fonds d'opération et d'infrastructure de recherche de
61 millions de dollars, incluant des subventions et contrats de 38 millions de
dollars.

    POSSIBILITES D'ENTREVUES :

    
    - Christophe Guy, directeur général de l'Ecole Polytechnique,
      vice-président du conseil du Consortium de recherche et d'innovation en
      aérospatiale du Québec et membre du Conseil d'Aéro-Montréal, la grappe
      industrielle en aérospatiale du Grand Montréal.
    - Clément Fortin, directeur du Département de génie mécanique de
      Polytechnique et l'un des instigateurs du nouveau programme de
      baccalauréat en génie aérospatial.
    - Etudiants en génie mécanique présentement en stage chez Bombardier et
      CAE.
    




Renseignements :

Renseignements: et source: Chantal Cantin, Directrice, Service des
communications et du recrutement, (514) 340-4711, poste 4970, (514) 916-2399
(cellulaire), chantal.cantin@polymtl.ca; Annie Touchette, Conseillère
principale, Service des communications et du recrutement, (514) 340-4711,
poste 4915, (450) 280-0770 (cellulaire), annie.touchette@polymt.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.